Review

Vous avez toujours rêvé de devenir un grand maître des arts martiaux ? De faire partie de l’élite capable de maintenir la stabilité d’un monde presque onirique dans lequel de nombreux adversaires se dresseront sur votre chemin ? Absolver pointe le bout de son nez pour exaucer vos désirs mais… répond-il vraiment à toutes vos attentes ? 

Petit scarabée…

« Un scénario qui partait bien mais se perd trop vite au profit… du combat pur et dur »

Absolver, sorti sur Steam et PS4 le 29 Août dernier, est développé par Sloclap, un studio parisien qui signe ici son premier jeu. Pour l’édition, on peut compter sur Devolver Digital, dénicheur de licences atypiques, que l’on connait pour Hotline Miami, Always Sometimes Monster ou encore Hateful Boyfriend pour ne citer qu’eux. Avec un CV comme ça, on se dit qu’on va être surpris!

Le soft qui nous intéresse n’est autre qu’un jeu de combat multijoueurs en ligne aux influences asiatiques. Le joueur y incarne un Aspirant à qui les Guides ont confié un masque du même nom. Votre but? Faire vos preuves en battant de nombreux ennemis et en réussissant des épreuves initiatiques en solo ou à plusieurs.

…deviendra grand !

Tout commence avec la création de votre Aspirant qui, même si elle reste sommaire, propose quelques choix de personnalisation agréables. Après l’esthétique vient ensuite la classe, chacune proposant un style qui lui est propre, certaines privilégiant l’attaque, d’autres la défense, mais également la vitalité ou encore l’esquive. De quoi satisfaire tous les profils de joueurs.

« Des styles de combat aussi différents que demandeurs en terme d’apprentissage »

Votre quête démarre sous la forme d’un didacticiel qui représente pile poil le moment où vous allez comprendre qu’il vaudra mieux abandonner le combo clavier/souris pour brancher une manette, on vous le dit! Après avoir pigé les mécaniques de base des combats, à vous le grand monde avec une quête qui s’annonce épique et une difficulté qui monte crescendo. Et là, c’est le drame: PvP sauvage incoming! Cous tatanez bien gentiment deux voire trois ennemis et soudain… Jean-Eude se ramène par derrière pour vous finir! Oui, Absolver est une expérience parfois injuste et rageante.

Un jour je serai le meilleur d’Absolver…

Si le soft est vendu comme un jeu comprenant aussi bien du PvE que du PvP, on vous arrête tout de suite ! Le PvE d’Absolver n’est au final qu’un tutoriel longuet qui vous envoie directement vers le reste du titre, à savoir un contenu uniquement orienté vers le joueur contre joueur. Si ce n’est pas votre passion, passez donc votre chemin ou vous risquez une grosse déception. Au fil de vos victoires (ou pas), l’expérience monte sagement, apportant son lot de nouveautés vous faisant progresser dans l’apprentissage de nouvelles techniques de plus en plus mortelles.

« Du combat hardcore pour les joueurs les plus acharnés! »

Niveau gameplay, autant dire que le bébé de Sloclap est vraiment… hardcore: on lutte pour retenir toutes les mécaniques lors des premières heures de jeu mais on finit par s’y faire avant d’enchaîner soigneusement les combos et de parer habillement les attaques adverses, chaque coup porté apportant une sacrée jouissance. Par contre, on vous prévient: la jouer solo revient à affronter un ennui assez certain. De son côté, la coopération propose une pléthore d’heures de jeu assez fun!

Une ambiance zen qui peut vite agacer…

L’univers d’Absolver possède une identité visuelle unique en son genre, toujours agréable à l’œil et d’une vraie douceur, mise en place par le biais de jeux de couleurs toujours bien pensés qui contrastent avec l’ambiance guerrière du récit. Si l’esthétique est au point, le level design peut malheureusement rendre fou avec une impression de tourner joyeusement en rond sans la moindre carte pour se repérer. Ajoutons à cela des serveurs qui ont du mal à tenir la route et on obtient une expérience parfois frustrante sur le plan technique.

« Visuellement, le design artistique d’Absolver est une réussite »

Pour rester sur le plan visuel, la diversité des tenues qui se lootent au travers de vos affrontements ou que vous découvrirez lors de vos séances d’exploration ajoute au soft une dimension esthétique à laquelle on adhère totalement et qui reste pleinement dans la trame « arts martiaux » asiatiques. La bande-son, bien que de bonne qualité pour ses bruitages, est malheureusement parfois trop en retrait dans ses mélodies pour que l’on puisse réellement en profiter.

Conjuguez le verbe Absoudre à l’imparfait !

Bien qu’empli de louables intentions et de bonnes idées, Absolver nous montre vite ses limites techniques pouvant gâcher l’expérience de jeu. Certes, on reste zen face aux petits newbies de ce studio de développement bien de chez nous, mais on espère quand même qu’ils viendront vite à bout des divers problèmes que l’on rencontre au fil de leur bébé afin de remonter leur côte de popularité Steam devant des gamers qui commencent à s’impatienter. De fait, malgré un gameplay sympathique et demandeur ainsi qu’une réalisation esthétique léchée, les problèmes de serveurs et de lags en combat ainsi qu’un level design mal pensé risquent bien de jouer des tours au soft sur le long terme. Il n’empêche, si vous êtes un acharné de jeux de combats et que vous recherchez une expérience vraiment hardcore, tentez le coup!

La bande-annonce

Réalisation: 13,5/20

Visuellement, le soft est abouti, soigné et nous emmène dans une atmosphère unique, mais souffre de nombreux lags et de serveurs pas au point, grevant sensiblement le plaisir de jeu.

Gameplay/Scénario: 14/20

Les bases du scénario sont intrigantes et intéressantes mais la trame se perd finalement vite afin de laisser place aux combats. Ces derniers se révèlent peu gérables sur ordinateur au combo clavier/souris mais par contre bien plus praticables à la manette. Attrayant au demeurant, le système de combat peu vite perdre le joueur malgré un apprentissage bien mené. Les gamers hardcore y trouveront une vraie jouissance, cela dit. Malheureusement, le level design bancal nous fait trop souvent errer sans but, et on file des coups à tout va sans trop comprendre où le soft essaie de nous emmener. Vous l’aurez compris, il va falloir s’y coller plusieurs heures avant de finalement saisir ce que les développeurs ont voulu nous faire faire.

Bande-Son: 12/20

Trop discrète et trop en retrait, la bande-son sort heureusement la tête de l’eau grâce à la qualité de ces bruitages.

Durée de vie: 14,5/20

Tout va dépendre de ce à quoi le joueur s’attend. S’il cherche un jeu de baston en monde ouvert ultra hardcore, on peut facilement atteindre la centaine d’heures sans s’en rendre compte si l’on passe au-dessus des problèmes de serveurs. Cependant, si l’on cherche un jeu où le PvE est mis en avant, je pense que le décrochage se fera très vite.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Absolver est pétri de bonnes idées et d’une volonté de proposer un contenu assez novateur dans une atmosphère nouvelle et rafraîchissante. Hélas, une nuée de points négatifs vient s’ajouter à l’expérience ingame tels que des lags, des serveurs en carton pâte et un level design bien bancal. Il n’empêche que les gamers hardcore y trouveront un plaisir certain et apprendront toujours plus de nouvelles techniques afin d’asseoir la supériorité de leur école. Reste à espérer que les petits gars de chez Sloclap écoutent les avis des joueurs afin de corriger les défauts précités et proposer une expérience encore plus intéressante et surtout… moins rageante!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !