Review

Song of Horror est un survival/horror développé par le studio espagnol Protocol Games et vendu 39,99€ sur PlayStation 4 et Xbox One. D’abord sorti au format épisodique sur PC depuis mai 2020, voilà que le soft débarque dans une édition complète comprenant les 5 segments du titre sur consoles et promettant un vrai retour aux racines du genre ! Alors je me doute que certains d’entre vous imaginent que le Survival/Horror a été inventé par Resident Evil et s’attendent donc à trouver dans ce Song of Horror des zombies ou autres abominations et surtout des armes à feu ! Et bien non ! En effet, la genèse de l’horreur/survie nous vient du PC et plus particulièrement du mythique Alone in the Dark de Frédérick Raynal en 1992 ! Et c’est justement vers l’atmosphère de ce dernier que le bébé de Protocol tend à se rapprocher : pas de flingues mais plutôt de la recherche et de l’exploration dans de terrifiants environnements, des énigmes bien badass et surtout une ambiance flippante à souhait ! De fait, vous allez investiguer sur la mystérieuse disparition de Sébastian P.Usher, célèbre auteur à succès qui n’a plus donné signe de vie depuis la découverte d’une mystérieuse boîte à musique. Dans la peau de Daniel Noyer, un employé de la maison d’édition de Mister Usher, mais aussi de tout un tas de personnages gravitant autour de notre héros, vous allez entrer dans le sombre Manoir Usher et tenter… d’en ressortir vivant ! Le vrai survival/horror est-il enfin de retour après les arnaques à outrance de la saga Outbreak qui nous promettait un hommage aux premiers Resident Evil ? La réponse dans mon vidéo-test sans concessions !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Note Globale N-Gamz.com: 17,5/20

J’ai pu voir des notes totalement à l’ouest pour ce Song of Horror, avec parfois juste la moyenne, et sincèrement je pense qu’elles n’ont pas été choisies par des gamers ayant connu les prémices du Survival/Horror et cette ambiance Alone in the Dark car oui, Song of Horror coche absolument toutes les cases de la genèse du genre, et bon sang que ça fait du bien de sursauter comme jamais et de laisser enfin place à l’exploration, la vraie ! De fait, au travers de ses cinq épisodes pour autant d’environnements (Manoir, Boutique d’Antiquaire, Université, Citadelle et Asile) totalement flippants, le titre de Protocol Games nous convie à suivre une histoire dont on ne comprendra le sens qu’à la toute fin, signe d’une narration maîtrisée, au travers de nombreux personnages qui disposent chacun de leurs capacités propres, d’un système de permadeath qui met un coup de (bonne) pression en plus, d’une bande-son angoissante à souhait et surtout d’événements horrifiques aléatoires qui auront le don de vous filer une trouille bleue si vous jouez au casque ! Un pur retour de l’horreur des 90’s, la vraie, et ce malgré une modélisation et une animation des avatars un peu cheap, un épisode 3 bancal et certains QTE trop violents en hard, entraînant des morts frustrantes. A côté de ça, les décors sont lugubres en diable, les énigmes vont vraiment vous faire réfléchir et la durée de vie avoisine la vingtaine d’heures pour moins de 40 Euros. Amoureux de la bonne époque des 90’s ou curieux de découvrir un VRAI survival/horror… Foncez !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!