Review

S’il y a bien une série qui fait des ravages chez les amateurs d’action-aventure, c’est Assassin’s Creed ! Avec un rythme de parution annuel, la saga historique d’Ubisoft nous a fait voyager de pays en pays, d’époque en époque au travers d’assassins mortellement attachants, nous rendant acteur de leur passé et de leur combat contre les Templiers. Cette fois, et c’est une première pour la licence, les développeurs nous offrent la possibilité d’incarner… une femme ! Aveline de Grandpré, métisse ayant vécu lors de la sombre période de l’esclavagisme aux Etats-Unis, a ainsi conquis la Ps Vita avant de nous revenir aujourd’hui dans une version HD sur PlayStation 3, PC et XBox 360. La transposition sera-t-elle efficace ? 

Welcome in New Orleans

L’action de cet Assassin’s Creed prend place en pleine Nouvelle-Orléans

Ai-je vraiment encore besoin de vous présenter Ubisoft ? Des petits français bien de chez nous, qui ont réussi à se propulser à la place de troisième éditeur/développeur vidéoludique mondial, rien que ça ! À grands coups de Rayman, Prince of Persia, Far Cry, ou encore d’adaptations des œuvres de Tom Clancy, mais aussi du très attendu Watch_Dogs et de la série des Assassin’s Creed, Ubi a su démontrer qu’il pouvait taper dans tous les genres… et le faire avec panache! Place à présent à l’adaptation HD d’un titre acclamé par la critique lors de sa sortie sur PlayStation Vita : Assassin’s Creed III Liberation !

Après la Palestine, l’Italie, Constantinople et le Nord des Etats-Unis entre autres, cet Assassin’s Creed (AC pour les intimes) nous plonge en pleine Louisiane, plus particulièrement au beau milieu de la Nouvelle-Orléans. Grande nouveauté pour cet opus : mon dieu, vous allez incarner une femme! Nous voici donc aux commandes de la douce Aveline de Grandpré, enfin… douce mais redoutable. Née de l’union d’une africaine et d’un français, elle a la chance d’être du bon côté de la barrière et de faire partie de la haute société, statut qui lui permettra de mener à bien ses missions d’Assassin. En effet, la Nouvelle-Orléans est déchirée entre les français et les espagnols, et voilà que les esclaves se mettent à disparaître. La belle va donc devoir enquêter sur le pourquoi du comment et découvrir qui est aux commandes de ces disparitions, avant de rencontrer l’ordre des Assassins, en arpentant aussi bien les beaux quartiers de la ville que les tréfonds humides et moites du bayou louisianais.

Ballade dans le quartier français

La belle Aveline: la première héroïne dans la saga

On ne vous fera pas l’affront de vous présenter à nouveau les bases d’un AC, ce soft d’action-infiltration à la troisième personne, mais sachez que si vous êtes adepte de la série, le gameplay de cet opus n’aura aucun secret pour vous. Mieux, là où il pêchait par moment sur la console portable de Sony (caméra qui partait en sucette, notamment), des corrections ont été apportées sur cette version HD, pour notre plus grand bonheur. Le système d’enchaînement de meurtres a lui aussi été revu afin d’être plus fluide et plus facile à mettre en place. Cependant il reste encore quelques bugs (quasiment tous dans le bayou) et on aura parfois la malchance de se retrouver coincé dans le décor, entre deux arbres ou de vils rochers (les fourbes !). Dommage. Par contre, le fait de pouvoir changer de tenue est toujours aussi intéressant et vous permettra d’aborder au mieux les missions en vous faisant passer pour une simple esclave ou une jeune fille de bonne famille, vos compétences et votre impact sur la perception des passants changeant alors radicalement (se fondre dans la foule en portant une simple caisse pour l’esclave, ou draguer les gardes pour la demoiselle, par exemple).

Mais là où l’on attendait fermement cette transposition HD, c’était sur le plan graphiques et croyez-moi, on n’a pas de quoi être déçu ! Certes, Libération reste plus léger que le troisième ou le quatrième épisode, que ce soit au niveau de la profondeur de champ ou des étapes d’animation, mais il n’a rien à leur envier pour ce qui est des textures, principalement en ville. C’est beau, c’est fluide, et l’immersion est au rendez-vous. La bande-son, quant à elle, n’a pas été retouchée. De toute façon, elle n’en avait pas besoin. Aveline est ainsi très expressive, même si les dialogues environnants sont répétitifs. Les bruits de fond nous plongent d’emblée dans l’ambiance de la Nouvelle-Orléans et de ses rues pleines de vie, ou encore nous entraînent dans les recoins inquiétants des sombres cours d’eau parcourant les marécages qui entourent la ville.

Dans le bayou, terrible bayou…

Ubisoft a bien fait de nous sortir cet opus en version HD car il aurait été dommage pour les non possesseurs de la Ps Vita de passer à côté de ce titre à part entière, qui est tout aussi important pour la saga que ne le sont les épisodes de salon. La qualité était déjà présente au départ pour cet Assassin’s Creed Liberation, mais la transposition en Haute Définition magnifie le tout, en réglant les soucis de caméra et en fignolant le travail avec un bel écrin graphique. A ne pas rater!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

Un portage HD parfaitement réussi! Des graphismes à la hauteur des espérances, des textures retravaillées et lisses, une animation plus fluide et des bugs de caméra corrigés. Seul petit bémol : le fait que la profondeur de champ, même si elle est loin d’être minime, n’est pas aussi faramineuse que les autres opus de la série.

Gameplay/Scénario: 17/20

Un scénario intéressant comme toujours, car il ne faut pas se leurrer, la grande force de la licence vient de son histoire sur fond de guerilla entre Assassins et Templiers. Cet épisode garde ce qui a fait le succès de la saga, en le transposant à l’époque de l’esclavagisme en Louisiane, et les ajouts de gameplay comme le fait de pouvoir se déguiser nous prouvent une fois de plus que les petits gars d’Ubisoft méritent leur place de troisième développeur/éditeur mondial.

Bande-Son: 16/20

Comme tout Assassin’s Creed qui se respecte, la bande-son est de qualité, le doublage est excellent, Aveline est expressive et même les « Bonjour » qui vous parviendront lors de vos passages dans les rues de la Nouvelle-Orléans sont de bonne facture. Cependant on se sentira parfois seul dans le bayou…

Durée de vie: 16/20

Une durée de vie de trente heures et plus selon votre désir de traquer les pages de journal, les œufs de crocodiles et autres trésors, voilà de quoi offrir à cette version HD, vendue à moindre coût, un excellent rapport qualité/prix.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Le titre en lui-même sur PlayStation Vita était excellent, et le portage HD l’est tout autant ! Les fanas de la série seront heureux de trouver (ou retrouver pour ceux l’ayant déjà terminé sur la portable de Sony) un titre proposant la même recette que les précédents opus, mais avec de petites nouveautés bien senties telles que le changement de tenues et des armes inédites. La refonte est techniquement propre et ne choque à aucun moment, loin de là. De quoi largement patienter en attendant des news du prochain volet, sur Next-Gen cette fois!  



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !