Review

En 1999 voyait le jour l’un des pères fondateurs des Open World 3D actuels, l’ultra ambitieux « Outcast »! Réalisé par Appeal, une petite équipe belge talentueuse à souhait, le titre était visuellement bluffant, proposant une sensation de liberté jusqu’alors jamais approchée par le jeu vidéo, et avait tout pour se vendre plus que de raison. Malheureusement, Outcast n’a pas connu le succès escompté, sans doute à cause d’un moteur trop ambitieux pour l’époque, qui a mis à terre nombre de configs pourtant costaudes. Alors aujourd’hui, à l’ère des Action-RPG vastes à souhait, sortir un Remaster (carrément un reboot selon nous, vu le fossé graphique) des aventures « Stargatiennes » de Cutter Slade a-t-il un sens? Oh que oui, comme vous pourrez le constater dans notre vidéo-test complet!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

A ce niveau, parler de remaster est loin de la vérité tant le fossé graphique est immense. On pourrait presque dire que Outcast est un « reboot visuel » au même titre que Crash Bandicoot N.Sane Trilogy, avec sa résolution upgradée, ses modélisations de décors et de personnages totalement remaniées, ses textures en haute qualité et ses effets d’eau et de lumière bluffants pour le moteur Unity. Deux bémols néanmoins: son animation à 30fps qui a tendance à ramer dans certains zones et ses bugs de collision parfois frustrants.

Gameplay/Scénario: 16/20

L’histoire de Outcast est toujours aussi fun à découvrir et son univers est vraiment riche, bardé de NPC et de coutumes qui vont vous immerger pleinement sur Adelpha. On apprécie surtout l’énorme liberté d’action donnée dès le début du soft, avec six zones très vastes à explorer dans l’ordre que l’on souhaite et des tonnes de choses à faire, le jeu se voulant tout sauf linéaire. L’interface a également été revue et s’avère bien plus fluide tandis que Cutter hérite de nouveaux mouvements comme la roulade. On regrette, par contre, la molesse des phases de tirs qui vous obligera souvent à vous la jouer infiltration pour éviter des combats interminables contre des sacs à PV à l’I.A. plutôt retorse.

Bande-Son: 15/20

Les musiques orchestrales sont absolument divines et dignes de grands titres de la SF tels que Star Wars ou Stargate, et le doublage de votre héros est carrément confié à Patrick Poivey, la voix française de Bruce Willis en personne, pour un résultat jouissif. Le souci, c’est que les bruitages font ultra low cost (la nage à l’air d’un clapotis dans un bain) et que les voix semblent venir d’une version compressée du jeu, avec un grain plutôt vieillot qui fait tâche. Par contre, le titre est full FR et TOUS les personnages sont doublés. Un sacré bon point.

Durée de vie: 14,5/20

Si vous tracez en ligne droite pour retrouver les 5 artefacts et abattre le boss de service, sans être manchot, vous devriez en avoir pour huit à dix heures, ce qui pourrait vous paraître court, mais comptez bien plus du double si vous vous lancez dans la réalisation des quêtes annexes, lesquelles vont vraiment vous pousser à l’exploration.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Si Outcast paraîtra forcément dépassé à ceux qui se sont nourris depuis le berceau des Open World « assistés » actuels, pour les gamers hardcore et les amoureux de gameplay à l’ancienne, cette époque où on ne vous mâchait pas tout le travail par une bonne grosse boussole et un méga point lumineux vous indiquant où aller, ce remaster du titre phare de 1999 est on ne peut plus pertinent. Avec sa réalisation brillamment remise au goût du jour, ses ajustements de maniabilité, sa bande-son orchestrale divine et son univers riche et profond, le soft d’Appeal offre clairement une très bonne expérience si l’on fait fi de ses bugs de collision, de ses facultés de déplacement moindres que la norme d’aujourd’hui et de son prix qui nous semble quand même un peu élevé. Quoiqu’il en soit, vous devriez vraiment vous laisser tenter et donner une seconde chance à Cutter « Yppee-Ki-Yay » Slade, dépaysement garanti!



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!