Review

Saga phare de la génération de console actuelle, Call Of Duty fait son grand retour sur tous les supports du moment avec Black Ops II. Suite directe de Black Ops premier du nom, il a, comme ses prédécesseurs, suscité énormément d’attentes. Voyons ensemble si cette impatience était justifiée ou non, et si Treyarch reste dans la très bonne lancée de Black Ops 1.

Les bons ne sont pas toujours ceux que l’on pense 

Menendez, l'ennemi public n°1…pas si "evil' que ça!

A la manière de FIFA, PES ou encore du Beaujolais Nouveau, Activision nous pond chaque année son petit Call Of Duty. La question est de savoir si ce rythme effréné n’altère en rien la qualité du titre. Quoi de mieux pour s’en rendre compte qu’un test à deux niveaux de lecture, le premier concernant le mode campagne tandis que le suivant s’attelant sur le sacro-saint mode en ligne ? On démarre de suite avec le solo, qui se veut clairement une production digne du cinéma d’action. L’histoire se déroule 60 ans après le premier opus, en 2025. Finie la Guerre Froide… enfin presque. En effet, le jeu propose d’incarner tantôt Mason, le héros de Black Ops, tantôt son fils. Centre de l’histoire, un conflit géopolitique entre Américains et vilains chinois communistes, pour le contrôle d’un minerai devenu matière première essentielle dans le futur.

A l’instar de son grand frère, Black Ops 2 se construit sur une succession de flashbacks s’inscrivant dans des faits historiques tels que la première guerre d’Afghanistan. Des scénettes dignes, pour certaines, de figurer dans le film Expendables, tant l’action et l’hémoglobine sont au rendez-vous de ce nouvel épisode. Cela étant, le scénario se veut plus subtil qu’à l’accoutumé puisque des choix vous seront proposés au cours de vos missions. Ces choix altéreront le physique de vos partenaires et vous proposeront même des fins différentes. Un bon point à ce niveau, et de fait le Call of Duty le moins manichéen de toute la saga, pour notre plus grand plaisir.

Je vais t’exploser ! Laisse-moi juste le temps de choisir comment… 

Des séquences anthologiques et un mode zombie surpuissant, welcome to COD!

Niveau Gameplay, plus d’armes que d’habitude puisque l’histoire nous permet de vivre à la fois la période de la Guerre Froide et le futur. A part ces courbes temporelles, rien de transcendant si ce n’est une nouvelle phase de jeu qui se veut plus stratégique : vous serez ainsi amenés à piloter un bataillon sur une carte, dans le but de juguler une invasion ennemie. Une bonne idée qui montrera malheureusement vite ses limites, puisqu’il suffira finalement bien souvent d’y aller comme un bourrin pour s’assurer la victoire. A ce niveau, l’IA limitée des opposants est aussi présente que dans les phases dites « classiques ». En effet, et c’est peu dire, mon chat posé nonchalamment devant la télé m’a posé plus de problème que les adversaires gérés par l’ordinateur… Dommage. A noter que sur la version Wii U, en plus de proposer le jeu complet directement jouable sur l’écran du gamepad, le soft propose ces fameuses phases RTS en mode tactile. Anecdotique, certes, mais plus maniable qu’au pad.

Question durée de vie, le mode campagne vous prendra une dizaine d’heures même pour les plus débutants d’entre vous. Raisonnable, mais c’est sans compter sur LE mode qui vous rallonge considérablement votre temps de jeu : le online ! Et justement, parlons-en de ce mode en ligne. Ultra complet et presque entièrement repensé, on sent une réelle envie de renouveler la façon de jouer. En effet, finie la sélection classique de l’arsenal. Désormais chaque arme, équipement et bonus vaut un nombre prédéfini de points. A vous de composer votre paquetage en conséquence, pour éviter qu’il ne dépasse les 10 points. Bien évidemment, tous les équipements ne sont pas disponibles d’entrée et il vous faudra passer du temps dans les différents modes de jeu pour débloquer le tout.

