Review

Le second tome de Somali et l’Esprit de la Forêt, de Yako Gureishi, continue de nous faire rêver  à  travers les aventures de notre jeune humaine et de son « père », un golem à la durée de vie programmée. Apprêtez-vous, en leur compagnie, à parcourir des mondes biens étranges vers lesquels on se laisse inexorablement emporter pour un moment de poésie dont seules les éditions Komikku ont le secret !

« La durée de vie du golem s’amenuise de plus en plus… parviendra-t-il à mettre Somali en sécurité? »

La jeune Somali et son mystérieux golem qu’elle surnomme «  père » continuent leur voyage pour retrouver les rares humains encore en vie dans un monde peuplé de créatures fantastiques. Chemin faisant, ils rencontrent la doyenne des Bibliothèques, une vieille sorcière qui leur révèle un récit bien surprenant sur les causes de la disparition de la race humaine.  Mais ce n’est pas tout puisque une étrange créature semble suivre Somali. Est-elle bénéfique ou pas pour notre fillette ? Le golem parviendra-t-il à trouver les semblables de Somali et à leur confier sa petite protégée avant de disparaître ?

Comme pour le premier volume, le graphisme de ce Somali – Tome 2 est toujours aussi enchanteur. L’auteur nous décrit ainsi avec minutie un monde fantastique et rêveur dans lesquels des poissons dévoreurs de livre côtoient des animaux humanisés au grand cœur. Le trait est précis et léger tandis que chaque case se voit travaillée avec soin et un sacré souci du détail, notamment sur la kyrielle de décors proposés durant le périple de nos héros. Pour tout vous dire, visuellement l’œuvre pourrait se rapprocher du travail d’orfèvre de Kashiki Takuto pour son manga Minuscule, chez le même éditeur. A cela s’ajoute un design plus qu’approprié pour la petite Somali, toute rondouillette et enfantine, qui sied à merveille à l’histoire. De plus, les trames ne sont en aucun cas surchargées et ce malgré l’abondance d’arrières-plans, une vraie prouesse. Il ne manquerait plus que la couleur pour donner l’impression que le monde de Somali vit et respire sous nos yeux: un délice à contempler… autant qu’à lire!

« Des décors grandioses et un souci du détail qui frise le génie »

L’histoire continue ainsi à nous faire voyager  grâce à un scénario plein de charme et de poésie que nous a concocté l’auteur pour ce second volume. On voit dès lors apparaître des poissons volants dans la bibliothèque des sorcières et d’autres animaux toujours aussi fantastiques qui se lient inexorablement d’amitié avec nos deux attachants héros. Si la quête se déroule pour le moment plutôt paisiblement pour la jeune Somali, des rebondissements sont disposés de-ci de-là afin que le lecteur ne sombre pas dans la monotonie d’un voyage trop simpliste. Un véritable conte, décrit avec finesse, qui devrait charmer à coup sûr le public quel que soit son âge, le titre pouvant aussi bien convenir à des adultes en mal de rêveries et de poésie, qu’à de jeunes enfants grâce à son aspect ludique et sa vision de l’apprentissage de la vie.

Au cas où vous en doutiez, la lecture de ce second volume de Somali et l’Esprit de la Forêt vous confirmera donc que le manga de Yako Gureishi est un indispensable à posséder absolument de par sa qualité graphique, certes, mais aussi sa maestria scénaristique qui vous emporte littéralement dans un univers dépaysant au possible et sacrément rafraichissant!

Note Globale N-Gamz: 5/5

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.