Review

L’épopée médiévale du mercenaire Hawkwood se poursuit dans ce troisième opus empreint de trahisons et d’incroyables rebondissements de situation. Sortir un manga historique est toujours un choix périlleux pour une maison d’édition, mais Doki-Doki a eu du flair sur ce coup et nous permet, ce faisant, de découvrir le passionnant destin de cet homme injustement délaissé par l’Histoire. Les stratèges dans l’âme vont être comblés, on vous le dit!

Les ennemis d'hier deviennent les amis d'aujourd'hui dans ce volume 3!

Les ennemis d’hier deviennent les amis d’aujourd’hui dans ce volume 3!

Guerre de 100 ans. Le prince Edouard décide de rompre son contrat avec Hawkwood et la Compagnie Blanche du Corbeau suite aux nombreuses pertes humaines durant l’embuscade tendue par Perrier près de la forteresse de Caen. Humilié par ce Prince Noir, le mercenaire part en quête de nouvelles recrues et surtout… d’un nouvel employeur. Sa route va croiser Dafydd, le fils légitime du prince de Galles qui souhaite entrer dans la compagnie et s’allier à notre héros pour reprendre son royaume. Un impressionnant jeu de trahisons et de stratégie s’engage alors sous les yeux médusés du lecteur.

Graphiquement, le trait adopté par Tommy Ohtsuka est vraiment adapté pour décrire cette aventure historique sur fond de batailles sanglantes. C’est un vrai plaisir de feuilleter les pages de ce troisième volume, encore plus abouti visuellement que ses aînés. Hélas, le souci déjà évoqué lors des deux précédents volets, à savoir la multitude de personnages aptes à perdre le lecteur, se confirme encore ici. De nouveaux protagonistes s’ajoutent à la liste déjà très importante des ouvrages antérieurs, et il est souvent difficile de faire la différence entre tous ces individus. Et pourtant, l’auteur a pris soin de réaliser un chara-design réussi, mais quand les héros se cachent sous leur armure ou qu’ils sont en pleine bataille, impossible de ne pas s’y perdre.

Le chara-design est toujours aussi réussi, mais la profusion de personnages risque d'en rebuter certains

Le chara-design est toujours aussi réussi, mais la profusion de personnages risque d’en rebuter certains

Si l’on met également en évidence avec l’écueil précité, le grand nombre de dialogues qui risque de rebuter certains lecteurs malgré le fait que ceux-ci soient indispensables à la bonne compréhension des événements, vous en déduirez logiquement que ce manga n’est pas à mettre entre toutes les mains. Fort heureusement, un découpage peaufiné à l’extrême permet de rendre plus fluide cette avalanche d’informations, avec une grande insistance sur les visages et les réactions des protagonistes au détriment des décors cependant.

L’histoire en elle-même se poursuit dans ce troisième volume avec un développement plus approfondi de Hawkwood et de son talent de stratège, Tommy Ohtsuka faisant encore une fois la preuve de son incroyable travail d’historien, élaborant un joli retournement de situation avec le changement d’employeur des mercenaires. Le résultat: les ennemis du premier tome deviennent les alliés de ce troisième, pour un beau twist psychologique comme on les aime. Le tout permet au récit de ne pas rester cloisonné dans un seul camp ce qui, scénaristiquement parlant, est un réel atout pour cette série qui tient parfois carrément du vrai livre d’Histoire.

Hawkwood est donc un manga surprenant à plus d’un titre qui risque de vous emporter très loin sur les champs de bataille, à une période où le courage des soldats avait autant de poids que la stratégie militaire des plus fins mercenaires. Espérons que la suite soit aussi étonnante en rebondissements que ce troisième volet, mais aussi qu’elle reste sur sa base déjà très solide de personnages !

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.