Review

Le Chef de Nobunaga, second volume, continue de nous raconter l’histoire de Ken, cuisinier de notre époque, qui se retrouve malgré lui en 1568, en pleine ère Sengoku. Habitué à sa cuisine d’époque ainsi qu’à son confort, comment notre voyageur du futur parviendra-t-il à survivre durant cette sanglante période, d’autant qu’il a du se contraindre à entrer au service du grand et féroce Nobunaga ? Mitsuru Nishimura, l’auteur, nous livre avec ce tome 2 une suite encore plus incroyable que le premier épisode. La preuve !

Ken constate, incrédule, les horreurs de la guerre féodale japonaise! Tout ce qu’il a pu entendre ou lire sur l’ère Sengoku se déroule sous ses yeux. Déjà 15 mois qu’il est prisonnier du temps, et notre chef cuisinier ne cesse d’assouvir les demandes de son supérieur. En effet, Nobunaga veut continuer d’affirmer sa puissance auprès d’autres grandes personnalités du passé, et ce grâce aux délicieux mets de notre héros et à son impressionnante technique. De fait, notre maître de l’art culinaire se retrouve dans des positions délicates par rapport à ses menus qui émerveillent n’importe quel être humain, aussi bien en goût qu’en présentation. Heureusement, Nobunaga lui accorde quand même quelques rares moments à Kyôto pour qu’il puisse rejoindre Natsu et, ainsi, qu’il ne déserte pas. La peur de perdre son grand chef cuisinier, qui l’aide à se sortir de certains conflits, étant toujours bien présente.

Ken traverse les horreurs guerrières de l'ère Sengoku

Ce second tome est aussi passionnant que le précédent, tout autant de par ses dessins détaillés mais à la lecture toujours aussi fluide, que par son scénario historique et l’évolution culinaire que l’on peut y suivre. On sent une incroyable technique dans la main de Takuro Kajikawa, le dessinateur, et le tout sied à merveille au récit grâce à une découpe simple mais efficace que j’apprécie toujours autant en termes de plaisir visuel. Qui plus est, le suspense va crescendo et l’on ne peut s’empêcher d’attendre fébrilement le volume 3 pour se plonger à nouveau dans les aventures palpitantes de Ken.

Vous l’aurez compris,  « Le Chef de Nobunaga », second volume, démontre avec brio tout le bien que l’on pensait du premier tome. C’est un excellent manga : tout y est parfait et bien dosé, de l’histoire à l’illustration, des personnages attachants aux plats intéressants, et de l’époque passionnante au coup de crayon réussi, rien à redire.

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Mushie
Je suis une grande lectrice devant l'éternel, et plus particulièrement fan de mangas, surtout lorsqu'ils m'inspirent de nouvelles idées de cosplays à confectionner! J'aime aussi les jeux vidéos, surtout les MMORPG, et je suis passionnée depuis quelques années par toutes ses merveilleuses choses qui nous viennent du Japon, Vocaloid en tête!