Review

Toko Kawai, mangaka japonaise spécialisée dans le yaoi et le shonen ai, nous plonge, grâce à Taifu, notre partenaire manga, dans le monde original d’une galerie d’art sobrement intitulée « In the Walnut ». Un contexte pour le moins sympathique et qui nous pousse encore une fois à remercier la « connaissance » de « la connaissance » qui la poussé l’auteur à se lancer dans l’univers du manga, tant cette dernière nous régale avec des one-shot tels que « Caffe latté / juste au coin de la rue » ou encore « Cut ». In the Walnut, qui se décline cette fois en série, fait-il partie de ces titres d’exception ?

Tanizaki et Nakai tiennent ensemble la galerie d'art In the Walnut

In the Walnut est une galerie d’art tenue actuellement par Hideo Tanizaki, le petit-fils du propriétaire original, secondé dans sa tâche par un ami de longue date : Sonei Nakai. Dans ce premier tome se regroupent en fait plusieurs histoires courtes dans lesquelles notre duo jouera un rôle important dans la vie de tous ceux qui passent la porte de la galerie. Radicalement différents dans leur façon de voir les choses, les deux protagonistes n’auront de cesse de rendre le sourire à leurs clients, tout en révélant, au fil des pages, la façon dont ils se sont rencontrés. Ainsi, même s’ils ont le même âge et qu’ils ont fréquenté la même école d’art, et bien qu’ils soient en couple depuis leurs études, tout les dissocie ! Tanizaki a opté pour la peinture tandis que Nakai est féru de cinéma. Le premier est fainéant, son hygiène corporelle laisse a désirer (il se fait d’ailleurs traiter plus d’une fois de « vieux », la faute à son laisser aller) mais il possède pour lui un cœur énorme et il très doué pour son job malgré sa relative jeunesse. Quant au second, Nakai, il est véritablement la note fraicheur et candide de ce manga : toujours plein de pêche, de gentillesse et de naïveté. Un régal.

Le seul bémol, et pas des moindres, c’est que l’on ressent bien que l’auteur est une spécialiste du one-shot

Niveau technique, le dessin de Toko Kawai fait partie du style que j’apprécie le plus : bourré de détails et de fluidité sans jamais surcharger la page. Niveau narration, il n’y a aucune incohérence : tout est à sa place et la compréhension est parfaite. Le seul bémol, et pas des moindres, c’est que l’on ressent bien que l’auteur est une spécialiste du one-shot, et pas d’une série sur le long terme. Ainsi, autant le dessin est épuré de tout défaut, autant le scénario laisse clairement à désirer : aucun fil conducteur, et si cela se répercute sur les trois tomes que compte le manga, j’ai bien peur que l’ennui commence à poindre le bout de son nez.

Résultat des courses : In the Walnut est un yaoi sympathique dans lequel vous découvrirez le monde de l’art ainsi que quelques peintres véritables, l’auteur aimant aborder ce sujet. Le dessin est parfait, le yaoi n’est, hélas, abordé que très succinctement, mais il est clair qu’un one-shot aurait semblé suffisant si le scénario ne s’étoffe pas un peu plus. A voir pour les deux autres volumes.

Note Globale N-Gamz: 3/5



About the Author

Serenitymoon
Mon pseudo vient d'un manga un peu ancien mais qui va ressortir prochainement , je veux parler bien sur de Sailor Moon (sujet intarissable pour moi). Eh oui jeune trentenaire j'ai été bercée pendant toute ma jeunesse grâce au Club Dorothée et au soleil du sud de la France , dans un petit patelin où je vis toujours. Que dire d'autre sur moi: fan de manga shojo depuis l'âge de 12 ans et yaoi que assez récemment , j'espère vous faire partager ma passion. J'ai aussi une tendresse toute particulière pour la mode gothic lolita j'aime les fanfreluches, la dentelle et les noeuds , bref une fille jusqu'au bout des ongles. J'espère que nous aurons un échange des plus intéressant dans un avenir proche.