Review

Liberated est un comics noir interactif développé par Atomic Wolf et vendu 19,99€ sur Nintendo Switch. Le titre place son action dans un futur dystopique, en 2024, au sein d’une société qui a accepté de se défaire de toutes ses libertés au profit d’une surveillance de chaque instant, qu’elle s’opère par des caméras de surveillance, le GPS des smartphones ou même les données issues des réseaux sociaux et le statut social à base de points de « bons » citoyens et de « mauvais » citoyens. Un vrai épisode de Black Mirror qui a tout pour plaire, du moins sur le « papier ». Le pari est-il réussi manette en main? Venez le découvrir dans notre vidéo-test complet!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 10/20

Si la direction artistique de la B.D. est plutôt réussie et que le côté polar noir est intéressant, on se rend compte qu’il sert surtout de cache-misère à des phases en 2.5D vraiment datées sur le plan visuel. Pixélisation, aliasing, modélisation sommaires et animations bancales seront en effet votre lot quotidien, le tout sans compter les micro-loadings parfois rageants entre les pages des comics et les bugs de collision qui fleurent bon le moteur Unity mal maîtrisé.

Gameplay/Scénario: 10/20

L’idée de réaliser un comics futuriste dystopique était intéressante et le postulat scénaristique de départ vraiment alléchant, vous emmenant dans cette société ultra contrôlée à la façon d’un épisode de Black Mirror. Hélas, toute l’histoire est ultra prévisible et convenue, et si la multiplication des points de vue et des héros pouvait permettre une certaine originalité, elle ne sert finalement par ce récit d’une linéarité complète là où l’on aurait adoré voir les conséquences de nos maigres choix. Niveau gameplay, les phases jouables se résument à des QTE classiques et de l’action/plateforme en 2.5D terriblement répétitive et bourrine, malgré l’inclusion d’un mode furtif que vous n’utiliserez finalement qu’au début du soft.

Bande-Son: 12/20

On déplore vraiment l’absence totale de doublages qui aurait pu donner plus de personnalité au jeu et à ses héros. Pour le reste, les musiques sont convaincantes mais assez discrètes, et les bruitages génériques.

Durée de vie: 08/20

Comptez deux heures de jeu pour voir le bout de ce soft vendu 19,99€. Clairement cher puisqu’il n’y a aucune replay value, le titre étant ultra linéaire.

Note Globale N-Gamz.com: 10/20

Avec son postulat de départ intéressant et son statut de polar noir au format comics, on espérait énormément de ce Liberated. Hélas, malgré un début qui séduit et quelques bonnes idées, le titre de Atomic Wolf souffre d’une linéarité frustrante, d’un gameplay répétitif à souhait, de QTE peu convaincants et surtout d’une technique archaïque. Reste une bande-son correcte et un ou deux twists scénaristiques amusants, sans plus, pour une durée de vie un peu courte au vu du prix de 20€ pratiqué. Dommage, avec de l’ambition, on aurait pu tenir une sacrée aventure narrative au format plutôt original!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!