Review

Un an à peine après la sortie de GRID 2, Codemasters nous offre un nouvel épisode de sa franchise sportive, GRID Autosport, sur PC et consoles « Old gen ». Le développeur a déjà su, par le passé, aguicher un certain public de gamers, notamment grâce à un gameplay typé Arcade et ô combien abordable. La question que tout le monde se pose est: ce nouvel opus de GRID peut-il vraiment renouveler la série en si peu de temps ? La réponse dans les lignes qui suivent.

Vroum

GRID nous revient après seulement… un an d’absence!

Codemasters, développeur dont la notoriété dans le secteur automobile n’est plus à démontrer, notamment pour ses licences Colin Mc Rae, sa série des F1 (de 2009 à 2011) et… ses GRID justement, a décidé de nous prouver qu’il n’a pas perdu la main en nous délivrant un opus estampillé « GRID Autosport », à peine 1 an et 1 mois jour pour jour après la sortie de GRID 2… qui en avait laissé plus d’un sceptique, à juste titre. Un mea culpa rapide ou la confirmation d’une grosse erreur de trajectoire?

Dans ce GRID Autosport, votre but sera très simple: devenir l’As des As au travers de différentes courses automobiles contemporaines. A vous de relever de nombreux défis (meilleur temps au tour, finir en 1ère position, tours sans collision, etc…)  qui vous seront imposés par vos différents sponsors. Vous pourrez ainsi piloter divers véhicules ayant chacun leur propre comportement sur la route, le tout sur un total de 15 circuits et 5 catégories toutes aussi différentes les unes que les autres. Vous pourrez de fait vous adonner aux joies du mode « Touring », qui vous propose d’entrer dans la course à bord de voitures de tourisme modifiées. Vient ensuite le mode « Endurance », où la gestion des pneus jouera un rôle plus qu’important via les nombreux tours de pistes qui vous seront demandés. Dans « Open Wheel », vous aurez à vous concentrer sur des courses de F1 au travers de circuits connus comme celui des Amériques ou encore Autodromo do Algrave . »Tuner » sera une course alternant des phases de contre la montre et des spéciales dédiées au Drift. Enfin, « Street » vous permettra de piloter vos bolides dans les rues de grandes villes comme Paris, Dubaï, San Francisco. Codemasters joue donc clairement la carte de la variété, c’est un fait, même si on reste assez loin de la pléthore d’engins que pourrait proposer un Gran Turismo.

Niveau scénario, il est relativement absent de ce GRID Autosport, tout au plus aurez-vous à courir pour différents sponsors avec, pour chaque championnat, des objectifs fixés. Le tout vous attribuera de l’XP qui vous servira ensuite à  débloquer d’autres championnats. Un cloisonnement qui ne se ressent pas en multijoueur puisque vous pourrez créer votre propre garage et personnaliser vos véhicules (couleurs, stickers, jantes).

Arcade ou simulation ?

Un mix plutôt plaisant entre arcade et simu

Avec ce nouvel opus Codemasters a décidé de tenir compte des remarques faite par les joueurs et ainsi apporter quelques modifications sur le gameplay. Grid Autosport se rapproche donc bien plus de la simulation que du côté arcade, même s’il ne dénigre jamais ce dernier. Après de nombreuses heures de jeu, je peux vous assurer que la balance se situe à 60-40 en faveur de la simu. Un exemple: les distances de freinage sont « réalistes » mais il n’est pas pour autant impossible de faire de bons « temps » sans emprunter la trajectoire idéale. Le développeur a donc su trouver un mix intéressant qui ravira autant les amateurs de l’arcade que les aficionados cherchant de vrais challenges de pilotage.

