Review

Battlefield V, c’est un peu le fils prodige et pourtant mal-aimé pour d’obscures raisons. Il faut dire que passer derrière un Battlefield I qui a réconcilié les fans avec la saga n’était pas chose aisée, mais notre première session de prise en main à la Gamescom nous avait vraiment convaincus quant au fort potentiel du soft. Le souci, c’est qu’avec un Call of Duty Black Ops 4 en face qui a littéralement subjugué les gamers adeptes du online, le titre d’EA peut-il encore tenter de sortir son épingle du jeu avec une campagne solo et un multi aussi bons que dans le volet précédent? La réponse dans notre test complet !

Une réussite annoncée et pourtant…

« Des récits de guerre nous montrant des batailles moins connues du grand public »

Battlefield V avait, semble-t-il, un chemin tout tracé vers la gloire. En effet, arrivant après un Battlefield 1 qui avait cartonné auprès des fans et enterré le Call of Duty Infinite Warfaire qu’il avait comme concurrent direct en 2016, le nouveau bébé de DICE avait cette fois pour lui de proposer une vraie campagne solo, ce qu’avait totalement zappé son adversaire de 2018: Call of Duty Black Ops 4. Bref, tout devait sourire à Battlefield V… et pourtant, un bashing monstrueux autour du respect historique et de la présence de femmes-soldats en plein coeur de la Seconde Guerre Mondiale allait paver le développement, jusqu’à provoquer un report de sortie qui nous a fait peur quant à sa qualité globale. Maintenant que le titre est sorti, a-t-on eu tort de s’inquiéter?

Vous l’aurez compris, ce Battlefield 2018 nous entraîne au beau milieu de la Seconde Guerre Mondiale, un conflit qui a déjà fait l’objet de dizaines d’adaptations en FPS, avec tout récemment le très bon Call of Duty WWII et sa campagne solo scénarisée sur un seul héros. D’ailleurs tant qu’on parle de campagne solo, sachez que celle de Battlefield V reprend le concept des récits de guerre du volet précédent, à savoir des mini-campagnes axées chacune sur une bataille et un héros différents. Cette fois cependant, DICE a rendu ses 4 chapitres (3 au lancement et un dernier sorti le 5 décembre dernier) bien plus ouverts et moins linéaires, avec des petites trouvailles sympathiques comme la possibilité de skier en Norvège par exemple. C’est toujours aussi jouissif, bardé de scènes hollywoodiennes, et ça a surtout le mérite de nous présenter des conflits plutôt inconnus du grand public. Un excellent point donc pour une durée de vie tournant autour de la dizaine d’heures.

Un multi solide et centré sur le travail d’équipe

« Un mode conquête « Back to Basics » qui renoue avec le score »

Comme nous l’avions signalé dans notre preview complète made in Gamescom, le multijoueur de Battlefield V a subi quelques grosses retouches de gameplay, à commencer par la capacité pour tous les membres de votre escouade de 4 joueurs de se soigner, quel que soit leur classe (Assaut, Support, Eclaireur, …). Le médic ne sert donc plus à rien? Que nenni puisque ce dernier sera toujours bien plus rapide à relever les alliés à terre que ses chers petits camarades, leur donnera une jauge de HP complète et pourra même réparer les petits bobos, chose essentielle quand on sait que les trousses de soin sont bien moins nombreuses qu’avant! Idem pour les munitions sur le terrain, ce qui rend du coup le rôle du soutien bien plus important.

On retrouve donc pas mal de modes classiques comme le Match à Mort en Equipe ou la Conquête, mais aussi un gros upgrade pour le Mode Opération, qui dure ici bien plus longtemps, se divisant en journée proposant chacune un mode de jeu distinct et des bonus pour les gagnants d’une manche (temps supplémentaire, respawns additionnels, …). Toujours histoire de privilégier le jeu en équipe, sachez que le chef d’escouade pourra invoquer des véhicules et même une terrifiante frappe de missile avec les points récoltés par ses camarades de combat. La personnalisation sera également de mise avec beaucoup d’options cosmétiques mais aussi la possibilité de booster ses armes et ses moyens de transport via la monnaie du jeu, chaque amélioration étant habilement contrebalancée par un handicap (un avion que vous rendrez plus maniable sera d’office plus faible en résistance, et inversement).

