Review

Entre deux sessions de chasse aux monstres, deux bastons de Saiyans ou encore après avoir fait de la grimpette sur les pyramides de Gizeh, il est toujours appréciable d’avoir des petits softs reposants et poétiques à se mettre sous la dent, juste comme ça, histoire de « profiter du moment ». Inner Space fait partie de ceux-là et nous propose une aventure où l’exploration est l’un des piliers fondateurs. Dans un monde en ruines où tout reste à découvrir, N-Gamz a décidé de prendre le manche, d’ouvrir les ailes à fond et de vous faire découvrir cette expérience aussi onirique que plaisante sur Nintendo Switch !

Bienvenue à bord du vol IS…

« En tant que planeur, vous aurez à retrouver les reliques des terres Anciennes »

Développé par PolyKnight Games, un studio indépendant qui nous vient de Dallas, et édité par Aspyr, les petits gars en charge de Next Up Hero, Inner Space nous place aux commandes d’un planeur issu de technologies anciennes et mystérieuses. L’engin en question a été conçu par un être qui se nomme l’Archéologue et qui sera votre seul guide dans l’exploration des mondes des Anciens. Ces derniers ont la particularité d’être « montés à l’envers », autrement dit à l’intérieur de la planète si vous préférez. Le tout donne lieu à des environnements étranges où nos sens vont être mis à mal plus d’une fois.

…à destination de la terre des anciens….

Votre mission est simple: partir en quête de reliques des Anciens afin de mieux connaître leur monde et leur histoire, chasser des morceaux de vent et assister l’archéologue qui viendra vite perfectionner votre planeur! Voiles plus grandes et plus fortes, moteur permettant de naviguer aussi bien dans les airs que sous la mer… à vous la balade de santé dans un univers mystérieux ayant assisté à l’extinction complète d’une civilisation. Hélas, si sur le papier tout roule, dans les faits… et bien autant dire qu’on rame parfois pour trouver des indications et ne pas errer longuement sans but dans notre recherche de reliques.

« Les mondes sont inversés, autrement dit à l’intérieur des planètes »

Le gameplay, de son côté, se veut très simple : diriger notre avion/planeur/sous-marin avec le stick… et c’est tout! Rassurez-vous: si, comme moi, vous avez deux mains gauches, pas de casse ni de mort dans Inner Space. Si l’on tape trop fort une structure, hop, retour à l’endroit du crash sans la moindre perte de progression. Un soft léger et non punitif donc !

…la température est douce et l’ambiance chaude…

Graphiquement, Inner Space propose un environnement charmant, diversifié, aux tons très colorés sans jamais tomber dans l’agression visuelle. S’il est plus que déroutant au départ d’évoluer dans un décor totalement inversé et sphérique, on s’y fait rapidement et la balade devient vite envoûtante, voire même apaisante ! Admirer les effets du vent, flotter gaiement et profiter de la vue permettent de poser nos neurones un instant juste pour profiter de ce moment de poésie.

« Visuellement, Inner Space offre des mondes colorés et poétiques du plus bel effet »

Notre épopée s’accompagne également d’une bande-son douce et légère, mais trop souvent en retrait hélas. Les bruitages sont plaisants et toujours bien calés. Inner Space offre aussi des sous-titres dans la langue de Molière afin que personne ne soit lésé dans l’histoire des Anciens et les dialogues avec l’archéologue. Par contre, on dénotera de petits soucis de traduction de temps à autre mais rien qui n’empêche la bonne compréhension de ce que nous content les développeurs.

…nous vous souhaitons une belle aventure !

Non, Innner Space ne rejoindra pas le panthéon des RiME, Journey ou encore Bound car il ne nous met pas de baffe émotionnelle comme ses derniers ont pu le faire. Cependant, il mérite la mention honorable du genre car il nous garantit une promenade pleine de poésie et de douceur, parsemée de mystères et d’une sainte envie d’en savoir toujours plus. On regrettera donc vraiment le manque d’indications qui fait que l’on tournera parfois un long moment en rond, entraînant une certaine frustration mais jamais au point de nous faire lâcher le soft tant la scénarisation pousse à la curiosité. Bonne pioche Indie sur Switch donc, même si le tarif de 19,99€ nous semble quelque peu exagéré.

La bande-annonce

Réalisation: 15/20

Inner Space est visuellement charmant et charmeur ! Il nous offre des environnements diversifiés invitant à la balade aérienne ou sous-marine. Sur un support comme la Switch, on recommandera le mode console de salon afin de profiter pleinement de la beauté du soft car en mode portable, tout parait plus restreint, plus serré malgré que le jeu se laisse parcourir de façon très agréable, même sur l’écran de la console de BigN. Il est donc dommage que le level design soit, par moment, un peu bordélique et que les indications soient si peu nombreuses et si énigmatiques.

Gameplay/Scénario: 14,5/20

Le scénario est intelligent et se laisse découvrir avec grand plaisir au fil du temps, de nos explorations et de nos découvertes. Il manque par contre un peu du côté émotionnel que l’on a tendance à rechercher dans ce genre de balade vidéoludique. Le gameplay, quant à lui, se prend très vite en main et se veut très léger afin de participer à l’impression de flotter dans les airs ou sous les mers. Simple et accessible.

Bande-Son: 14,5/20

Joliment pensée et proposant des notes légères et aussi colorées que l’esthétique graphique, la bande-son de Inner Space est un petit plaisir sonore qui, malheureusement, se montre bien bien trop discrète! Les bruitages, quant à eux, sont corrects et les sous-titres très lisibles, bien que parfois un peu erronés.

Durée de vie: 13/20

Inner Space propose sincèrement une chouette durée de vie pour un titre indé mais il est vraiment dommage que cette dernière soit artificiellement prolongée par nos longues phases d’errance tant on cherche trop souvent où l’on doit aller ou ce que l’on doit faire. Le tarif de 19,99€ nous semble donc quelque peu exagéré pour le coup.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Le dernier bébé de Polyknight Games est une agréable surprise, une sortie fraîche et colorée au coeur d’un monde déroutant et mystique. Inner Space aurait pu facilement gagner deux jolis points en plus si l’expérience ingame ne nous larguait pas aussi souvent en pleine nature, nous forçant à tourner en rond pendant de longs moments avant d’enfin saisir notre but mais sincèrement, laissez-vous tenter, le voyage vaut le coup, même s’il coûte quasiment 20€ ! 



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !