Review

Il y a 9 mois, Guerrilla Games nous offrait rien de moins que LE jeu de l’année sur PlayStation 4: Horizon Zero Dawn! Un titre aussi somptueux visuellement qu’audacieux narrativement, qui offrait à l’écurie Sony une toute nouvelle licence forte tirant pleinement parti des capacités du duo PS4/PS4 Pro pour un Open World enivrant de beauté et de vie (foncez lire notre test à ce sujet). Face à l’incroyable succès de leur bébé et la demande des fans, les développeurs se sont donc fort logiquement attelés à nous concocter un ultime DLC scénarisé pour que nous puissions une dernière fois incarner la redoutable Aloy, nouvelle égérie PlayStation, cette fois aux prises avec une IA malfaisante transformant les machines de son monde « post-post-apocalyptique » en terrifiantes bêtes assoiffées de sang. Vendu moins de 20€, « The Frozen Wilds » nous entraîne donc en plein coeur d’une contrée nordique à l’hostile climat, pour un voyage que l’on espère à la hauteur du jeu originel… inoubliable!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 19/20

Le moteur DECIMA créé par Guerrilla Games pour donner vie à Horizon Dawn fait à nouveau des merveilles et nous livre des visuels enneigés aptes à vous déscotcher la rétine, des conditions climatiques capables de vous donner froid dans le dos et une gestion des lumières et de la distance d’affichage qui montre le plein potentiel de la PlayStation 4 (et encore plus sur PS4 Pro). Ajoutez à cela une profusion de détails, une modélisation des NPC qui a été largement améliorée, une animation fluide en toutes circonstances et un majestueux volcan en éruption pour couronner le tout, et vous comprendrez que The Frozen Wilds est sans doute l’Open World le plus impressionnant visuellement de sa génération. Seul bémol: une palette de couleur forcément bien plus terne que dans le jeu original, mais c’est la zone géographique qui l’impose.

Gameplay/Scénario: 18,5/20

Niveau scénario, on découvre une toute nouvelle histoire fraichement créée par Guerrilla Games afin de nous en apprendre plus sur la civilisation Banuk et une étrange IA qui semble rendre folles les machines alentours. L’avantage, c’est qu’il n’y a aucun spoil sur l’aventure du jeu originel. Le rythme est rondement mené, les séquences épiques ne manquent pas et même les quêtes annexes se révèlent scénarisées et intéressantes à souhait. Concernant le gameplay, les habitués retrouveront très vite leurs marques mais apprécieront les nouvelles armes, l’arbre de compétence additionnel (même s’il est moins intéressant que les trois autres) et surtout les combats bien plus hardcores et nerveux qu’à l’accoutumée malgré la rareté de la faune mécanique, la présence d’une nouvelle Nemesis, alias le « Scorcher », n’y étant pas étrangère. Montée d’adrénaline assurée quand vous croiserez ce dernier!

Bande-Son: 19,5/20

On retrouve avec plaisir les nappes sonores épico-contemplatives made in Horizon Zero Dawn, avec quelques passages hautement anxiogènes quand vous vous retrouvez aux prises avec le Scorcher. Le doublage est impeccable de justesse et les bruitages environnementaux (le vent, le bruit de vos pas dans la neige, …) va même vous donner envie de fermer les yeux pour vous immerger encore un peu plus dans l’atmosphère imaginée par Joris de Man et son équipe.

Durée de vie: 18/20

20€ pour 10 à 15h de durée de vie et un sacré challenge en prime (haut niveau conseillé), autant dire que le DLC d’Horizon Zero Dawn est une sacrée affaire comparée à la concurrence. On se souvient tous d’Uncharted The Lost Legacy, qui cible une durée de vie inférieure mais se monnaie… 40€.

Note Globale N-Gamz.com: 19/20

Réaliser un DLC profond et riche pour Horizon Zero Dawn en 9 mois à peine pouvait relever de l’utopie, mais Guerrilla Games a réalisé l’exploit de nous offrir, avec The Frozen Wilds, une quête aussi inoubliable que le jeu originel pour moins de 20€. La nouvelle zone enneigée proposée est toute aussi sublime que les décors de l’aventure principale d’Aloy, l’histoire s’avère passionnante et le niveau des combats donnera du fil à retordre aux habitués qui pensaient avoir tout vu du périple de notre Norah préférée. Avec cette qualité et rien que pour prolonger encore un peu l’aventure du jeu de l’année sur PlayStation 4….  Pourquoi se priver?



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!