Review

The Greatest Showman, le premier bébé de Michael Gracey, est sincèrement l’un des plus grands films que 2018 va pouvoir nous offrir. Oui, on entre de suite dans le vif du sujet, mais ce long métrage n’est pas, contrairement à ce que pourraient laisser supposer ses bandes-annonces, qu’une simple comédie musicale pleine de paillettes. Non, nous avons ici tout ce que Hollywood peut nous livrer de plus splendide, et c’est à grands coups de rythmes mélodiques dignes des plus incroyables scènes de Broadway, de chanteurs puissants et de cascadeurs à l’impressionnante gestuelle que cette oeuvre quasi onirique se démarque. Plongez donc avec nous dans le monde d’un spectacle… plus flamboyant que tous les autres!

« P.T. Barnum n’a qu’un seul but: lancer un Freak Show qui rende honneur à ses artistes! »

Fils de tailleur, Phineas Taylor Barnum est bien décidé à offrir à la femme qu’il aime une vie de rêve et pour réussir, il va ouvrir un musée qui présentera des gens « différents », un Freak Show. Mais notre homme ne va pas se contenter que de ça. Non, ce qu’il veut, c’est monter un vrai spectacle pour donner du plaisir à la population, même si pour y arriver, il doit mentir. Bien entendu, les monstres de scène ne sont pas du goût de tout le monde et Phineas va devoir faire face aux critiques glaciales, mais aussi aux réactions d’une foule choquée par ce défilé de gens « étranges » à leurs yeux. Et pourtant, il n’est pas question pour notre héros d’arrêter sa progression sociale!

A peine le film a-t-il débuté que l’on sait déjà que le seul mot d’ordre sera: GRANDIOSE! Dès les premiers instants, on se retrouve ainsi entraîné dans un tourbillon de spectacles, de chants et de décors époustouflants. Une attention toute particulière a d’ailleurs été portée à ces derniers, l’intrigue étant censée se dérouler dans les années 1870. Des journaux aux vêtements, en passant par les routes et les habitations, tout est étudié à la perfection pour nous faire ressentir cette atmosphère historique si particulière. Et on peut dire que le pari est réussi.

« Un show visuel et musical de chaque instant »

La mise en scène n’est pas en reste non plus, nous permettant de vivre au plus près chaque action et chaque espoir, chaque rire, chaque déception des personnages. Les effets spéciaux, quant à eux, sont plutôt réussis, même si l’on voit malheureusement la supercherie en ce qui concerne les animaux en images de synthèse. Par contre, il est important de saluer le travail remarquable des cascadeurs et autres danseurs qui nous livrent une prestation magistrale.

Bien entendu, les acteurs ne déméritent pas non plus: Hugh Jackman chante et danse toujours comme une vraie bête de scène, Zac Efron revient nous faire des vocalises 10 ans après son dernier film sur le sujet (la saga High School Musical) et ça marche plutôt bien, tout comme une Michelle Williams royale qui nous fait rire, pleurer et nous inquiéter pour elle tant elle dégage de proximité et de charisme. Un casting millimétré à la perfection, autant que les musiques qui s’intègrent sans difficulté à l’ensemble et permettent aux scènes d’être toujours plus flamboyantes. Aucune faute de goût, aucune séquence en trop… juste ce qu’il faut pour nous faire vibrer et apprécier chaque seconde.

Un seul mot d’ordre: GRANDIOSE!

Vous l’aurez compris, The Greatest Showman est un véritable chef d’œuvre visuel doté d’un rythme haletant et d’une bande-son grandiose. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si sa musique « This Is Me » a remporté le Golden Globes de la meilleure chanson originale. Avec des acteurs impliqués comme jamais, le film nous emmène à travers un torrent d’émotions! Personnellement, j’ai été plus que transporté puisque ce long métrage m’a fait vibrer à un point que je ne pensais pas possible. Je n’ai pas simplement regardé The Greatest Showman, j’ai « vécu » The Greatest Showman. En conclusion et sans surjouer aucunement, j’ose le dire: c’est l’un des films les plus incroyables que j’ai jamais vu! Splendide, brillant, je ne peux que vous conseiller d’aller le voir sans tarder. Vous allez être… soufflés!

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

MaximeChapeau
MaximeChapeau
Dévoreur de livres, de séries ou de films, j'adore partager ma passion avec le plus grand nombre. C'est donc forcément une joie pour moi de partager mes critiques cinéma avec vous ! Je suis un amateur de films d'action, de science-fiction et de fantastique, avec une grosse préférence pour la saga Hunger Games dont je suis extrêmement fan depuis que j'ai pu la découvrir en livres comme sur grand écran. Plus personnellement, je suis étudiant et grand adepte des arts du cirque, en particulier le jonglage. Gamer depuis mon plus jeune âge, j'aime les jeux rétros et tous ceux qui permettent d'avoir une bonne dose de fun entre amis! Pour l'histoire de mon pseudo, elle est très simple: j'adore les chapeaux, tout simplement! J'espère que vous apprécierez de lire mes critiques autant que le plaisir que j'éprouve à vous les rédiger!