Review

Fear the Dark Unknown Survival Edition est la version ultime d’un Survival Horror sorti en 2019 sur PC et développé par Dreamlight Games Studios pour un prix affiché de 19,95€. Le titre vous place dans la peau de James Sullivan et de sa fille, Chloé, tous deux enfermés dans le sombre manoir Beresford où toute une famille a trouvé la mort au XIXè siècle dans d’obscures circonstances. Un jeu à double scénario façon Resident Evil mâtiné d’énigmes à la Alone in the Dark et d’une ambiance horrifique hommage aux softs des 90’s, pour une aventure qui va tenter de vous faire frémir comme à la grande époque! Une réussite? Venez le découvrir dans notre vidéo-test complet!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20

Si certains mouvements sont très rigides et que les animations faciales des personnages sont plutôt bancales, la faute à un développement effectué par une équipe réduite, on ne peut que s’extasier devant la beauté des effets de lumière et la magnificence des décors glauques et terrifiants à souhait du soft. On retrouve une architecture qui fait indubitablement au Manoir Spencer du premier Resident Evil, mais avec un côté « forces démoniaques » et « maison hantée » brillamment distillée par une direction artistique magistrale. Une peur viscérale se dégage ainsi des environnement et permet quelques jolis jump scares grâce à des plans de caméra fixes comme à la bonne époque des premiers Survival Horror.

Gameplay/Scénario: 14/20

Le scénario du soft est plutôt dense et nous narre l’histoire des victimes du manoir Beresford mais aussi de l’héritage de James et Chloé Sullivan. Le souci, c’est que les cut-scenes sont loin d’expliquer comme il faut le récit, que le concept des deux histoires de votre duo de héros n’est pas aussi bien pensé que dans Resident Evil et que le tout souffre également de réactions étranges des personnages comme ce cuisinier qui pleure sa femme et vous en veut sans raison, ou tout simplement le fait que Chloé ne réagisse absolument pas à l’horreur qui l’entoure, semblant totalement détachée des choses. De quoi casser un peu l’immersion. Il n’empêche que si vous prenez la peine de fouiller chaque recoin de la bâtisse, vous tomberez sur de nombreuses lettres qui vous aideront à y voir plus clair et mettront bout à bout les pièces du puzzle. Niveau gameplay, on retrouve avec plaisir le feeling des Resident Evil sur PlayStation 1, avec des angles de caméra imposés et une gestion des munitions et kits de soin (avec un inventaire hélas bien à l’ouest), de même que de nombreuses énigmes qui s’avèrent vraiment recherchées. Un peu trop peut-être, au goût de certains, tout comme les blocages qui risquent d’arriver dans votre progression à cause d’un objet que vous ne saurez pas où utiliser, le titre voulant impérativement que vous ayez cet item en main (et pas juste dans votre inventaire) et que vous précisiez que vous voulez en faire usage sur un élément du décor donné pour que tout se mette en action. De quoi tourner parfois en rond, mais le fait de trouver la solution procure alors une sacrée jouissance. Ajoutez à cela un vrai côté exploration, des boss retors (parfois trop) et un côté survie prononcé pour obtenir un un mix intense entre ResEvil et Alone in the Dark, à destination des joueurs les plus patients et chevronnés pour en savourer tout l’essence.

Bande-Son: 14/20

Oubliez les doublages pas du tout au niveau, et concentrez-vous plutôt sur l’incroyable sound design lié aux décors, à l’ambiance environnementale et aux bruitages aptes à vous glacer le sang car c’est clairement là l’un des points forts du soft!

Durée de vie: 18/20

Pour moins de 19,95€, vous aurez droit à deux aventures distinctes et complémentaires pour environ 20h de jeu minimum. Un rapport quantité/prix plus qu’intéressant!

Note Globale N-Gamz.com: 15,5/20

Cette version finale de Fear the Dark Unknown pêche certes par des défauts récurrents à un développement réalisé par une petite équipe, mais n’en demeure pas moins un Survival Horror capable de vous redonner les sensations des jeux de la belle époque des 90’s, Resident Evil et Alone in the Dark en tête. Dans un manoir Beresford de toute beauté, encore plus sombre et glauque que la demeure Spencer, vous allez affronter d’incroyables abominations et vous confronter à des énigmes qui vous demanderont parfois une bonne dose de réflexion et surtout un esprit d’observation et de recherche acerbe si vous ne voulez pas tourner en rond et sortir frustré de l’expérience. Il n’empêche que malgré son interface rigide, ses animations faciales bancales, son doublage trop morne et le côté imperturbable de votre personnage face aux horreurs qui l’entoure, ce Fear the Dark Unknown parvient à procurer énormément de plaisirs et à renouer avec les racines du Survival Horror que l’on croyait perdues depuis que des monuments tels que Project Zero ou Silent Hill ont disparu de l’actu vidéoludique. Tout n’est pas parfait, mais les fans y trouveront assurément leur compte et rien que pour ça, on vous recommande d’acquérir ce soft qui vous offrira plus de 20 terrifiantes heures de jeu pour moins de 25€!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!