Review

Après un premier Jurassic World un peu décevant ayant amené à la destruction du parc futuriste abritant tous les dinosaures conçus par l’homme, voilà que sa suite Fallen Kingdom se penche sur une question existentielle: les dinosaures ont-ils le droit de vivre en liberté? Vous l’aurez compris, ce nouvel opus se centre sur le droit animal pour nous faire réfléchir aux erreurs de l’Homme… mais le but est-il vraiment atteint et le spectacle au rendez-vous?

« Claire et Owen vont devoir sauver les dinos… d’un volcan en éruption! »

Trois ans après la catastrophe de Jurassic World, les dinosaures vivent paisiblement sur Isla Nublar, sans aucun humain pour gérer toute cette faune. Malheureusement, le volcan de leur habitat est en train de se réveiller et si personne ne fait rien, les reptiles vont tout simplement disparaître de la surface du globe, pour la seconde fois!

Alors quand Claire et Owen se voient offrir le moyen de sauver les dinos restants, et plus particulièrement Blue le Raptor, ils vont tout faire pour permettre à ces majestueuse créatures de rester en vie. Malheureusement, ils vont vite se rendre compte que la société qui les a engagés n’a pas l’intention de faire vivre les animaux rescapés dans une réserve naturelle… et tout va dégénérer!

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas reprocher à Jurassic World, ce sont ses effets spéciaux. Les dinosaures sont vraiment réalisés à la perfection, notamment par l’usage intensif d’animatronics pour donner un côté terriblement crédibles à ces gigantesques reptiles. Les explosions du volcan et la lave ne sons pas reste, et les scènes d’action se révèlent chorégraphiées au millimètre. Oui, il y a du budget et ça se sent, comme pour les décors d’ailleurs, que ce soit sur l’île ou dans le monde extérieur, tout est superbe et nous emmène ailleurs. Petit bémol par contre: la 3D est complètement inutile, à éviter pour le coup.

« Des dinosaures très réalistes grâce à l’utilisation d’Animatronics au lieu d’images de synthèse »

La musique, de son côté, est complètement fantastique. On a toujours ce frisson quand les notes caractéristiques de la saga résonnent tandis que niveau acteurs, le jeu des comédiens est excellent. Chris Pratt interprète à merveille un Owen, dompteur de raptor, attaché à Blue, Bryce Dallas Howard (Claire) nous fait ressentir sa passion pour les dinosaures mais en même temps cette peur constante face à ces monstres gigantesque.

Quant à Rafe Spall, il arrive à ce qu’on l’apprécie puis le déteste la seconde d’après, preuve d’un très bon acting de bad guy. Mention spéciale à la petite Isabella Sermon (Maisie Lockwood) qui joue terriblement bien. Dommage donc que malgré autant de talent pour le faire vivre, le scénario soit un peu trop prévisible et ne soit pas assez poussé sur un sujet aussi sensible que la condition animale face à l’hégémonie humaine.

Au final, ce Jurassic World: Fallen Kingdom nous offre un spectacle visuellement bluffant et un casting convaincant pour un rythme soutenu et une bande-son incroyable, alors autant dire que si vous voulez voir un film qui déménage et que vous n’êtes pas trop regardant sur le récit, vous allez être servi par le bébé de Juan Antonio Bayona qui reprend à merveille l’ambiance plus sombre du premier Jurassic Park avec tout un tas de références à ce dernier dédiées aux fans. Un excellent film donc, qui parlera assurément aux amoureux de l’oeuvre de Michael Crichton et qui remplit parfaitement son rôle de film à grand spectacle selon moi.

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!