Review

Après la DS et son professeur Kawashima qui a lancé le genre, voilà que notre petite Playstation VITA a elle aussi décidé de s’équiper d’un jeu d’entraînement cérébral. Original et sympathique, il se révèle tout aussi plaisant, voir plus que son concurrent direct précité. Suivez-moi dans les méandres du cerveau humain et voyons ensemble ce que ce Smart As nous propose.

« Hello, I’m Pliskin, and welcome to Smart As! » (dixit un certain Johnny K^^)

Smart As va vous faire réfléchir!

Il est clair que depuis quelques années, et l’avènement d’un certain professeur sur console à double écran, les programmes d’entraînement cérébraux ont la côté. On ne compte plus les Train your Brain et autres Sudoku Party ou Testes Ton Intelligence Power Super Turbo VS. Sony, conscient du potentiel de ce type de jeu auprès des casual gamers, a décidé d’ouvrir sa dernière née, la Vita, à cette mode florissante et de profiter de ses capacités tactiles pour nous offrir un Smart As, littéralement « Intelligent Comme » qui pourrait bien faire son trou dans le cercle ultra compétitif des amis de Kawashima.

Smart As, comme son nom l’indique, vous propose d’entraîner votre cerveau pour qu’il soit au top de ses performances. Après avoir établi l’âge approximatif de ce dernier via un test de 4 mini-games alliant arithmétique, logique, langage et observation, le soft va vous amener à réfléchir vite et bien au travers de 20 jeux tous aussi différents les un que les autres, chacun utilisant l’une des fonctionnalités de la Vita. Bien entendu, avant chaque épreuve, un coach vous accueillera pour vous expliquer très clairement les bases du défi à relever. Des explications courtes, mais très efficaces, qui nous permettent de comprendre de suite ce qui nous attend. Bien entendu, plus vous avancerez dans le soft, plus le panaché de tests qui vous sera proposé chaque jour s’étoffera et deviendra ardu.

« Mon cerveau n’explosera pas, au moins? »

Le gyroscope sera mis à contribution

En terme de maniabilité, la variété est de mise, avec une mise à profit de l’écran tactile pour écrire des chiffres ou pour relier deux points lumineux sans que le tracé ne croise celui attachant deux autres points d’une couleur différente, par exemple. D’autres épreuves vous demanderont de tenir la console de façon à utiliser le gyroscope. En d’autres termes, il vous faudra faire pencher votre Vita pour réaliser l’énigme proposée telle que déplacer des blocs et les mettre a leur emplacement donné. Le hic, c’est que sous des abords simples en terme de prise en main, il y a quelques écueils qui auraient pu être évités et viennent ternir l’expérience de jeu: ainsi, il vaut mieux écrire clairement chiffres et lettres, sous peine que le système confonde votre lettre par une autre, vous faisant perdre un temps précieux vous cantonnant à un score plus faible. D’ailleurs, pourra être automatiquement publié sur Facebook ou Twitter, et vous pourrez aussi le comparer au reste du monde (raison de plus pour ne pas se rater lors des épreuves). De même pour votre résultat global journalier, qui ciblera avec efficacité vos points faibles afin que vous puissiez sans cesse vous améliorer.

En termes d’habillage, le jeu se veut très vivant, avec une ambiance assez sympathique, autant visuelle que musicale. Les animations sont très fluides et plaisantes à l’œil, grâce à leur créativité. Il faut dire que contrairement au concurrent sur DS, Smart As est très coloré et donne plus envie de s’y plonger que l’austérité propre à Kawashima. La musique, très douce, ne gêne aucunement votre concentration durant les défis. Bref, le titre se veut attirant et dynamique, pour autant que puisse l’être un entraînement cérébral.

Un jeu très « entraînant » : dans les deux sens du terme!

Il faut avouer qu’avec la pléthore de jeux arborant le principe de l’entraînement cérébral, il est aujourd’hui très difficile de réaliser quelque chose d’original et suffisamment compliqué pour tirer son épingle du jeu. Heureusement, Sony l’a compris et nous offre un jeu avec une ambiance fun et plaisante, des épreuves aussi variées les unes que les autres et une difficulté dosée selon vos progrès. Qui plus est, le soft profite d’intéressantes fonctionnalités online pour comparer ses performances avec ses amis, voire même la Terre entière. Bref, de l’amusement qui tire bien parti des spécificités de la Vita tout en offrant un programme concret et détaillé. Plus d’excuses pour ne pas commencer sérieusement à faire rajeunir votre cerveau, les amis!

 

Le Trailer

Réalisation: 15/20

Une réalisation colorée et animée, une intro différente et assez sympa à chaque démarrage, les développeurs se sont clairement bien impliqués pour vous accrocher devant la console quelques minutes par jour. Avec un menu intuitif et pratique, on prend le soft en main très aisément.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le gameplay du jeu s’accorde bien avec les fonctionnalités de la console. L’écran tactile est très bien géré. Si on a un peu plus de mal avec le gyroscope, on peut toujours essayer la réalité augmentée  avec des mini-jeux sympa.

Bande-Son: 14.5/20

L’ambiance sonore est assez singulière, mais est loin d’être mauvaise pour autant. La musique est dans le ton de l’apprentissage cérébral. Elle se fera oublier dans les moments où vous aurez besoin de réfléchir, mais elle vous interpellera lorsque votre épreuve sera terminée.

Durée de vie: 15/20

Tout dépend de votre envie à entraîner votre cerveau. Même si l’on revoit les mêmes mini-jeux au début, vous finirez par en débloquer de plus en plus au fur et à mesure de votre progression, ce qui peut vite devenir un objectif à part entière pour de longues sessions. Si vous comptez vous cantonner uniquement au test journalier, comptez 5 minutes par jour. Si vous êtes un peu plus assoiffé d’entraînement, on monte sans soucis à 20 ou 30 minutes quotidiennes.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Smart As est un jeu aux abords simples, mais qui se révèle au final bien plus évolué que son concurrent direct, le Professeur Kawashima, autant par la réalisation globale que par la difficulté progressive des épreuves. La sympathie du coach est amusante, bien que pas très utile, mais donne envie de s’y mettre sérieusement. Cependant, de part sa nature même d’entraînement journalier, on y passera rarement plus d’une vingtaine de minutes par jour, tout en ayant envie d’y revenir à chaque fois pour découvrir les nouvelles épreuves. Bref, la Vita se dote d’un type de soft qu’elle ne possédait pas encore dans sa ludothèque, et le fait de fort belle façon.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Pliskin
Fan de Metal Gear Solid depuis le premier jour, je suis le premier a avoir réalisé des mods et des hacks sur la série. J'aime beaucoup cette saga, et encore plus le personnage d'Otacon qui renforce son esprit au fil des épisodes. En ce qui me concerne, je suis connu sous le nom de Pliskin Hunter (auparavant RushSnake), fondateur de l'équipe RedCode Interactive. J'aime beaucoup les jeux d'actions, d'aventure, avec un bon scénario. Je pense particulièrement à la trilogie S.T.A.L.K.E.R qui est juste magnifique. Sinon, je ne suis pas du tout axé cinéma et manga. Je suis un grand fan de MacGyver, Stargate et City Hunter. Hyperactif, j'ai du mal à regarder une série ou un film sans faire quelque chose d'autre à côté.