Review

A moins de revenir de Mars (Jon Jonnz va bien, au fait ?….), ou d’avoir été reclus pendant longtemps dans un couvent en Autriche, vous n’êtes pas sans savoir que la BD de FRANK MILLER sobrement intitulée « The Dark Knight Returns » et mettant en scène notre célèbre homme/chauve-souris a été adaptée en vidéo. La première des trois parties de ladite adaptation arrive chez nous pour le plus grand plaisir des fans, et de ceux qui veulent mieux connaître ce monument incontournable de la mythologie du Chevalier Noir. Laissez-moi faire les présentations…

« J’vais t’arracher l’coeur, t’entends ?… »    « Montre, voir… »

Un graphic novel de légende pour trois films d'animation dantesques

L’histoire de The Dark Knight Returns nous permet de retrouver un Bruce Wayne qui a raccroché sa combinaison moulante de Chevalier Noir dix ans auparavant, désabusé après la mort de Robin. Il profite de sa retraite, notamment en faisant de la course automobile, alors que Gordon, qui a depuis deviné l’identité du Justicier Masqué, va laisser sa place à un nouveau commissaire (enfin « UNE » nouvelle commissaire, en fait). Le tout, dans un Gotham ravagé par le gang des Mutants, obligeant notre milliardaire orphelin a renouer avec le passé pour mettre un terme à ce carnage.

Et croyez-moi, reprendre du service à 55 ans n’est pas une sinécure pour un Batman qui est devenu une légende des temps anciens, mais reste toujours aussi torturé intérieurement. Ses ennemis également on pris de l’âge, comme Double Face qui nous offre un nouveau visage… Heureusement, pour l’aider, le Chevalier Noir a à ses côtés un nouveau Robin (enfin plutôt une nouvelle, décidément, c’est girl power^^), et un Bat-Tank, tout en ayant conservé ces exceptionnelles compétences au corps-à-corps pour nettoyer la ville des Mutants. Car, pour faire face à une ville de Gotham aussi sombre que dans la BD d’origine, rongée par la décadence que représentent les « Mutants », et sous la menace d’un mandat d’arrêt de la part de la prochaine commissaire, Batman devra être plus rusé que jamais, et accepter de nouvelles alliances.

Si vous avez vu « 300 » (d’après Frank Miller, tiens…) et « The Watchmen » (D’après Alan Moore) de Zack Snider, vous aurez remarqué que les scènes de ces films étaient littéralement calquées sur les vignettes de la BD d’origine. Eh bien pour ce film d’animation The Dark Knight Returns, partie 1, c’est la même chose que j’ai pu constater, comics à la main. Et c’est plus que jouissif (mais ça reste soft)!

Des visuels calqués sur les vignettes comics

Bien qu’au demeurant plus coloré que le Graphic Novel, le film en garde le coté sombre, la profondeur, et cette touche de nostalgie propre à un héros sur le retour. On ressent clairement la noirceur qu’a su apporter au personnage Christopher Nolan et sa trilogie des Dark Knight. C’est peut-être d’ailleurs grâce à lui que les gens ont accepté ce coté sombre, et que les portes se sont ouvertes au projet… Merci pour ça, Mr Nolan.

Hélas, le film est tellement bon qu’on est vite déçu, car c’est trop court! Attendons donc patiemment la suite, en relisant avec plaisir le Comics au sens noble du terme, en imaginant comment sera traité tel ou tel passage, histoire de positiver. Car il va sans dire que les deux autres volets seront de la même trempe, avec plus d’action, qui plus est. Cette trilogie est clairement de la haute voltige, sans les Flying Grayson (Dick est devenu Nightwing à Blüdheaven), mais avec « une » Robin qui assure tout aussi bien que son aîné.

La genèse du projet: »… Une légende Urbaine… »

La mort de Robin: le point de départ de la déchéance de Batman, et le début d'un nouveau partenariat plus…féminin!

