Review

On sait que les petits gars de chez Kotobukiya sont de vrais amateurs de Hentai et ont en général des doigts de fée quand il s’agit de nous procurer des versions résine de nos plus doux fantasmes d’otakus. Alors quand ces concepteurs s’attaquent à un personnage de la série très fripponne To Heart 2, on s’attend à être on ne peut plus émoustillé.

Les plis de la robe donnent un côté réaliste à l'ensemble

Manaka est un personnage charismatique du romantic novel To Heart 2, un jeu PC et PS2 créé par le studio Leaf et édité au Japon par Aquaplus. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le romantic novel est un genre très prisé en Asie, qui pourrait s’apparenter à un roman interactif avec de nombreuses illustrations fixes. En règle générale, l’industrie du visual novel a migré vers un seul et unique type d’univers, le hentai, qu’il soit soft ou hard. To Heart 2 vise plutôt dans le coquin sans entrer dans le vulgaire et ce n’est pas pour nous déplaire. Bien entendu, vu le succès de ce jeu, toute une série d’adaptation (animé, manga) et de spin-offs a vu le jour. Celui qui nous intéresse plus particulièrement est un spin-off RPG intitulé Final Dragon Chronicle : Guilty Requiem, sorti sur PC, et qui voit Manaka endosser le rôle de sorcière juvénile au design plus qu’enjôleur.

Manaka se retrouve donc habillée de noir, en mini-jupe et bustier sexy, armée de sa canne magique et son légendaire sourire à faire fondre n’importe quel homme. Afin de rappeler le côté soubrette de l’héroïne du manga d’origine, un joli bandeau typique lui a été adjoint. Pour terminer, la belle est chaussée de deux boots à bas de hauteur variable, histoire de révéler un peu plus ses deux jambes interminables. La pose empruntée est toute en légèreté et en kawaiiiii attitude, la statue ne reposant que par un pied sur un socle à l’allure, hélas, vraiment cheap (rond, blanc, mat, rien de bien folichon).

Les yeux sont un peu ternes mais l'expression du visage est ultra cute

Les détails sur le visage sont vraiment appréciables, ne serait-ce que le tour de cou qui est sobre et reste parfaitement dans le ton gothique jap de la figurine. Les yeux sont un peu ternes mais le sourire sans anicroche rattrape le tout. Les cheveux, quant à eux, auraient pu être un peu plus travaillés et mieux ciselés, mais rien de bien grave, d’autant que le bandeau porté autour de la tête est vraiment de toute beauté (mis à part la lanière sous le menton, clairement peinte à l’arrache), et, chose surprenante, il est muni de deux voilettes à connotation transparente, ce qui apporte un certain cachet à l’ensemble. On termine le constat avec un barrette rose bien définie et on obtient un visage angélique que l’on adore contempler.

Le bustier, lui, est rivé à une mini-jupe des plus seyantes aux couleurs noires et bleu-électriques. Les teintes sont en adéquation avec la chevelure rousse de la belle Manaka et font nettement ressortir son aspect juvénile, tout en lui apportant un petit côté sexy qui va plaire à beaucoup. La courbure du dos est nettement mise en avant et la physionomie de notre sorcière de charme ne pose aucun problème particulier. Tout semble réaliste et bien proportionné: une poitrine généreuse mais pas irréelle, un ventre plat mis en avant par les somptueux plis de la mini-jupe/bustier (rien à faire, çà me fait fondre et çà montre un certain souci du détail!), de longues jambes finement ciselées et des mains gantées de noir dont la finition n’a rien à envier aux figurines haut de gamme comme celle de Belldandy ou de Rosario.

Cette disymétrie n’est en rien choquante et donne un côté plein de peps à notre pétillante ensorcelleuse

Justement, en parlant des gants recouvrant les mains: ils sont de longueur variable, l’un allant jusqu’au poignet tandis que l’autre couvre tout l’avant-bras, et il en est de même pour les jambes, l’une étant recouverte par un bas ultra cour sur la cheville tandis que l’autre étant finement moulée par un nylon allant jusqu’au-dessus du genou. Cette disymétrie n’est en rien choquante et donne un côté plein de peps à notre pétillante ensorcelleuse. Petit détail également, le rose est rappelé sur chaque partie du corps avec la barrette dans les cheveux, le dessus du bustier séparant les seins et la semelle des chaussures. On est design ou on ne l’est pas!^^

La figurine est typée hentai soft, alors je ne peux résister à l'envie de faire plaisir à tous les otakus qui nous lisent!

Pour combattre, Manaka dispose d’une canne magique très travaillée et qui a la bonheur de s’incruster parfaitement dans sa main droite. L’avantage, c’est qu’elle ne masque en rien la figurine, passant allègrement dans son dos et accentuant le dynamisme de l’œuvre. Un accessoire joli et qui est totalement raccord avec la statuette, c’est assez rare pour être signalé (bien souvent, la découpe de la main n’est pas synchrone avec la forme de l’accessoire et il se contente plus de pendre mollement que d’être fermement harnaché).

Hélas, l’oeuvre de Kotobukiya n’est pas exempte de défaut, en plus de son socle franchement à la ramasse. Ainsi, de nombreux problèmes de finition de peinture se font sentir, sur le dessous de la mini-jupe et le bord des chaussures, notamment. C’est clairement dommage car la figurine passe du coup à côté du podium d’honneur des statuettes hors norme. Néanmoins, on aurait tort de se priver de cette jolie frimousse qui ne pourra qu’égayer toute vitrine qui se respecte.

La Note Globale N-Gamz: 3,5/5

 



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!