Review

Saga transmédia initiée en 2002 en animé, light novel et jeu vidéo PlayStation 2, .Hack fut l’une des premières à mettre le MMORPG existentiel au centre du récit, comme le fit par la suite avec un certain succès le fameux Sword Art Online de Rekki Kawahara. Si, en Europe, nous avons pu bénéficier de la première quadrilogie localisée, la trilogie qui a suivi en 2006, baptisée G.U., est restée cantonnée hors de nos frontières, au grand désespoir des fans. Qu’ils se rassurent: pour fêter les 15 ans de sa licence, Bandai Namco vient de leur offrir un cadeau de choix: un Remaster complet de .Hack//G.U. avec, en prime, un quatrième épisode bonus histoire de boucler enfin l’histoire de Kite et Haseo! De quoi se réjouir et retrouver The World Version 2.0? Pas totalement hélas.  

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 12/20

Là ou Final Fantasy XII nous avait bluffé en nous prouvant que le Remaster graphique d’un jeu PlayStation 2 pouvait encore envoyer du lourd à notre époque, celui de .Hack//G.U. Last Recode est vraiment paresseux. Certes, le titre affiche un joli 1080p et un bon framerate à 60fps, mais les textures sont restées telles quelles et font violemment tâche avec leur basse résolution ultra datée.

Gameplay/Scénario: 13/20

Le scénario est très intéressant et propose même une petite séance de rattrapage pour ceux qui ont raté la première quadrilogie. Dommage qu’il soit un peu noyé par des allers-retours incessants dans votre boîte mail vous obligeant à vous déconnecter de The World, ou une surdose de blabla pour parfois ne pas dire grand chose, surtout dans le premier volume. Niveau gameplay, les combats ont clairement gagné en dynamisme mais on regrette forcément les vastes mondes du premier, remplacés par une succession de toutes petites zones reliées par des ponts, sans parler de leur gros manque de variété. Enfin, la progression est ultra longue et répétitive: la joie des quêtes Fedex qui se ressemblent un peu trop.

Bande-Son: 15/20

On est ravi que la trilogie ait été traduite en français malgré quelques textes parfois assez WTF (pour info, votre guilde s’appelle « Canard »), tandis que les doublages en japonais sont plutôt convaincants. Les bruitages, de leur côté, font le job mais ce sont les mélodies générales qui nous chagrinent un peu tant elles s’avèrent moins inspirées en donjon que celles de la première quadrilogie.

Durée de vie: 16/20

Quatre jeux complets, dont un épisode bonus qui conclut enfin la saga, le tout pour 50€, c’est une excellente affaire, du moins si vous parvenez à aller jusqu’au bout de l’aventure malgré sa répétitivité hors norme et son gameplay parfois très frustrant.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

.Hack//G.U. accuse violemment le poids des âges dans son gameplay loin d’être aussi fluide que les titres actuels du genre et même que les ténors du RPG de l’époque, Final Fantasy XII en tête. De plus, le travail de remasterisation graphique s’avère vraiment paresseux, nous offrant des textures plutôt cheap, sans parler d’une progression longue et répétitive des personnages dans le plus pur style « quêtes allers-retours ». Et pourtant, la générosité du soft en matière de contenu et de durée de vie, le dernier épisode bonus et le héros ultra charismatique qu’est Haseo suffisent à porter le titre légèrement au-dessus du lot. Les fans seront ravis de découvrir enfin ce segment manquant de la saga .Hack, mais les autres doivent être prévenus: c’est du J-RPG à l’ancienne, grind en prime et sans les environnements ultra ouverts qui nous avaient tant plus dans la première quadrilogie.



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!