Review

Il est loin, le temps où les gens considéraient les mangas comme de la sous-lecture avec des histoires simplistes, de la violence à gogo et une perversion de l’esprit de nos chères petites têtes blondes. Au fil des années et de la diversification des œuvres, de nombreux éditeurs ont permis à la BD nipponne par excellence de se forger ses lettres de noblesse en offrant des récits touchants, profonds, qui marquent à vif les mentalités pour diverses raisons. Doki-Doki nous offre aujourd’hui l’une de ces œuvres qui changent à jamais votre vision du manga traditionnel: Mr. Nobody! Un polar noir dans la lignée des Rivières Pourpres, Millenium et autres Seven. Un voyage au cœur de l’enfer magnifié par un dessin sombre et atypique que l’on vous propose de découvrir sans plus tarder !

Des visions horrifiques pour un scénario haletant

Kawai, détective privé nippon travaillant pour une nébuleuse agence, se voit confier une mission pour le moins étrange. En effet, un mystérieux client du nom de Mr. Nobody et qui semble en savoir long sur le passé trouble de notre héros, est prêt à lui verser 100.000 Dollars pour une simple mission : se rendre dans un hôtel miteux perdu au fin fond de la Russie et y attendre ses prochaines instructions. Intrigué, notre héros aux cauchemars récurrents décide d’accepter le contrat et se retrouve devant quatre personnes qui, comme lui, ont été contactées par le même personnage intriguant. Leur directives : atteindre une voie ferrée et y ouvrir un wagon d’un train de marchandise. Un boulot étrange, trop simple, mais de l’argent si vite gagné… du moins jusqu’à ce qu’un homme à la carrure titanesque et totalement insensible à la douleur fasse irruption et tue d’un coup deux des protagonistes du jeu de piste ! S’engage alors une course poursuite effrénée en plein cœur de la noirceur et du froid russe, qui va mener Kawai à faire toute la lumière sur un passé abominable !

Quand l’horreur envahit peu à peu le réel, tout en restant crédible

Il n’y a pas à dire, le scénario de ce Mr. Nobody est incroyablement bien ficelé… et terriblement malsain. Idéal pour un seinen policier à tendance fantastique. Car du « paranormal », de « l’irréel », il va y en avoir tout au long de ce premier tome, à commencer  par un meurtrier/nemesis qui ressemble trait pour trait au héros, ou au fait que la demoiselle qui va se voir contrainte de suivre Kawai semble partager bien plus de choses avec lui que ce qu’elle pensait au premier abord, avec notamment des visions tout bonnement horrifiques ! Bref, on se laisse littéralement happer par le récit de Gou Tanabe, que l’on connaît déjà au travers d’autres œuvres cultes comme The Outsider ou encore Kasane, dont les composantes un peu « surnaturelles » se retrouvent totalement ici. Quand l’horreur envahit peu à peu le réel, tout en restant crédible, voilà comment l’on pourrait définir l’atmosphère qui rôde autour du lecteur de Mr. Nobody.

Un trait d'une profondeur rare, qui condense littéralement l'espace autour des héros

Si l’histoire du manga est clairement son point fort, il en est de même pour le dessin, du moins durant les scènes « fixes » et les dialogues. Ainsi, le trait et l’encrage extrêmement sombres de l’auteur semblent tailler les personnages au burin dans une stèle d’oppression et de malaise. Les héros prennent littéralement corps au sein des pages, accentuant encore le réalisme de l’ensemble. Un style atypique, à tendance clairement occidentale, qui ne laissera personne indifférent. Seule ombre au tableau, avec un coup de crayon pareil, aussi noir, aussi « lourd » et qui colle à merveille à l’ambiance pesante d’une sordide enquête policière, impossible de donner des séquences d’actions totalement lisibles. Heureusement que ce premier tome ne regorge pas de gunfights ou autres courses de voiture, loin de là, mais pour le peu qu’il en propose, on doit s’y prendre à plusieurs reprises pour savoir qui fait quoi. Le résultat est par trop figé, mal décomposé, et un brin fouillis. Dommage.

En résumé, ce Mr Nobody est une vraie claque, tout simplement. Un manga dont on ne ressort pas indemne et que l’on prendra plaisir à lire sous toutes les coutures pour en retirer chaque indice. Mixant allègrement atmosphère pesante et noire à couper au couteau, fantastique et histoire digne des meilleurs polars, Mr Nobody dérange, dans le bon sens du terme, et vous offre un voyage au bout de l’horreur humaine, le tout avec une suggestivité malsaine incroyable. Un must have pour les amoureux de romans policiers sombres à souhait !

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!