Review

Marvel’s Spider-Man Remastered est un Action-RPG développé par Insomniac Games et vendu uniquement en Bundle avec Miles Morales Ultimate Edition sur PS5 pour le prix de 80€ (ou un supplément de 20€ si vous achetez le dernier cité avant). Version totalement remastérisée façon « Next-Gen » du Spider-Man de 2018 de la PlayStation 4, cet opus nous livre le jeu complet et ses trois DLC ainsi qu’un mode photo rehaussé, un nouveau visage pour Peter Parker, trois costumes inédits et surtout deux modes graphiques, l’un basé sur la 4K avec Ray-Tracing et l’ajout de nombreux effets spéciaux mais « bloqué » à 30fps tandis que l’autre donne la part belle à un 60fps constant en faisant l’impasse sur certaines améliorations graphiques. Le choix du roi pour un jeu qui l’est tout autant dans sa catégorie ? Découvrez-le dans notre vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 19/20

Spider-Man était déjà impressionnant graphiquement à sa sortie sur PS4 en 2018, mais ce lifting graphique à grands coups de 4K Native et de Ray-Tracing, sans parler des effets climatiques et des changements dans la modélisation des personnages en ville, lui offre un écrin qui n’a presque pas à rougir face à un Miles Morales au top de sa forme visuelle ! C’est sublime, les reflets sont affolants de réalisme sur la façade des gratte-ciels, la profondeur du champ de vision est dingue et les temps de chargement n’existent plus ! Et si cela ne suffit pas, vous pouvez toujours passer en mode 60fps en faisant quelques concessions graphiques et apprécier le titre avec une animation sans faille qui souligne encore plus les poses acrobatiques du Tisseur. Alors oui, on pourra toujours pester sur le changement de faciès de Peter Parker, qui ressemble désormais plus à Tom Holland, mais croyez-nous qu’au final on s’y fait.

Gameplay/Scénario: 18,5/20

Le scénario imaginé par Insomniac est juste incroyable et s’il démarre avec l’humour et la verve caractéristique de tout bon Spider-Man, il prend par la suite des allures dramatiques insoupçonnées, magnifiées par des cinématiques dotées d’une mise en scène parfaite. Les devs n’ont pas hésité à multiplier les séquences tragiques pour nous pondre un jeu au scénario violemment mâture qui nous présente un Spider-Man terriblement… humain. Niveau gameplay, le titre fait dans le Batman Arkham pure souche, usant de nombreuses mécaniques popularisées par le jeu de Rocksteady pour les pousser à leur paroxysme, sans rien réinventer néanmoins. Bref, les accros d’Action-RPG Open World seront en terrain connus et pourraient parfois trouver un petit côté répétitif à l’ensemble, mais les fans du Tisseur se régaleront tant la sensation de se balancer de toile en toile est grisante grâce au retour haptique et les combats nerveux à souhait, le triple arbre de compétence et les gadgets permettant de varier les plaisirs pour des combos totalement fous. Ajoutez à cela le feeling ultra réussi de l’infiltration et la foule de quêtes annexes assez intéressantes, et vous comprendrez qu’une fois le pad en main, il sera impossible de le lâcher!

Bande-Son: 20/20

Les musiques semblent directement tirées des envolées épiques des films Spider-Man tandis que les bruitages de Manhattan nous immergent pleinement dans l’activité débordante, même de nuit, de ce quartier titanesque de New York. Mais plus que tout, c’est le doublage français irréprochable qui donne vie aux personnages et au récit imaginés par Insomniac Games, et nous fait vibrer durant les nombreuses séquences riches en émotion qui émaillent le titre!

Durée de vie: 17/20

Comptez une vingtaine d’heures pour boucler l’aventure principale en furetant à droite et à gauche, et dix de plus si vous voulez boucler les 3 DLC inclus et atteindre le 100%, le titre fourmillant de défis, de quêtes annexes, de lieux à prendre en photo, d’événements criminels dynamiques et d’énigmes à résoudre. Le must, c’est que tout est brillamment disposé sur la map pour que quelque soit votre point de chute, vous ne soyez jamais à plus de trente secondes de quelque chose à faire… on ne s’ennuie donc pas un instant, même si de rares missions font un peu dans le remplissage « pour dire de… ». Par contre, le fait de ne pouvoir, pour l’instant, transférer ses sauvegardes PS4 sur cette version PS5 ainsi que l’obligation d’acheter Miles Morales pour y jouer nous font mettre une petite sanction dans notre note. De même, il n’y a pas de réel ajout scénaristique ou de contenu supplémentaire conséquent (hormis les 3DLC qui étaient déjà présents à l’achat sur PS4), du coup certains gamers qui ont bouclé le titre originel en tous sens risquent de ne pas vraiment y trouver leur compte pour le coup. Nous, on a adoré refaire le soft sous son nouveau jour esthétique et avec les nouvelles tenues… Mais vous ?

Note Globale N-Gamz.com: 18,5/20

Véritable « Game Changer », le Ray-Tracing apporte à un Spider-Man 2018 que l’on pensait connaître par coeur une profondeur et une immersion innées, offrant des reflets d’une beauté saisissante sur la façade des immeubles tandis que de nombreux effets spéciaux rajoutés et des modélisations remaniées achèvent de clouer le gamer sur place en mode 4K Native. Et si vous ne jurez que par la fluidité pure, alors nul doute que le mode Performance et son 60fps constant sauront vous surprendre comme jamais, même s’il faudra faire certaines concessions visuelles en optant pour une 4K upscalée par exemple. Il n’empêche, le titre d’Insomniac Games était déjà culte à sa sortie sur PlayStation 4, et il devient encore plus indispensable sur PlayStation 5 grâce à son contenu bien plus conséquent puisqu’il inclut trois DLC pour une quasi trentaine d’heures de plaisir ! Ajoutez à cela le retour haptique plutôt bien pensé qui vous donne l’impression de lancer vos toiles entre les gratte-ciels et vous comprendrez que même si vous avez déjà bouclé le soft originel, ce Remaster mérite clairement que vous vous y intéressiez !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!