Review

Après avoir créé rien de moins que l’un des meilleurs RPG de tous les temps avec Xenoblade Chronicles sur Wii, Monolith Soft a offert à la Wii U son heure de gloire grâce à Xenoblade Chronicles X. Aussi, quand Nintendo a montré la première vidéo officielle de Xenoblade Chronicles 2 en nous promettant que la bête serait disponible avant la fin d’année pour sa Switch fraîchement sortie, on s’est tous pris une baffe magistrale en pleine face! Pouvoir emporter partout avec soi un jeu de rôle aussi riche avait de quoi faire hurler de plaisir. Le souci, c’est que lancer un titre de ce calibre en speedant le développement, ça ne peut que nuire à l’optimisation visuelle. Alors autant vous le dire d’emblée: après avoir vu tourner XBC 2 en mode portable, vous allez vite rebrancher votre Switch sur votre TV! Le jeu de Monolith parviendra-t-il quand même à se hisser au rayon des Must Have indispensables de la console? La réponse dans notre vidéo-test!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 14,5/20

Quand on connaît la maestria visuelle des deux précédents opus, ayant tous deux prouvé comme jamais que la console sur laquelle ils tournaient en avait dans le ventre, on s’attendait à être ébahis par les sublimes environnements de Xenoblade Chronicles 2! Et pourtant, c’est un peu la douche froide car si le jeu en mode TV est vraiment réussi malgré quelques lags rageants, en mode portable, c’est clairement décevant: ralentissements frustrants, aliasing monstrueux, résolution atteignant rarement le 720p et pouvant même descendre à du 368p… l’impact graphique du soft en prend un sacré coup! Vous l’aurez compris, XBC2 est tout simplement le premier jeu Switch que l’on vous conseillera de ne pratiquer que sur votre écran de télé!

Gameplay/Scénario: 18/20

Il faudra des dizaines d’heures pour apprendre à maîtriser toutes les subtilités des combats, le gameplay s’avérant d’une profondeur plutôt hallucinante, ce qui pourrait faire fuir les moins patients d’entre vous malgré un tutorial plutôt bien fichu. Il faut dire que le côté un peu confus des rixes peut faire peur au premier abord mais une fois passée la phase de compréhension, tout roule. Le jeu possède également un aspect gestion de personnages extrêmement poussé ainsi qu’une foultitude de choses à faire et d’environnements à explorer, poussant même le vice jusqu’à prendre en compte les marées de son océan de nuages pour libérer l’accès à de nouvelles zones. XBC 2 offre clairement le plaisir constant de la découverte! Niveau scénario, les péripéties de Rex et Pyra réservent leur lot de surprise, même si l’aventure s’avère un peu moins marquante que celle de Xenoblade Chronicles sur Wii.

Bande-Son: 19,5/20

Si on appréciera la présence de doublages anglais convaincants (malgré un synchro labiale parfois à l’ouest) mais aussi de voix japonaises totalement dans le ton, sans parler d’une traduction des textes en français plutôt bonne, ce sont surtout les musiques qui vont littéralement vous transporter de bonheur! En effet, l’OST est assurée par le génial Yasunori Mitsuda, l’homme derrière toute la saga Xeno mais aussi Chrono Cross ou encore Shadow Hearts! Des compositions tout bonnement divines!

Durée de vie: 20/20

Comptez une bonne centaine d’heures de jeu pour parcourir le soft et en voir le bout en réalisant une partie des quêtes annexes, et plus du double si vous comptez atteindre le mythique 100%. Le must? On ne s’ennuie pas une seule minute tant le titre regorge de choses à faire!

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

Non, Xenoblade Chronicles 2 ne sera pas le troisième blockbuster incontournable de la Nintendo Switch pour 2017 après un The Legend of Zelda Breath of the Wild et un Super Mario Odyssey qui ont collectionné les notes parfaites dans la presse spécialisée et le coeur des gamers, la faute à une aventure en monde ouvert sans doute trop ambitieuse pour les capacités de la console. Si en mode Dock le spectacle vaut largement le détour, en portable le titre souffre d’énormes tares visuelles qui gâchent vraiment la fête. Fort heureusement, XBC 2 possède un nombre plutôt conséquent d’atouts, à commencer par son gameplay ultra profond et sa durée de vie titanesque, pour quand même faire partie de toute bonne ludothèque. Un grand jeu de rôle, peut être moins marquant que son aîné sur Wii et un peu à l’étroit sur Switch, mais que l’on vous recommande chaudement pour l’extrême générosité du soft en termes de contenu, d’exploration et de… plaisir tout simplement!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!