« Rotterdam offre un level design « en ruines » terriblement immersif »

Enfin, les maps se révèlent être assez vastes et ouvertes pour permettre tous les types de jeu, et DICE a promis d’en ajouter beaucoup par la suite, de façon totalement gratuite (et oui, Star Wars Battlefront II aura au moins servi à quelque chose). Alors oui, les fous du kills à foison façon Call of risquent de trouver le rythme des batailles de Battlefield V un peu trop « posé » pour eux, mais nous on adore et on attend d’ailleurs impatiemment le mode Battle Royale promis pour cette année.

Le Frostbite à l’oeuvre

On avait déjà été subjugués par la beauté de Battlefield I et celle de Star Wars Battlefront II, mais ce Battlefield V fait encore plus fort en poussant le moteur Frostbite dans ces derniers retranchements! C’est divinement beau, les effets spéciaux flattent la rétine, l’animation est en 60fps et l’immersion totale tant les détails foisonnent à l’écran. De plus, le titre propose le Ray-Tracing sur PC, et le résultat est plutôt bluffant en termes de reflets pour qui possède une monstrueuse config. Autant dire que le moteur de Call of Duty Black Ops 4 ne fait pas le poids pour le coup.

« Visuellement, le jeu donne une belle claque! »

Niveau sonore, on a affaire à une bande-son épique à souhait, une narration maîtrisée et surtout des bruitages qui glacent le sans par leur réalisme, le bruit des balles sifflant au-dessus de tête étant véritablement anxiogène en multi. Du tout bon.

Le meilleur FPS de 2018?

Selon nous, oui! En effet, si on ne peut nier que Call of Duty Black Ops 4 propose un multi plus rythmé et déjà un Battle Royale très addictif, Battlefield V offre quant à lui les avantages d’une campagne solo vraiment tripante et de modes de jeux online vraiment convaincants sur des maps bien plus vastes. Certes, chaque titre aura ses adeptes en fonction de son style de jeu, mais le côté bien plus complet du bébé de DICE et EA se doit d’être salué, en espérant que le public suive derrière malgré le bashing qui a entouré le premier trailer du soft.

La Bande-Annonce

Réalisation: 19/20

Battlefield V est tout simplement le plus beau FPS à l’heure actuelle, fort d’un moteur Frostbite 3 taillé pour ce type de jeu et maîtrisé comme jamais par DICE. En résulte des décors quasi photo-réalistes, une animation à 60 images par seconde, des effets spéciaux titanesques et une immersion de chaque instant, tout juste amoindrie par quelques bugs, de l’aliasing et un léger tearing.

Gameplay/Scénario: 18/20

Alors oui, on pourra regretter que DICE emploie à nouveau le format des récits de guerre, synonymes de mini-campagnes solos, au détriment d’un grand scénario basé sur un héros unique, mais cela a au moins le mérite de nous offrir des champs de bataille parfois moins connus du grand public, et de subtils ajouts de gameplay pour l’occasion (le ski). Niveau gameplay justement, on retrouve les affrontements plus posés que ceux d’un Call of Duty, les terrains plus vastes et même quelques nouveautés multi comme les monstrueuses Grandes Opérations ou l’importance retrouvée du jeu en escouade. Moins rapide qu’un Call of, certes, mais autrement plus immersif.

Bande-Son: 18/20

Doublage d’excellente facture, musiques épiques à souhait et bruitages qui glacent le sang tant le bruit des balles, des explosions et des missiles fondant sur vous semble crédible, la bande-son de Battlefield V envoie du lourd!

Durée de vie: 19/20

Comptez dix heures pour la campagne solo, et forcément bien plus pour le multijoueur qui jouit de nombreux modes de jeu aptes à vous scotcher à votre écran pour peu que vous ayez l’esprit d’équipe. Et tout cela sans parler du Battle Royale qui doit débarquer cette année!

Note Globale N-Gamz.com: 18,5/20

Oubliez le bashing lié au respect historique du premier trailer du soft et savourez ce Battlefield V comme il est, à savoir un excellent FPS offrant aussi bien une campagne solo convaincante qu’un solide multijoueur axé sur la coopération, et doté d’une réalisation graphique ébouriffante ainsi que d’une bande-son vibrante, faisant de lui le meilleur jeu de tir à la première personne de 2018 selon nous. Sachant que DICE nous promet une kyrielle de maps et même un mode Battle Royale pour cette année, autant dire que l’investissement vaut le coup!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!