Review

Dead or Alive est, pour beaucoup, le successeur spirituel de Virtua Fighter, qui fut lui-même le premier jeu de baston 3D de tous les temps. Un héritage qu’il a toujours su magnifier par un gameplay nerveux et un système de combat basé sur le contre à outrance. Cette fois, il débarque sur Next-Gen non dans un nouvel opus, mais dans une version surboostée à grands coups de persos et skins supplémentaires. Une raison suffisante pour craquer?

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 18/20

Avec ses graphismes retravaillés, surtout par les effets de lumière et de sueurs absolument incroyables (sans parler du bouncing breasts mais chut, otaku power), le soft est vraiment impressionnant techniquement. L’animation en 60fps change pas mal la donne pour les habitués du combo, mais bon sang que c’est beau à voir et à pratiquer! Jamais les héroïnes n’auront paru aussi belles, et les coups aussi dévastateurs.

Gameplay/Scénario: 18/20

Si vous êtes adeptes des boules de feu et autres Kamehameha, passez votre chemin! Ici, on parle de combo fluide, pur, et réaliste. Un bouton pour le poing, un pour le pied, et surtout un pour le contre qui fait vraiment le sel des combats du soft. Ajoutez à cela des niveaux dynamiques, une attaque que vous pourrez déclencher une fois votre barre de vie réduite de moitié et quelques nouveaux persos pas piqués des vers (dont un Raidou régénéré et surtout une « Dural » nommée Honoka qui est incroyablement fun à jouer), et vous comprendrez que le titre est d’une technicité extrême. On adore également le fait de pouvoir incarner Rachel, issue directement de Ninja Gaiden, et égérie féminine des amoureux du cuir/latex dans le jeu vidéo. Niveau scénario, un story mode se déroulant trois ans après la chute de la DOATEC vient pimenter le tout et se montre plutôt sympathique à suivre.

Bande-Son: 17/20

Les dialogues en anglais sont bien doublés et le casting vocal féminin (car après tout il s’agit de l’un des arguments marketing du soft) est plus que « dans son rôle ». Les coups claquent et les musiques sont nerveuses comme il faut. Mention spéciale: tout le mode story est doublé!

Durée de vie: 19/20

Si le mode story vous prendra environ six heures avant d’être bouclé dans tous les sens, vous pourrez compter sur le tournoi, le versus, le online et j’en passe pour vous faire plaisir. De plus, avec des dizaines de skins sexy en plus (400 costumes!), le jeu de combat de Koei Tecmo va donner pas mal de fil à retordre aux aficionados du 100%!

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

Vu le peu de concurrence actuelle, il est clair que Dead or Alive 5: Last Round est tout bonnement le meilleur jeu de combat 3D sur Next-Gen, simplement. Il n’empêche: ne minimisons pas sa victoire car le titre est bourré de qualités, à commencer par une réalisation qui tire vraiment partie des capacités de la PS4 ou de la Xbox One, un roster impressionnant de diversité, des skins supplémentaires très « plaisantes » à l’oeil et surtout un système de combat toujours aussi jouissif et nerveux! Si vous n’avez jamais pratiqué le soft dans ses versions estampillées « 5 » antérieures, foncez! Dans le cas contraire, il est vrai que l’achat pourrait s’avérer dispensable… mais Ayane en HD et 60 FPS vous fera peut-être changer d’avis!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!