N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les vidéos

11 avril 2014

Evolve (Preview)

Le 4 avril dernier, la team belge de 2K m’a convié à une preview de plus de trois heures de leur futur FPS en coop only: EVOLVE, à Anvers. Deux heures de train plus tard, me voici dans les locaux de la firme, manette en main et accompagné de rédacteurs vidéoludiques belges afin de m’adonner à une gigantesque partie de chasse au monstre! Tout ceci n’aurait été que pure formalité, si le monstre en question n’était pas incarné par un cinquième joueur et si le pédigrée du studio de développement, Turtle Rock Studios, ne comptait pas dans ses œuvres… Left 4 Dead! Récit d’une après-midi éprouvante mais totalement jouissive au cœur d’une jungle nocturne, à la traque d’une créature terrifiante… à moins que ce soit elle qui nous traque!

Quatre chasseurs VS un monstre!

Je vais être franc avec vous: le fps en coop n’est clairement pas l’une de mes spécialités. Je n’y trouve en général que peu d’intérêt, chacun pouvant très souvent rester sagement dans son coin à fragger à tout va et faire remporter son équipe. Mais EVOLVE m’a totalement envoûté, et croyez-moi ce n’était pas gagné! Explications.

Dans EVOLVE, vous incarnez un groupe de quatre chasseurs dont l’unique objectif est d’abattre une créature féroce ayant la capacité d’évoluer, d’où le titre, en deux formes supplémentaires de celle de base. Elle, elle doit manger, se cacher dans une jungle luxuriante, faire le moins de bruits possible dans son environnement histoire d’atteindre son stade final d’évolution et pouvoir déchaîner sa puissance sur un générateur et des civils humains se trouvant en plein cœur d’une usine High-Tech. Eux (les chasseurs) doivent repérer chaque signe témoignant de la présence de la bête, écouter le moindre bruit, repérer le moindre pas, courir ou planer de hauteurs en hauteurs grâce à leur jetpack afin d’encercler la créature et l’abattre une bonne fois pour toutes. Un principe simple, mais qui se révèle au final bien plus intelligent et complexe à jouer qu’il n’y paraît. Travail d’équipe de rigeur!

La créature ne vit que pour évoluer et… tuer!

Au niveau de la preview, on nous propose un seul et unique environnement: les ruines forestières, de nuit. Une jungle hostile, autant dans sa faune que sa flore, avec de féroces carnivores, de gentils herbivores, des oiseaux en pagaille et des plantes vénéneuses à foison. Pas de doute, à peine notre team de chasseurs a-t-elle atterri après une impressionnante chute libre du haut d’un transporteur aérien que l’on se croit illico au cœur d’une imposante forêt. Le moteur 3D, du moins sur cette version PC (le soft étant prévu sur consoles next-gen également), est largement satisfaisant. Le Cry Engine offre des environnements crédibles, des dizaines d’animaux, des hautes herbes qui vacillent au gré du vent, des marécages lugubres et surtout une sacrée profondeur de champ, la map étant relativement grande. Même constat pour les effets spéciaux (flammes, tirs de laser, …) qui sont plutôt réussis. Seul bémol, la destruction de l’environnement un peu trop limitée et les bugs de caméra lié à la promiscuité de certains décors, surtout en mode « monstre ».

Au fil de son évolution, Goliath acquiert de nouveaux pouvoirs

Mais trêve de technique et place au gameplay, réellement le cœur du soft. On démarre par le plus simple et fun immédiatement à jouer: le monstre. Dans cette preview, nous ne pouvions qu’incarner Goliath, une sorte de « King-Kong » mâtiné de Jurassic Park qui peut escalader quasiment toutes les surfaces, réaliser des bonds incroyables, et cracher un joli geyser de flamme. Les contrôles sont instinctifs, la vue à la troisième personne permettant de se déplacer facilement tandis qu’un mode Instinct vous fait « sentir » les proies potentielles et les chasseurs alentours en les mettant en surbrillance.

