Review

Deux années après la sortie controversée d’un Final Fantasy XV que les gamers auront attendu dix ans pour se retrouver au final avec un jeu bardé de bugs et doté d’une histoire à laquelle il manquait des pans entiers, Square Enix a redressé la barre à grands coups de mises à jour pour nous sortir, il y a peu, une « Royal Edition » synonyme d’expérience complète et que l’on vous recommande énormément (confer notre test et notre vidéo-test ici). Mais ce n’est pas tout puisque, dans un souci de rendre son monde le plus accessible possible, l’éditeur a également lancé en début d’année une Pocket Edition sur iOS et Android. Et bien croyez-le ou non, mais voilà qu’elle débarque aussi… sur consoles de salon! Et le must? C’est que c’est loin d’être mauvais, que du contraire!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 13/20

Même en gardant à l’esprit le fait que cette Pocket Edition HD soit un portage d’un jeu mobile, on se dit qu’hormis la résolution revue à la hausse, Square Enix ne s’est pas trop foulé quand même, et les personnages en SD auraient quand même pu bénéficier d’un minimum d’expressions faciales pour nous faire ressentir autrement que par l’excellent doublage français les émotions très fortes de cet opus. Attention, le titre se laisse regarder avec plaisir, mais quand on connaît la maestria graphique du jeu de 2016, on ne peut s’empêcher de penser que les devs auraient pu faire un effort.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le gros souci de Final Fantasy XV à sa sortie en 2016, en plus d’un gameplay pas toujours au point et de bugs graphiques, était sans conteste son histoire à la narration morcelée, le titre ayant été rushé dans les derniers mois au point de devoir faire passer à la trappe des pans entiers du récit, pourtant parfois essentiels pour sa compréhension globale ou l’attachement à certains personnages. Depuis, le soft a subi une kyrielle de mises à jour qui lui ont rajouté les bouts de scénario manquants, et cette Pocket Edition jouit donc de l’intégralité de l’histoire, en la condensant juste comme il faut pour qu’elle devienne passionnante de bout en bout, sacrifiant donc au passage tout l’Open World. Un choix de gameplay qui aura ses détracteurs, mais qui permet à ce FF « portable » d’être ultra accessible, même pour les plus jeunes, tout en conservant l’A.D.N. de l’opus originel. Seul bémol: des commandes taillées pour le tactile, et donc un ciblage pas toujours au top avec une manette.

Bande-Son: 18/20

Le jeu a le bon goût de conserver les incroyables musiques du titre originel, synonymes d’envolées lyriques et de mélopées mélancoliques comme on les aime, tout en se payant le luxe d’intégrer… les excellents doublages français de 2016! Le résultat est un voyage auditif de haute volée, tout simplement.

Durée de vie: 14/20

Alors oui, il faut compter entre quinze et vingt heures de jeu pour boucler l’aventure du Prince Noctis, ce qui est plutôt convaincant quand on sait qu’il s’agit du portage d’un jeu mobile. Cependant, le tout est vraiment très linéaire et le prix de 30 Euros clairement prohibitif pour le coup.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

En condensant comme il faut l’histoire riche et morcelée de Final Fantasy XV, cette Pocket Edition HD parvient à nous rendre l’aventure de Noctis véritablement passionnante sur le plan de la narration, tout en offrant un gameplay simplifié à l’extrême qui permettra aux plus jeunes de découvrir comme il se doit ce Final Fantasy au développement si chaotique. Une excellente surprise qui se paie en plus le luxe de proposer une bonne durée de vie ainsi que les musiques fantastiques de son modèle et surtout… les excellents doublages français! Dommage que le prix de 30€ soit un peu élevé pour le coup.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!