Review

Daedalic revient sur le devant de la scène avec Silence – The Whispered World 2 pour nous proposer un retour très attendu dans l’univers de Sadwick. Pour celles et ceux qui n’auraient pas connu le soft original de 2009, pas d’inquiétude : vous pouvez foncez dans l’aventure comme si de rien n’était. Prêt pour un point and click au cœur d’une épopée magique et pleine de rebondissements? On embarque pour le monde de Silence immédiatement !

Il était une fois…

"Une fantastique aventure et des choix cruciaux vous attendent"

« Une fantastique aventure et des choix cruciaux vous attendent »

Développé et édité par Daedalic Entertainment, à qui l’on doit la très bonne saga Deponia entre autre, Silence nous propose une suite aux Chroniques de Sadwick, un soft qui avait su conquérir un large public. Heureusement, pas besoin de vous plonger dans le soft sorti il y a maintenant sept ans pour ce second volet, et si les nostalgiques seront ravis de remettre le couvert, les petits nouveaux vont pouvoir parcourir l’aventure sans aucun problème de compréhension. D’une pierre deux coups, comme on dit !

Silence nous emmène donc aux côtés d’un frère et d’une soeur : Noah et Rennie. Plongés dans un monde ravagé par la guerre, leur aventure débute dans un abri le temps de comprendre les mécaniques de gameplaysoft, avant de se prendre une jolie petite bombe sur le coin de la figure. Le réveil est teinté de douceur vu qu’il se réalise dans le monde de Silence, que Noah connaît bien puisqu’il en fut le roi il y a fort longtemps. Mais voilà, Silence est dans un sale état ! Une fausse reine s’est établie sur le trône, des monstres rodent de partout et… de lourdes décisions vont devoir être prises pour remettre un peu d’ordre dans tout ça !

Un monde de lumière…

"Des personnages diablement attachants pour une histoire plus que touchante"

« Des personnages diablement attachants pour une histoire plus que touchante »

Le gameplay de Silence est ultra basique puisque l’on reste sur du point & click classique et intuitif malgré certaines fonctionnalités propres à chaque protagoniste. En effet, vous allez pouvoir contrôler tour à tour Rennie et Noah, lesquels n’ont pas forcément accès aux mêmes endroits, n’utilisent pas le même mode de pensée et vont donc appréhender les événements différemment. Quant à Spot, la chenille si chère au cœur de nos orphelins, elle peut modifier sa forme, et interagir avec l’environnement pour vous débloquer le passage. On vous rassure, aucun héros n’a été lésé et on prend beaucoup de plaisir, que ce soit avec l’un ou l’autre.

Les personnages justement, parlons-en ! On sent que Daedalic a mis tout le soin possible et imaginable dans la création de vos compagnons de route et de votre avatar. Touchants, marrants, affrontant des situations inimaginables mais sachant rester braves… on en prend plein la figure, plein les yeux et plein le cœur. On s’attache à tous les protagonistes que l’on croise lors de notre épopée et on passe par un immense éventail d’émotions. Sincèrement, merci aux développeurs car ça fait du bien de se prendre à sourire niaisement derrière son écran sans l’avoir vu venir, le tout au travers de dialogues savoureux et d’énigmes sympathiques qui ne vous prendront jamais la tête !

… Plongé dans les ténèbres!

"Les décors de Silence sont absolument splendides!"

« Les décors de Silence sont absolument splendides! »

Attaquons désormais la partie technique du soft ! Silence est… magnifique ! Les jeux de couleurs sont saisissants, nous immergeant immédiatement dans cet univers enchanteur. Les cinématiques se montrent dignes de certains films d’animation et les différents lieux que l’on parcourt jouissent d’une foule de détails et ne se ressemblent jamais si ce n’est par leur atmosphère féerique. Quelques tous petits défauts sont néanmoins à noter par moments comme de légers lags, mais ils sont vraiment rares et ne nuisent jamais à l’aventure.

La bande-son, pour sa part, concourt à nous emmener dans ce voyage enfantin tout en restant mature et accessible à tout type de public. La voxographie anglaise est excellente et donne concrètement vie à Rennie, Noah et tous les autres grâce à un jeu d’acteur parfait, provoquant sourire, rire, voire même certains moments de doute ou de tristesse. Les sous-titres, fidèles jusque dans les notes d’humour, permettent aux joueurs non familiarisés avec la langue de Shakespeare de ne pas passer à côté de certaines boutades mignonnettes.

Chut ! Silence! Chef d’œuvre en vue !

Silence est clairement le type de soft que l’on adore ici à la rédac’ : il nous séduit au premier abord par sa réalisation digne de certains studios du cinéma d’animation, puis nous envoûte par le biais de personnages attachants, intelligents, marrants et surtout d’une histoire qui sait nous captiver de la première à la dernière minute. Les adeptes des Chroniques de Sadwick seront peut-être un chouïa moins immergés à cause d’une impression de « déjà vu » mais il n’empêche que l’on se prend d’affection pour ce point & click beau et poétique à souhait, que l’on ne tardera pas à relancer dès sa conclusion qui arrive, hélas, bien trop vite à notre goût!

La bande-annonce

Réalisation: 18/20

Tout en douceur, tout en couleur, Silence nous en met plein la vue avec ses décors magnifiques, ses personnages attachants et ses dialogues travaillés et touchants. Un quasi perfect si de petits lags ne venaient pas nous embêter de temps à autre.

Gameplay/Scénario: 18/20

Le scénario, bien qu’il pourra sembler « revu » pour les vieux de la vieille, parvient tout de même à nous faire de l’effet grâce à une narration bien pensée et une Rennie plus adorable et attachante que jamais ! Le gameplay est intuitif, facile à prendre en main et permettra aussi bien aux enfants voulant vivre une aventure interactive qu’aux grands gamers à la recherche d’un peu de magie après une dure journée de boulot, de trouver leur bonheur !

Bande-Son: 17/20

Un jeu d’acteur juste et bourré d’émotion, des mélodies poétiques et agréables, des sous-titres fidèles au texte de base… Que demande le peuple ?

Durée de vie: 14/20

Et oui, il fallait bien une petite tuile ! Comptez 6h seulement pour finir Silence une première fois, sachant que les succès et les dialogues à choix multiples proposent une certaine rejouabilité fort heureusement. Il n’empêche, certains pourraient ne pas y trouver leur compte au vu des 30€ demandés… malgré une qualité indéniable.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Silence est un bijou ! Je sais, je radote en ce moment sur mes tests, mais autant dire que 2016 aura clairement vu une vague de titres aboutis, magiques et envoûtants au possible. Pourvu que ça dure pour 2017 ! On se retrouve donc ici avec un Point & Click qui fait partie des softs capables de nous toucher émotionnellement comme jamais derrière notre écran. La réalisation graphique et le design artistique n’ont rien à envier aux grands de l’animation, on en prend plein la vue, plein les oreilles et plein la tête au travers d’un récit poétique et bouleversant. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et celle de Silence arrive bien trop vite…



About the Author

LadyDisturbed

Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance… voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l’écriture de fan fiction m’occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !