Review

Dariusburst Another Chronicle EX+ est un shoot’em up développé par Pyramid Inc. et édité par Taito sur Nintendo Switch pour le prix de 39,99€. Née en 2009 sur PSP, la saga Dariusburst a eu droit à une itération arcade « Another Chronicle » en 2011 avec des niveaux supplémentaires et l’utilisation de deux écrans en horizontal ainsi que de sièges à vibration, puis à des versions « Chronicle Saviours » sur PS4 et PS Vita en 2015, lesquelles incluaient un mode supplémentaire fort de 186 missions spécialement taillées pour le 16:9 ! On attendait donc beaucoup de ce Another Chronicle EX+ qui promettait de compiler tous les stages, boss, vaisseaux et éléments iconiques de la licence pour une version ultime qui s’attribuait en plus le luxe de proposer une toute nouvelle arme, le Canon Burst censé révolutionner le gameplay ! Alors, s’agit-il vraiment du meilleur Dariusburst de tous les temps ? La réponse dans mon vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Note Globale N-Gamz.com: 12/20

Si le contenu pléthorique de ce Dariusburst Another Chronicle EX+ avec pas moins de 4 modes de jeu, 9 vaisseaux Silverhawk (dont le fameux Murakumo exclusif à Chronicle Saviours) et pas moins de 40 boss n’est pas à remettre en cause, tout comme l’utilité du nouveau Canon Burst qui peut vous servir de bouclier avec tir modulable ou d’immense laser linéaire, on ne pourra que pester devant le choix de Pyramid d’avoir conservé le format double écran horizontal de la borne d’arcade façon « 32:9 », ce qui nous offre d’immondes bandes noires en haut et en bas de l’image avec zéro option graphique pour modifier ce souci. Du coup, le titre est purement injouable en mode portable car les sprites sont trop petits (tout comme les descriptions des vaisseaux), ce qui rend le tout plutôt illisible quand les tirs fusent… un comble pour un shoot’em up, non ? De fait, vous vous orienterez naturellement vers le mode TV, en espérant avoir un écran d’au moins 50 pouces pour y voir quelque chose dans les moments les plus « chauds », ce qui vous fera sauter aux yeux les modélisations 3D sommaires et textures en low résolution du soft. Ajoutez à cela que le mode de « Chronicle Saviours » de 2015, adapté à du 16:9 lui, a été supprimé de cette version et vous comprendrez que malgré sa bande-son géniale, son gameplay addictif, sa possibilité de jouer à 4 en local, sa bonne replay et ses centaines de niveaux (qui sont souvent du recyclage de la même vingtaine de niveaux du mode campagne), on ne peut qu’être frustré par le manque de jugeotte des développeurs pour ce portage que l’on pourra qualifier de « paresseux ». Dommage, Darius aurait vraiment pu exploser sur Switch mais là, il se flingue en plein vol et seuls les fans de la licence y trouveront leur compte pour profiter de ce fameux contenu monumental.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!