Review

Disponible en animé grâce à ADN, Vatican Miracle Examiner de Fujiki Rin  arrive enfin en manga chez nous, sous la bienveillance et l’oeil avisé des éditions Komikku. Apprêtez-vous à découvrir de mystérieuses enquêtes sur fond d’ésotérisme, en compagnie de deux Prêtres aux manières très… particulières!

« Les Pères Hiraga Josef et Roberto Nicholas enquêtent sur… des miracles! »

Au siège du Vatican, il existe une section spéciale chargée d’authentifier les miracles. Les Pères Hiraga Josef et Roberto Nicholas appartiennent à cette institution surnommée « Le Siège des Saints« . Plus scientifiques que croyants, nos deux hommes se retrouvent, dans ce premier volume, envoyés en mission aux Etats-Unis pour enquêter  sur un supposé miracle.

Hélas, ils vont devoir faire face à des événements imprévus dont la mort du père Klaus Begh, le chef du personnel de l’école de Saint Rosario, un endroit qui semble cacher de sombres secrets. Que vont y trouver nos deux investigateurs ? Il y a -t-il vraiment un miracle en ces lieux ? Et quels sont les démons qu’ils traquent ? L’enquête ne fait que commencer !

Visuellement, le dessin de Hino Anju est très fin et agréable, représentant plutôt bien le thème principal du manga: l’ésotérisme. Les premières pages en couleur offre une ambiance convaincante même si le décor n’est là que pour expliquer les événements et se veut dès lors très simple, voire carrément inexistant pour les cases où les personnages parlent. Les deux héros, quant à eux, ont un design plutôt sympa et ne se confondent pas avec les autres personnages tandis que les trames restent dans des tons gris assez clairs, mâtinée d’un encrage noir important. Ce petit côté sombre accentue l’effet mystérieux du scénario et nous rappelle, par certains aspects, l’oeuvre de Shibamoto Thores: Trinity Blood.

« Des méthodes scientifiques à la façon d’un Sherlock Holmes »

Sur le plan du récit, Vatican Miracle Examiner est tiré des light novels de Fujiki Rin, et a d’abord eu droit à cette adaptation manga avant d’arriver en animé l’année dernière. C’est donc une oeuvre plutôt récente sur un thème très particulier: l’ésotérisme. Un thème qui foisonne déjà chez les libraires avec des titres comme Angel Sanctuary de Yuki Kaori ou… Trinity Blood justement.

Seulement cette fois, l’auteur nous parle d’une section vraiment existante du Vatican et décrit avec précision la religion catholique en mentionnant les Saints ou les stigmates du Christ de façon très complète. On apprécie du coup cette alliance plutôt savoureuse entre ésotérisme et science à travers le duo d’enquêteurs, lequel nous rappellent indubitablement les méthodes du Sherlock Holmes de Conan Doyle, avec une pincée de Da Vinci Code de Dan Brown. Avouez que niveau références, on a fait pire, non?

« Un dessin convaincant pour un récit plutôt dense. Trop? »

Le souci, c’est que la lecture est un peu trop « compacte » car les enquêtes sont volontairement complexes, entraînant dès lors une surabondance de renseignements à chaque page, qu’il va falloir assimiler pour tenter de résoudre le mystère. Ce manga ne s’adresse donc pas aux lecteurs qui aiment un rythme soutenu et une action non-stop, mais bien aux adeptes de réflexion et de fantastique.

Avec ce premier volume de Vatican Miracle Examiner, Fujiki Rin nous offre un scénario riche en suspense, se démarquant vraiment par son originalité et le charisme de son duo de prêtres enquêteurs. Est-ce que ce sera suffisant pour convaincre le lecteur sur la durée? La suite nous le confirmera sans aucun doute mais pour l’instant, ce tome ne souffre d’aucune fausse note et se lit avec un certain plaisir ! À feuilleter dès sa sortie le 15 mars prochain aux éditions Komikku!

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.