Review

Annoncé comme l’un des gros titres First Party du lancement du PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de Sony, RIGS Mechanized Combat League a joué de son statut pour s’afficher à 60 Euros, le prix le plus cher pour un jeu sur ce support. Aux côtés de Battlezone et EVE Valkyrie, qui boxent au même tarif, il se justifie en proposant une vraie composante eSport ainsi qu’une réalisation haut de gamme. Alors quitte à profiter pleinement du joyau visuel confectionné par Guerrilla Games, autant le tester sur PlayStation 4 Pro, vous ne trouvez pas? Suivez-nous au coeur de l’arène pour voir si ce RIGS est aussi indispensable qu’il le prétend.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 18/20 sur PS4 Pro et 15/20 sur PS4

Si la vitesse d’animation et la beauté des RIGS était déjà incroyable sur un PS VR tournant sur PlayStation 4, on regrettait la pixélisation exacerbée à mi-distance qui pouvait entraîner plus de motion sickness et de fatigue oculaire que de raison. Heureusement, la PlayStation 4 Pro nous livre une image bien plus nette à l’intérieur du casque, ce qui nous immerge au final totalement dans ce sport futuriste mécanique hallucinant de puissance et de sensations. On se sent vraiment aux commandes de ces monstres d’acier face à une foule en délire, dans les arènes mais aussi dans les coulisses de notre sponsor, où le souci du détail est vraiment plaisant. Enfin, l’effet de vertige quand vous êtes éjecté est carrément bluffant… activez-le et jouez assis, on vous le recommande!

Gameplay/Scénario: 15/20

On aurait vraiment aimé un récit construit avec divers choix scénaristiques pour l’histoire principale, qui se résume malheureusement ici à une succession de matches dans le but de gagner en popularité et choisir vos sponsors. Il n’empêche, le fait d’avoir accès aux coulisses mais aussi à des debriefs de matches dans votre jet privé vous donne le sentiment de participer pour de vrai à une ligue sportive, récoltant de plus en plus de followers au fur et à mesure de vos victoires. Niveau gameplay, la prise en main est simple et intuitive, et diverses méthodes de mouvement et de tir devraient vous permettre de trouver la maniabilité qui vous parle le plus, tout en vous évitant au maximum le sempiternel motion sickness. Les joutes sont nerveuses, courtes et intenses, les niveaux sont construits tout en verticalité et les matches proposent une belle stratégie si vous jouez en multi, sans parler de l’allocation de votre énergie entre vitesse, régénération et puissance de feu. De même, les divers châssis et autres classes permettent d’affirmer votre style de jeu entre l’aérien, le corps à corps ou le furtif, tout en vous donnant une capacité spéciale qui pourra vous sortir d’un mauvais pas. Enfin, la customisation est de rigueur via le choix des sponsors et des armes. Bref c’est très complet mais malheureusement, ces bonnes idées sont contrebalancées par un faible nombre d’arènes et de modes de jeu (trois pour chaque).

Bande-Son: 17/20

Le jeu est intégralement doublé en français, ce qui est une condition sine qua non pour ne pas briser l’immersion en réalité virtuelle (Batman Arkham, si tu nous écoutes…). Les bruitages de vos robots sont spécifiques à chacun d’eux, la foule scande même les secondes restantes à jouer pour rajouter de la pression et les explosions et autres missiles viendront tonner à vos oreilles comme jamais. Histoire de rajouter encore en réalisme, les commentateurs n’hésiteront pas à flinguer votre réputation en cas de coup manqué, ou vous porter aux nues quand vous ferez trois frags d’affilée… on s’y croit!

Durée de vie: 15/20 en multi et 08/20 en solo

Si vous avez des potes avec qui jouer, RIGS peut vite devenir hautement chronophage malgré ses trois arènes et le même nombre de modes de jeu, notamment car il y a toujours du monde online, que le niveau global est relevé et que les possibilités tactiques sont plutôt bien trouvées si vous optez pour un groupe hétérogène (dommage que le titre vous permettre de prendre trois fois la même classe, ce qui casse l’équilibre des affrontements). De plus, Guerrilla Games annonce de nouveaux niveaux et modes supplémentaires via des DLCs gratuits, le premier tombant cet hiver. Un beau suivi pour le multi donc… mais le solo aurait mérité d’être un peu plus travaillé que la sempiternelle course aux défis et une campagne sportive sans réels choix scénaristiques.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20 en multi avec les DLCs prévus et 13/20 en solo

RIGS Mechanized Combat League pourrait créer la surprise sur la scène eSport pour peu que le PS VR se vende bien et que le public adhère en masse au concept de la réalité virtuelle compétitive. On sent que Guerrilla Games a peaufiné son gameplay pour le rendre à la fois simple d’accès mais très stratégique à haut niveau, tout en nous offrant un moteur RV qui tient admirablement bien la route, avec des mechas superbes, des stades impressionnants de verticalité et une vitesse d’animation hors norme pour gommer le plus possible ce satané motion sickness. Si le multi est passionnant, on regrettera par contre la faiblesse de la campagne solo, pas assez scénarisée à notre goût malgré les passages dans les stands ou les debriefs en jet privé plutôt immersifs. Reste que ce RIGS est sacrément bluffant dans son degré d’immersion, surtout sur PlayStation 4 Pro grâce à l’absence de pixélisation, et se doit de faire partie de votre ludothèque si vous avez une bande de potes avec qui jouer, d’autant que la politique de DLCs gratuits prévus par le développeur, si elle est menée à terme, promet énormément!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!