Très vite, on comprend qu’il faut se nourrir rapidement en tuant les plus petits animaux à proximité et en les dévorant via la touche LT, chaque ingestion prenant un certain temps en fonction de la taille de votre « repas ». Une jauge d’évolution se remplit alors, plus ou moins suivant la bête ingérée. Une fois pleine, vous pourrez vous enfermer dans un cocon et atteindre, au bout d’une dizaine de secondes, votre stade d’évolution suivant, ce qui vous permettra de débloquer un pouvoir spécial au choix parmi des coups aussi sympathiques qu’un jet de roche, un dash meutrier et j’en passe. De quoi varier les plaisirs entre votre simple coup de poing et votre jet de napalm précité. Une fois atteint le stade 3 d’évolution, à vous la joie des objectifs imposés par la console comme « tuer 12 civils », « Exploser tel générateur », etc…  Vous remporterez la partie après avoir compléter ces derniers, ou si vous parvenez à mettre tous les chasseurs hors d’état de nuire. Jouissif et offrant un grand sentiment de puissance, le monstre est très sympathique à incarner, d’autant que sa barre de vie est extrêmement longue et que son armure se régénère chaque fois que vous mangez un animal… ou un chasseur! Mais vous êtes loin d’être invincible!

Chaque membre du groupe est indispensable… jouez en équipe!

En effet, le quatuor de chasseurs à vos trousses peut se montrer assez retors, surtout si la communication entre eux est efficace et si vous avez le malheur de révéler en permanence votre présence en traversant sans prendre gare des groupes d’oiseaux, en laissant d’énormes traces de pas au sol (l’eau, l’escalade et les sauts sont vos meilleurs alliés) ou en vous en prenant à des créatures trop puissantes pour vous, ce qui laissera à ces dernières le temps de hurler avant de mourir sous vos coups répétés. Bref, avant le stade 3, une seule optique: vous cacher et… manger!

Place aux chasseurs à présent, avec un groupe composés de personnalités totalement différentes, chacun étant spécialisé dans un domaine déterminé: l’Assault, le Medic, le Support et le Trapper. Attention, impossible de créer un groupe avec plusieurs Assault, vous êtes obligés de conserver la composition voulue par les développeurs, la seule qui vous offre une possibilité de victoire d’ailleurs. A vous donc de vous mettre d’accord pour savoir qui incarnera Markov le surarmé, Griffin le traqueur invétéré, Val la doctoresse chevronnée ou enfin Hank l’adepte du soutien d’équipe. Une fois que tout le monde a fait son choix, on entre de plein pied dans une chasse aussi dangereuse que jouissive, en vue à la première personne, équipé de deux armes à munitions illimitées mais qui surchauffent (on passe de l‘une à l‘autre avec Y), de deux capacités spéciales qui se rechargent lentement après utilisation (LB et RB), et de votre fidèle jetpack dont la jauge de boost se remplit lorsque vous le laissez au repos (A). Ajoutez à cela un dodge possible en faisant un « double-tap » sur la touche de jetpack, et vous obtenez un gameplay assez nerveux et parfois très aérien. Ne reste plus qu’à vous présenter nos joyeux drilles!

L’Assault est le « Tank » de la formation

On démarre avec la première catégorie proposée: l’Assault. Armé d’une mitrailleuse longue portée et d’un terrifiant laser électrique, il est le personnage idéal pour faire subir de lourds dégâts à Goliath. Il possède également une pléthore de points de vie, un bouclier qu’il peut déclencher pour se protéger, et des mines à foison qui se montreront radicales quand il s’agira de protéger un générateur attaqué par la bête.

Deuxième classe: le Médic qui, comme son nom l’indique, est apte à soigner les membres du groupe grâce à son Heal Gun, un flingue émettant un arc vert redonnant (lentement) de l’énergie à celui qui en est la cible (avec un lock automatique de plutôt bonne facture et d‘assez longue distance). Seconde arme, un fusil anti-matière qui perce en un point précis l’armure du monstre et permet aux autres joueurs de lui faire bien plus de dégâts s’ils ciblent cette zone. Niveau capacités spéciales, Val la Médic dispose d’une aura de régénération de vie pour tous les chasseurs à proximité, mais aussi et surtout d’un sniper gun à tranquillisant réellement jouissif à jouer. Son but? Cibler le monstre à des distances « kilométriques » et lui asséner une bonne dose de sédatif pour diminuer sensiblement sa vitesse. Idéal pour que vos comparses rattrapent la bête en une poignée de secondes.

