Review

Après nous avoir offert trois opus riches en humour et en émotions dans la trilogie Madagascar, les studios DeamWorks ont décidé de créer un spin-off de la franchise mettant en scène les cultissimes pingouins qui ont fait rire aux larmes les spectateurs des longs métrages. Le résultat n’est autre que ces Pingouins de Madagascar sur 3DS et Wii U, qui se veut un ersatz humoristique de James Bond version totalement allumée! Si, au cinéma, le résultat est très sympa… il en est tout autre niveau jeu vidéo!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 04/20

Avec une 3D indigne de la 3DS, des ralentissements même sans activer la 3D stéréoscopique, des niveaux qui se ressemblent tous et une foultitude invraisemblable de bugs de collisions, ce « Pingouins de Madagascar » n’est même pas au niveau d’un travail de stage pour un étudiant en programmation…

Gameplay/Scénario: 01/20

Si, au début, on veut croire au fait de pouvoir interchanger les quatre héros pour autant de gameplays différents, on se rend vite compte que cela ne sert à rien tant les niveaux se répètent dans leurs mécaniques et que les pouvoirs spéciaux de nos avatars polaires sont juste risibles. Le jeu de Simon pour le déclenchement d’un détonateur en est un bon exemple… et l’horreur dure plusieurs heures! Niveau scénario, courez voir le long métrage… le jeu se racontant uniquement par le biais de cut-scenes ultra statiques. Une honte!

Bande-Son: 02/20

Pas de doublages, pas de bruitages drolatiques… juste des musiques d’ascenseur qui se répètent en boucle. Prévoyez du dafalgan.

Durée de vie: 02/20

En plus d’être ultra-répétitif, le soft se paie le luxe d’être très court avec seulement trois heures à tout casser au compteur. D’un autre côté, pourquoi faire durer le calvaire plus longtemps. De plus, les défis proposés sont justes impossibles et n’apportent rien au final (la quête des chips au fromage est, à ce niveau, totalement risible puisque non validée s’il vous en manque un seul… sur 250 par stage!).

Note Globale N-Gamz.com: 02/20

Comment faire d’un film sympa un mauvais jeu? Demandez à Little Orbit, qui confirme décidément son statut de roi de l’adaptation bâclée après un Dragon 2 qui frisait l’arnaque du siècle et un Violetta indigne des fans (les tests et vidéo-tests sont sur N-Gamz, vérifiez par vous même)! Insipide, répétitif, moche et bâclé, ce Pingouins de Madagascar est juste destiné à se faire vendre en surfant sur la réussite du long métrage de DreamWorks. On espère simplement que les développeurs parviennent encore à se regarder dans une glace en prenant nos jeunes joueurs pour de vrais cons…


pub
pub



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!