Review

En attendant patiemment la sortie du très attendu Final Fantasy XV, il y a toujours un petit quelque chose de la saga à se mettre sous la dent ! Aujourd’hui, jetons un oeil ensemble au manga Final Fantasy Type-0, l’adaptation du jeu du même nom sorti sur PS Vita puis sur PS4. Après nous avoir présenté son Guerrier à l’épée de glace qui nous a plutôt convaincu, Ki-Oon nous offre donc la suite logique, sobrement intitulée : Final Fantasy Type-0.

"La classe Zéro à la rescousse !"

« La classe Zéro à la rescousse ! »

L’aventure de Final Fantasy Type-0 se déroule en Orience, un monde divisé entre quatre nations, chacune possédant un puissant Cristal comme source d’énergie. Chaque Cristal génère ainsi un pouvoir différent et complémentaire des autres, ce qui permet aux quatre peuples de vivre en harmonie.

Hélas, faisant fi de cet équilibre, l’Empire de Milites, qui détient le Cristal du Tigre Blanc, maître de la science et des armes, lance une soudaine offensive sur ses voisins. Son armée, dévastatrice, est presque imbattable. Pourtant, à Rubrum, où règne la magie grâce au Cristal de l’Oiseau Vermillion, la contre-attaque se prépare avec l’aide d’une classe de quatorze aspirants à la puissance inégalée : la classe Zéro !

"Même Rem et Machina, les principaux protagonistes du jeu, sont quasi transparents"

« Même Rem et Machina, les principaux protagonistes du jeu, sont quasi transparents »

Si vous avez déjà joué à Final Fantasy Type-0 sur console, vous l’aurez d’emblée remarqué : le manga reprend exactement les mêmes points scénaristiques que son modèle vidéoludique et… n’offre malheureusement rien de plus ! Pire, si le soft lui-même n’a pas toujours été assez profond dans son récit pour rendre justice à sa pléthore de héros, il est évident qu’une œuvre littéraire one-shot ne suffira pas non plus. On a donc constamment cette impression de survoler une histoire, sans vraiment pouvoir s’y plonger. De fait, la plupart des membres de la classe Zéro ne dispose que de quelques cases d’apparition et… certains n’ont même pas droit à la moindre réplique !

Alors oui, il était évident qu’il serait impossible de résumer un jeu tout entier dans un manga unique, voilà pourquoi on espérait que ce one-shot puisse nous apporter une vision inédite de l’univers de Final Fantasy Type-0, ou même un peu de fanservice ! Avec autant de personnages hauts en couleur, ce ne sont pourtant pas les occasions qui manquent ! Pour preuve, Le Guerrier à l’épée de glace, préquelle également disponible chez Ki-Oon, proposait un contenu inédit qui s’est avéré vraiment convaincant. Bref, sur le plan du récit, c’est une cruelle déception…

"Des combats dynamiques … dans des décors vides"

« Des combats dynamiques … dans des décors vides »

D’un point de vue technique par contre, les dessins réalisés par Takatoshi Shiozawa, basés sur le design de Tetsuya Nomura, sont de belle facture et ne souffrent d’aucun défaut majeur. Le dynamisme des combats est assez bien rendu au point que l’on pourrait presque s’y croire ! On regrette néanmoins que, malgré le potentiel des sublimes décors de la saga Final Fantasy ou encore de ses gigantesques invocations, on ne retrouve pas de planche plus imposante et plus magistrale au sein du manga. Pourtant, l’univers visuel de la licence est parfait pour créer des doubles pages à couper le souffle.

Vous l’aurez compris, bien que joliment réalisé, ce Final Fantasy Type-0 version manga n’a pas réellement de grand intérêt. Peu cohérent et immersif si l’on n’a pas joué au jeu et n’apportant aucune exclusivité si l’on a déjà terminé celui-ci, il est difficile pour nous de trouver un cas de figure dans lequel la lecture de ce one-shot puisse vous procurer le moindre plaisir.  Tout au plus fera-t-il office de sympathique objet à posséder si l’on est un gros fan de la série, sans plus.

Note Globale N-Gamz: 1,5/5



About the Author

Amy
Amy
Gamer girl et otaku dans l'âme, j'ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j'ai lentement décroché ; et depuis, j'ai erré sur le net ... Jusqu'à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu'ils vous plairont ! Random fact : je fais un délicieux brownie