Hélas, si cet équilibre fragile entre simu et arcade a su être respecté, on ne peut pas en dire autant des modes de jeu. Ainsi, si les modes Open Wheel et Touring sont très bien réalisés et collent de manière parfaite à ce que l’on peut attendre d’un jeu de course automobile, les autres souffrent de quelques défauts. Commençons par le mode Endurance, qui  n’a d’endurant que le nom car les courses ne durent que… 8 minutes et ne proposent pas d’évolution de temps (crépuscule, nuit, jour, …)! La gestion d’usure des pneus, qui au départ semble être une idée intéressante, s’avère en définitive très mal exploitée. Un exemple? Vous pourrez sans soucis éclater 4 pneus sur une course de 8 minutes alors que, durant les phases en essai libre, vous pourrez rouler 10 minutes sans soucis. Concernant le mode Street, on ne note aucune innovation spécifique par rapport à GRID 2. Bon, je vous l’accorde, le plaisir reste quand même présent de par les bonnes sensations ressenties. Enfin, venons-en  maintenant au dernier mode, sans doute le moins abouti : le « Tuner », alternant phase de contre-la-montre et de Drift… le souci, c’est que votre voiture devient vite une bête enragée, incontrôlable, pour une expérience clairement désagréable à jouer.

Mais euh …

L’I.A. adverse est parfois trop retorse, et votre coéquipier peut s’avérer être un vrai boulet!

Maintenant que vous connaissez les différents modes de jeu attaquons nous à l’I.A. Un seul mot me vient à l’esprit: « Agressivité ». En effet  le fair play n’est pas de mise, vos concurrents auront une fâcheuse tendance à ne pas bouger voire même à jouer des coudes. Il est donc très difficile de trouver le bon angle d’attaque pour pouvoir passer « proprement » là où vous avez réellement la place, ce qui rend les choses vraiment compliquées surtout lorsque vous partez dernier sur la ligne de départ. La gestion des dégâts est, quant à elle, bien pensée. Vous finirez parfois vos courses dans un sale état puisque vos adversaires ne vous épargneront rien. Du coup, finir l’épreuve sur les jantes de votre bolide, avec une direction complètement éclatée et une transmission digne d’un tracteur arrivera de manière régulière, ce qui a d’ailleurs le don d’être agaçant… mais alors très agaçant.

L’I.A. de votre coéquipier, auquel vous pouvez donner des consignes (maintiens ta position, attaque, etc…) ne sert, elle, vraiment à rien. En effet, votre compagnon de route tient bien plus du boulet, capable de vous faire rater votre course, voir carrément vos challenges mis en place par vos sponsors. En clair: ne comptez pas sur votre binôme pour avancer dans le jeu.

Magnifique …. enfin sur PC

Techniquement, le soft est alléchant sur PC, et décevant sur consoles…

Il faut avouer que les graphismes de ce GRID Autosport sont à la fois… surprenants et décevants! Je m’explique: sur PC, le mot d’ordre est « magnifique ». Avec une multitude de petits détails qui font sans conteste la différence, comme par exemple lors des phases de qualification avec des gradins qui sont presque vides et qui finissent par se remplir. Certains éléments durant vos courses tels que des feux d’artifice, des hélicoptères, des feuilles mortes qui volent au passage des voitures, renforcent totalement l’immersion in game. L’Ego Engine nous surprend donc agréablement. Par contre, quel dommage que certaines choses dérangent à ce point: en fin de course, je pense notamment à cette caméra qui tourne et viens zoomer sur le pilote, laissant ressortir les défauts de la modélisation, mais aussi à cette vue cockpit vraiment scandaleuse, qui n’offre rien d’autre qu’une texture floue. Inacceptable quand on connaît la qualité des cockpits des Dirt! Passés ces soucis, il est clair que ce GRID Autosport reste très propre graphiquement sur PC et saura vous en mettre plein les yeux. Malheureusement, c’est loin d’être le cas sur console de salon et c’est vraiment dommage.