Du dynamisme à ne plus savoir qu'en faire, mais un cruel manque de nouveautés

A ce sujet, lesdits modes de jeu online sont très nombreux et accessibles à tous. Pour preuve, un mode réservé aux débutants. Passé un certain niveau, ce mode est bloqué et permet donc aux néophytes de faire leurs armes entre eux. Évidement les classiques sont toujours au rendez-vous : Match à mort par équipe, mêlée générale, domination, démolition, élimination confirmée, et j’en passe. Ils sont tous là et surtout, Black Ops 2 marque le grand retour du mode zombie ! Un mode qui surfait d’ailleurs sur une vague incroyable de popularité grâce à BO1. On était alors en droit de se demander si Treyarch arriverait à l’améliorer. La réponse est sans appel : OUI ! Encore plus addictif, plus difficile et beaucoup plus complet, le « zombie » Black Ops 2 réussit à renouveler un intérêt déjà immense ! Sans hésitation, le mode sur lequel je me suis le plus éclaté. Étrangement c’est le fait de jouer à plusieurs à ce survival-like et non en solo qui rend le cocktail détonant.

Et la technique dans tout ça ? 

C’est là que le bât blesse, hélas. On se retrouve à nouveau avec un moteur de jeu qui a des années de retard, même s’il a été boosté pour afficher un peu plus de détails et tourner sans chute de framerate. Néanmoins, les effets de lumière, de particules ou les explosions semblent issues des précédents opus, et la modélisation des personnages aurait gagné à être plus précise. Il est grand temps qu’Activision revoie sa copie à ce niveau afin de pouvoir faire concurrence notamment au Frostbite 2 d’EA. Heureusement, la bande-son est à nouveau une réussite, que ce soit sur le plan musical ou dans les voix des protagonistes. Immersion garantie avec casque sur les oreilles !

« THE » ultimate FPS ? 

Avec tout ça, autant vous dire que si vous aimez les FPS, vous ne pourrez qu’adorer ce nouveau Call of Duty. Complet et fun aussi bien en ligne qu’en campagne, Black Ops 2 n’est pas un jeu plein de profondeur qui va vous retourner les tripes scénaristiquement ou stratégiquement parlant. Mais qu’est-ce qu’on s’en fiche, c’est bon, un point c’est tout !

Les Vidéo-Test

Versions PS3/X360/PC

Version Wii U

Réalisation: 15/20

Vraiment pas mal, c’est joli, sans être transcendant, et on note quelques chutes de framerate, mais le tout se tient encore et promet quelques bonnes séquences visuelles. Le moteur arrive, hélas, sûrement au bout de ses capacités.

Gameplay/Scénario: 17/20

Courir, viser, tirer, courir, viser, tirer. Simple et efficace. Les phases tactiques sont bien pensées même si elles restent limitées, la faute à une IA vraiment perfectible. La nouvelle gestion de l’arsenal en ligne est, quant à elle, très intéressante. A noter les possibilités tactiles des phases RTS sur Wii U.

Bande-Son: 16/20

Rien à dire, c’est du Call Of. Des thèmes guerriers, des bruits de tirs réalistes, des voix qui sonnent justes, immersion garantie avec un casque sur les oreilles !

Durée de vie: 12/20

Le mode solo vous tiendra une dizaine d’heure, si vous prenez votre temps, ce qui est relativement court, par contre, si vous accrochez au online, vous êtes partis jusqu’au prochain épisode sans souci, notamment grâce au mode zombie ultra addictif.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Call of Duty : Black Ops II n’est pas celui qui révolutionnera la franchise, c’est un fait. Il n’empêche, avec son scénario moins manichéen que d’habitude, son mode à tendance RTS, le retour des zombies en online et son remaniement de l’arsenal, il promet aux habitués d’excellentes sensations, et aux novices de s’initier au genre par l’un des tous meilleurs segments de la série. 



About the Author

Calrn
Etudiant le jour, chargé de communication la nuit, le reste de mon temps est consacré à dormir où à donner mon avis, de mauvaise foi, sur les réseaux sociaux et à le faire avec plus de sérieux pour des sites comme n-gamz