En1998 l’épisode « Legends of the Dark Knight », de la série « Batman : The Animated Series » reprenait trois histoires en lien avec Batman, dont une était une très fidèle adaptation du Dark Knight Returns de Miller/Janson/Varley (http://www.youtube.com/watch?v=fK0w1B5eyT4). Et ce n’était pas pour déplaire aux fans. Bien au contraire. Bruce Timm et Dan Riba avaient lancé là une très bonne idée, jamais reprise, hélas, jusqu’à ce jour. Mais, c’était sans compter avec la détermination de DC Comics à faire quelque chose d’honnête, et de sérieux, pour rester fidèle à l’un des chapitres majeurs de la carrière du Chevalier Noir. Coté technique, on ne peut qu’être rassuré : Jay Oliva, choisi pour monter le projet, avait déjà travaillé sur « Under the Red Hood », sorti en 2010, relatant l’histoire de Jason Todd, après qu’on l’ait cru mort, tué par le Joker.

Fort de cette expérience, le petit Jay avait assez d’armes en main pour porter à l’écran une oeuvre un peu plus conséquente, et plus profonde. C’est là que Bob Goodman entre en jeu : il a déjà une bonne expérience sur des franchises comme Ben 10, The Batman, Superman… Donc, avec un « Dynamic Duo » comme celui-ci, et un budget pareil, on devait s’attendre à du bon. Et même du très bon ! Un budget de 3.500.000 $ pour porter en vidéo l’une des histoires les plus profondes d’un milliardaire justicier, c’était un minimum, et le résultat est sans appel.

Les supports et goodies: « Je sais que je peux compter sur vous… »

Les play-arts made in Dark Knight Returns

Toujours disponible dans les rayons bien achalandés, on trouve l’intégrale regroupant les 2 volumes (livre qui m’a servi pour écrire l’article) sous le titre « Batman Dark Knight l’intégrale ». Arrivera en Novembre une réédition avec le DVD/Blu-Ray Disc dans un même coffret (Noël approche, y a aussi les anniversaires…). Pour celles et ceux qui ont déjà joué à l’EXCELLENT « Arkham Asylum », vous pouvez (si ce n’est pas déjà fait) changer le costume de Batman via des Skins. Y compris avec celui qu’il porte dans « The Dark Knight Returns ». Coté figurines, on retrouvera en Février la réédition des anciennes figurines de Batman, Superman, Robin et Le Joker: Pack annoncé à 53.99 £ chez Forbidden Planet, et en espérant une commercialisation française à prix raisonnable…Dommage qu’il n’y ait pas (pour l’instant) Don et Rob, ou encore Le Chef. Et si le Bat-tank pouvait être de la partie, aussi… Avec tout ça, j’en connais qui vont trouver des idées de cosplay sympa pour les conventions et autres soirée de Halloween^^. Bref, The Dark Knight Returns est une franchise avec laquelle il va falloir compter dorénavant!

Note Globale N-Gamz: 5/5

Le trailer

REMERCIEMENTS  

-Frank Miller, Klaus Janson et Lynn Varley, pour le Graphic Novel dont est tiré cette aventure. 
Bob Kane, pour avoir créé Batman
IMDB, pour les infos sur TOUT ce que je cherchais. 
DC Entertainment, pour me faire passer de bonnes soirées.
Christopher Nolan : C’est peut-être grâce à lui que les gens ont accepté ce coté sombre, et que les portes se sont ouvertes au projet… Merci pour ça, Mr Nolan.



About the Author

Ichiman
Kidult* fan d'animation de titres tels que Goldorak et autres séries des années 80, et je peux parler des heures de mes séries favorites de l'époque. MAis j'ai aussi découvert d'autres séries, comme celles du Club Dorothée... Amoureux du Japon, j'ai étudié la langue pendant un an (mais je ne suis pas un expert) tout en essayant de regarder des séries en VOSTFR pour m'améliorer. Je vends des jouets, en particulier des figurines. Etant attentif à tout ce qui peut donner de bons produits dérivés, je zyeute la télé et les sorties ciné. C'est comme ça que j'ai découvert Ben 10, et déniché ce qui allait faire un carton en boutique (quand on a de la came : je bosse aux Galeries Lafayette :s ). J'aime la Pop, le Rock, le Heavy Metal, et j'apprécie la musique du monde. Je dessine à l'occasion, et j'espère bientôt écrire mon premier manga narrant les (més)aventures d'Ichiman. "Man" ou "Ichiman" siginifie (1*)10.000. Jeu de mots pourri, qui fait toujours rire. *Kidult =Kid+Adult. Adulte qui reste nostalgique de son enfance et qui aime en posséder des témoignages (Films, séries télé, musique...). Contrairement à l'Adulescent, qui est un enfant qui a grandi mais pas mûri.