La bande-son, quant à elle, est juste énorme, tant pour les doublages en français (tout au long des courses, votre ingénieur vous donnera les directives afin de progresser), que sur les musiques dans les menus. D’autres sons comme celui de la foule sont un peu trop calmes par moments mais le bruit des moteurs extrêmement bien réalisé rattrape largement le tout et rend votre immersion encore plus intense.

Finalement pas si mal

Pour conclure, Codemasters a décidé de prendre le risque de sortir rapidement ce nouvel opus afin d’effacer son GRID 2 en demi-teinte. Mais peut-être un peu trop rapidement d’ailleurs. Il n’empêche que ce GRID Autosport a de quoi ravir les fans du genre en mêlant subtilement arcade et simulation pour nous offrir de belles sensations. Certes, le jeu souffre de quelques problèmes comme l’IA ou encore une réalisation vieillissante sur « old gen », mais les quelques changements apportés par le développeur rendent le mode solo agréable à prendre en main et le titre propose un multijoueur classique mais efficace, pour un résultat final très agréable.

Le Vidéo-Test par Sruoma

Réalisation: 14/20

Si GRID AutoSport est très propre graphiquement sur PC, ce n’est pas le cas sur console de salon « old gen ». Cela dit, ce nouvel opus reste relativement agéable techniquement malgré quelques éléments visuels et de programmation qui viendront parfois gâcher votre plaisir, notamment avec l’I.A. très agressive et qui du coup en devient désagréable, sans parler d’une vue cockpit tout bonnement honteuse.

Gameplay/Scénario: 13/20

Codemasters a su trouver un mix intéressant entre la simulation (60%) et un coté arcade (40%), ce  qui ravira autant les amateurs du “je fonce dans le tas” que les gamers cherchant le challenge. Niveau scénario, le mode solo est assez directif, ne nous laissant pas beaucoup de choix quant à notre carrière. Le mode multijoueur offre, heureusement, plus de liberté (personnalisation des véhicules, garages, etc…)

Bande-Son: 14/20

Des doublages parfaitement réalisés avec un directeur de course dont le discours est très efficace et immersif. Les bruits de moteur vont vous faire vibrer la cage thoracique tandis que la bande fait son job et permet d’entrer pleinement dans l’univers du racing. Un regret toutefois: les cris de la foule qui restent relativement discrets. Dommage…

Durée de vie: 15/20

Avec une durée de développement d’à peine une année,  on pouvait craindre le pire pour ce GRID AutoSport. Que nenni! Codemasters, a réussi à nous fournir un contenu conséquent, avec cinq catégories bien distincts et une foule de défis à relever en solo. Une durée de vie prolongée avec un multijoueur qui vous proposera l’achat de votre garage, vous faisant d’office succomber à la maladie de la collectionnite aiguë.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Ne vous prenez pas: GRID Autosport est loin d’être un simples copié/collé de l’opus précédent. Non, avec ce nouveau titre, Codemasters nous offre de réels changements en proposant un mix simulation/arcade qui aura de quoi ravir les fans. Un regret tout de même: une IA franchement pas à la hauteur et qui pourra vous pousser vraiment à bout (attention aux manettes qui volent) ainsi qu’une réalisation sur « old gen » vieillissante. A contrario si vous êtes joueur PC, les graphismes vous surprendront sans aucun souci et on vous recommande de vous laisser tenter!


pub
pub



About the Author

Sruoma
Sruoma

Salut à tous, je me présente : Sruoma mais appelez-moi  » Sruo « ! Gamer depuis l’âge de 10 ans, j’ai fait mes premiers pas sur la NES avec des jeux comme : Castlevania, Simon Quest et l’excellent  » The legend of Zelda « … 23 ans plus tard ma passion pour les jeux vidéo est encore plus forte! Ancien compétiteur amateur, créateur de vidéo sur le web, j’aime partager ma passion. J’ai également une admiration sans faille pour les films de gangsters avec une place énorme à l’excellent  » Blood in Blood out  » ( en français :  » Les Princes de la Ville « ).