Le Support, armé de son Orbital Barrage, est une classe très fun à jouer

Le Support, lui, est armé d’un Laser Gun qui découpe littéralement la peau de l’ennemi, mais également d’un générateur de bouclier portatif qui fonctionne suivant le même principe que le Heal Gun du Médic. Il peut également se cacher, lui ainsi que les autres membres du groupe à proximité, via un manteau d’invisibilité qui cessera d’agir dès l’utilisation d’une arme ou du jetpack. Enfin, sa capacité la plus mortelle est sans doute l’Orbital Barrage, qui permet de cibler une zone donnée du niveau et d’y ordonner une frappe de missiles orbitaux qui détruit tout environnement alentour, sans parler des dégâts subis par le Goliath qui traverserait malencontreusement le périmètre de tir.

Enfin, petite présentation de la classe qui a fait office de leader durant toute la session de preview, et était de fait la majorité du temps incarnée par un membre de l’équipe 2K, le Trapper! Avec ses sens surdéveloppés, le Trapper voit les traces de pas laissées par le monstre, l’entend mieux que les autres, et dispose, en plus d’un flingue relativement basique, d’un harpon qui permet d’entraver la créature. De plus, il peut poser à l’infini des balises sensorielles qui, si leur zone d’action est traversée par le Goliath, se mettent instantanément en action et indiquent le passage de la bête à des kilomètres de distance. Pour peu que vous jouiez intelligemment, vous pouvez ainsi suivre balise par balise le cheminement en temps réel de votre proie. Idéal pour l’approcher et déclencher votre deuxième aptitude, le Dôme, qui génère un champ de force d’une petite centaine de mètres de diamètres duquel Goliath ne peut s’échapper. Le hic: vous et vos coéquipiers non plus ne pouvez en sortir… Et avouez qu’être enfermé dans la même « cage » magnétique qu’une bête assoiffée de sang n’est peut être pas l’idée du siècle si vous êtes mal préparé!

Le dialogue et la connaissance de chaque classe seront des atouts de taille dans la victoire

On termine cette preview avec mes impressions sur une partie menée tambour battant, la dernière que nous ayons pu faire avant de devoir rendre les armes, et de fait la plus intense puisque les mécaniques de jeu avaient été assimilées et qu’un esprit d’équipe commençait à germer parmi les gamers. Mais chut , place au récit : « A peine atterri au cœur d’une jungle plongée dans la nuit que notre Trapper entend un groupe d’oiseaux qui s’envole et le rugissement d’une bête en train d’agoniser. Sans attendre, il pointe une montagne à l’horizon grâce à R3 et tous les joueurs s’y rendent en utilisant le boost du jetpack. La bête est là, enfermée dans son cocon, prête à atteindre le niveau 2. Nous pensions avoir le temps de l’en empêcher… mais trop tard ! Elle se rue sur nous en projetant un jet de flamme qui met hors d’état (« incapacited » comme indiqué à l’écran) notre Support ! En tant que médic, je me rue vers lui pour lui porter assistance, l’Assault me servant de couverture pendant que le Trapper harponne la bête pour l’empêcher de nous atteindre. Une fois l’homme à terre relevé, nous nous ruons sur la créature, mais elle est bien trop rapide et trouve refuge près du centre scientifique, mangeant au passage quelques pauvres animaux histoire d’attendre sagement notre arrivée, le ventre rempli, dans un cocon visant à l’amener au niveau 3.

La jungle est plus vivante que jamais… et mortelle!

Le chemin qui mène à la bête est parsemé d’embûches, et j’ai fort à faire entre un Assault qui se fait dévorer vivant par une plante carnivore et un Trapper embourbé dans un marais infesté de carnassiers. Si ces péripéties nous ont fait perdre Goliath de vue, sa présence est palpable, on sent qu’il nous observe, qu’il rôde, et lorsque l’un des détecteurs sonores mis en place par le Trapper se met à hurler, c’est avec effroi que nous constatons que la créature est… juste derrière nous ! Je lance d’emblée mon soin de zone et la pointe avec mon sniper tranquillisant. Pas question qu’elle s’échappe à nouveau… Touché ! Fortement ralenti, Goliath se fait facilement rattraper par notre groupe. Le temps pour le Trapper (encore lui) de poser un Dôme de Force qui nous donne une bonne minute d’intimité avec notre proie, piégée comme nous dans cette zone de combat.

Evolve est graphiquement impressionnant, c’est un fait

En tant que médic, je sors mon Heal Gun et cible un à un les compagnons dans le besoin. La bête tente de me mettre HS car elle sait que tant que je serai dans les parages, elle aura du mal à se défaire du groupe. Heureusement, le dodge du jetpack se montre très efficace et je parviens à me mettre en hauteur. Le support, après avoir balancé un Orbital Barrage qui a bien entamé l’armure de la cible, génère un bouclier autour de l’Assault, qui sert d’appât et arrose copieusement le monstre. De mon côté, je cible également l’Assault avec mon Heal Gun (qui remet vraiment très lentement de l’énergie, autant dire que si tous mes compagnons sont dans le besoin en même temps, je peux aller pointer au chômage, mais c’est ça qui met la pression en jeu). Ainsi protégé, il pose des mines tout autour du Goliath… Piégé, ce dernier se prend un deuxième Orbital Barrage en pleine face… et la partie est gagnée, enfin ! Oui, enfin, car il aura fallu pas moins d’une bonne quinzaine de joutes pour en arriver là. Autant dire que l’équilibre du soft est totalement basé sur le dialogue et sur une complémentarité rarement vue entre persos d’un même jeu en coop. C’est bien simple, on a l’impression que tout a été dosé au millimètre près : du moindre point de santé rétabli par le Heal Gun à la zone définie par le Dôme d’Enfermement, tout semble s’emboîter dans une symbiose qui vous oblige à… dialoguer entre vous! Tellement jouissif et prenant que je suis ressorti de cette partie, alors que je n’étais que simple médic, avec les mains tremblantes…

Je suis ressorti de cette partie avec les mains tremblantes!

Bref, plus que tout, Evolve est une expérience multi qui doit se vivre, et longuement, pour en apprécier toutes les subtilités. Si au début vous allez vous sentir perdu, au fil des perdues et de votre prise de confiance, force est de constater que cette coop à la chasse aux monstres va se montrer diablement efficace. Et si en plus on vous dit qu’il y aura d’autres environnements, mais aussi de nouvelles créatures à incarner, vous imaginez bien le degré d’impatience qui est le nôtre à l’idée de mettre la main sur ce petit bijou, cette petite pépite annoncée du FPS multi orienté coopération à l’extrême, ne serait-ce que par les sensations procurées ! Un futur hit prévu pour l’automne prochain… si le contenu en termes de niveaux se montre à la hauteur des espérances !

Note Preview N-Gamz: 4,5/5

Le trailer Happy Hunting

Séquences de gameplay



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!




 
Les dernières news!
 

 

PlayStation 4: le palier des 50 millions vient de tomber! Sony fait la fête!

Sony vient de nous envoyer aujourd’hui un communiqué pour le moins impressionnant: en effet, la PS4 a franchi, hier, la barre symbolique des 50 millions d’unités vendues dans le monde (Fat+Slim+Pro). Le Black Frid...
by Neoanderson
0

 
 

Final Fantasy XV: le pire lancement nippon depuis… Final Fantasy V!

Si Final Fantasy XV a cartonné dans les ventes mondiales, atteignant le chiffre impressionnant de 5 millions d’exemplaires vendus et/ou envoyés aux commerçants, on ne peut pas dire que le titre ait déchaîné les pass...
by Neoanderson
0

 
 

Star Wars Battlefront: Scarif débarque, tout comme l’incroyable mission sur PS VR! (Vidéo)

Deux nouvelles expériences sont dès à présent disponibles dans Star Wars Battlefront, et les joueurs pourront en profiter en attendant la sortie du film Rogue One: A Star Wars Story. Tout d’abord, le quatrième et dernier...
by Neoanderson
0

 

 

Final Fantasy I à IX sur un seul Blu-ray? Square Enix l’aurait prévu pour l’année prochaine!

En 2017, Square Enix fêtera les 30 ans de la saga Final Fantasy, et il entend bien offrir une année faste à tous les fans de ses RPG qui ont bercé les rêves vidéoludiques de millions de gamers! De fait, les rumeurs les pl...
by Neoanderson
0

 
 

Switch: FromSoftware fait tourner Dark Souls 3 dessus et envisage… toute la trilogie!

Selon nos confrères de Let’s Play Video Games, From Software aurait conçu un build de Dark Souls 3 sur la Nintendo Switch, la nouvelle console « hybride » du papa de Mario, dont la sortie est prév...
by Neoanderson
0

 
 

Xbox Scorpio: « Pas concurrencer les PC haut de gamme pour avoir un prix… console! »

Phil Spencer, le chef de la division Xbox chez Microsoft, s’est récemment entretenu avec nos confrères de AusGamers au sujet de la Xbox Scorpio, la console mid-generation du constructeur censée concurrencer la PlayStat...
by Neoanderson
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *