Review

TT Games et ses célèbres jeux Lego (sous toutes les formes possibles et imaginables) nous offre la collection complète Harry Potter, exclusivement sur PlayStation 4. Portage HD des version Old Gen sur PlayStation 3 et Xbox 360, voyons voir si cette compilation regroupant les 7 années du petit sorcier à Poudlard nous emmène toujours dans le monde si particulier imaginé par J.K. Rowling !

Brique, brac, broque

"L'ambiance de Poudlard est retranscrite à merveille!"

« L’ambiance de Poudlard est retranscrite à merveille! »

C’est sur cette incantation bien connue des amateurs de la licence que je vous présente la collection Harry Potter, sortie auparavant sur old-gen en deux jeux distincts, et qui se doit de réussir un pari plutôt osé : remasteriser comme il se doit des softs au succès indéniable, sans déplaire aux fans de l’œuvre littéraire et/ou cinématographique, le tout en surfant sur la vague de hype engendrée par la sortie du « nouvel opus » en salle, le spin-off baptisé « Les Animaux Fantastiques ».

On retrouve donc dans ce Lego Harry Potter Collection l’intégralité de la saga allant des années 1 à 7, passée au filtre d’un autre monde bien connu des enfants (et des grands aussi), celui des LEGO. De quoi octroyer un sacré capital sympathie et une jolie durée de vie certes, mais faire du neuf avec du vieux peut parfois être dangereux…

Nous voilà donc aux commandes du jeune Harry Potter, garçon vivant en banlieue Anglaise. Jusque-là, il a tout d’un enfant au destin assez banal. Mais tout change quand il reçoit une lettre que ses parents d’adoption ont tout fait pour intercepter. En fait, Harry a un passé relativement atypique, et il va être admis à la célèbre école des sorciers de Poudlard. De fait, lorsqu’il se rend sur les quais de la gare pour chercher la voie 9 ¾ censée l’amener en train vers son nouvel établissement scolaire, il va faire la rencontre de la famille Weasley qui ne le lâchera plus d’une semelle jusqu’à la fin de ses aventures… avec le final épique que l’on connaît !

Tu es un sorcier Harry

"De nombreux cours donnés avec humour, mais souffrant de personnages plutôt raides"

« De nombreux cours donnés avec humour, mais souffrant de personnages plutôt raides »

Bon, qu’on se le dise de suite, Lego Harry Potter n’est pas un titre très « recherché ». Comme tous les jeux issu de la licence de la célèbre brique jaune en plastique, on a affaire à de l’action/aventure certes bien menée, mais loin d’être complexe ou d’une profondeur de gameplay ahurissante. En solo ou en coop locale, vous pourrez suivre le scénario du soft qui respecte plutôt bien celui des longs métrages, mais rajoute également certains passages issus des bouquins, histoire de faire plaisir aux fans.

Vous serez donc amené à switcher de personnage tout au long de votre aventure, chacun ayant une compétence spéciale particulière permettant d’avancer dans le titre en résolvant diverses énigmes, combattant des monstres à foison et débloquant des passages ou des portes fermées. L’univers scolaire est plutôt bien respecté puisque vous pourrez même étudier les potions chez Rogue, par exemple. De quoi nous replonger illico dans l’ambiance en nous plaçant dans la peau de ces apprentis sorciers malgré eux et en retrouvant tout le petit monde de la saga, avec de charismatiques personnages principaux (Ron, Hermione, Agrid) aussi bien que secondaires. Du fan service bourré d’humour qui fait toujours son petit effet.

Un jeu LEGO dans l’âme

"Le jeu en coop est permis, mais en local seulement"

« Le jeu en coop est permis, mais en local seulement »

Bon, maintenant que les présentations sont faites, place à quelques soucis de gameplay rencontrés dans le soft, et notamment une I.A. de vos compagnons pas toujours travaillée. Ainsi, il est terriblement désagréable de devoir effectuer un sort en particulier et de voir Ron se poser pile poil entre vous et la cible. Peut-être que les devs ont voulu retranscrire son côté gaffeur mais… qu’est-ce que c’est lourd ! A côté de cela, la gestion de la caméra en coop est juste catastrophique. Elle splitte l’écran en tous sens de façon assez vomitive, et même quand on opte pour une focale bloquée, un personnage qui avance entraînera forcément votre avatar dans sa course. Énervant mais récurrent chez les jeux LEGO hélas.  De plus, le titre aurait gagné à être un peu plus explicatif, notamment pour le passage du troll dans les toilettes qui vous laissera dans le flou artistique le plus total sur ce que vous devez y faire. Le soft ayant pour cible les jeunes joueurs, on comprend vite qu’il y a un manque d’accessibilité à ce niveau. Enfin, gros bémol sur la maniabilité ultra rigide de votre avatar, lequel semble juste avoir un balai de Quiditch coincé entre les fesses.

Mais bon, on pinaille et le plaisir est bien là, avec une recette simple et qui, étrangement, parvient toujours à fonctionner après tant d’années. On avance, on résout des énigmes, on change de perso et surtout on récolte des myriades de dots colorés pour faire péter le high-score et débloquer de nouveaux personnages de plus en plus inconnus pour le fan non averti.

Techniquement paresseux

"Visuellement, le portage HD se contente du minimum syndical"

« Visuellement, le portage HD se contente du minimum syndical »

Alors que la Next-Gen peut parfois déborder de puissance et nous prouver qu’un remaster vaut le coup (The Last of Us ou Uncharted The Nathan Drake Collection), voilà que Warner nous propose tout le contraire avec ce LEGO Harry Potter, véritable copié-collé des opus Old Gen. Hormis la résolution upgradée et quelques effets de lumière supplémentaires pour lisser le tout, il n’y a rien de visuellement impressionnant à se mettre sous la dent !

Même constat pour la partie sonore, qui ne contient rien de plus que l’originale, mais a au moins le mérite de se montrer plutôt réussie. Doublages français très drôles, musiques et bruitages directement tirés des films, on retombe d’emblée dans l’univers du petit sorcier.

Jeu envoûtant ou simple poudre aux yeux ?

Honnêtement, ce LEGO Harry Potter Collection m’a laissé un petit goût amer en bouche tant il se contente juste de transposer sur PlayStation 4 le jeu Old Gen sans y apporter le moindre upgrade graphique digne de ce nom. On sent bien que Warner a voulu miser sur l’euphorie provoquée par la sortie des Créatures Fantastiques au cinéma, sans avoir le temps de nous livrer un jeu issu de ce dernier. Argent facile vous avez dit ? Sûrement, mais étrangement, on replonge avec plaisir dans les aventures de notre sorcier préféré… allez savoir quelle sombre magie les devs ont utilisé!

La bande-annonce

Réalisation: 12/20

Portage paresseux de la part de Warner Bros pour le coup. On se retrouve juste avec une résolution et quelques effets de lumières upgradés, sans plus. Cela sent l’argent facile, honnêtement.

Gameplay/Scénario: 14/20

Le scénario parodie comme il se doit les 7 années scolaires de notre jeune Harry et s’avère bourré de fan service. Niveau gameplay, on reste sur un jeu LEGO classique, donc efficace mais sans réelle surprise, sans mode online, et avec un split screen un peu vomitif, sans parler des personnages vraiment trop lents et raides.

Bande-Son: 16/20

Les doublages français sont très drôles, les bruitages sonnent justes et les musiques directement tirées des films vont ravir les oreilles des fans.

Durée de vie: 16/20

Avec deux jeux, soit sept années scolaires, compilées sur un seul Blu-ray, vous allez avoir de quoi faire avant de contempler les crédits de fin, et encore plus si vous souhaitez obtenir le sacro-saint 100% tant il y a de personnages et de bonus à débloquer !

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Si on ne dénigrera pas la qualité des jeux LEGO inspirés de sagas littéraires et cinématographiques cultes, on ne peut qu’abaisser la note par rapport au portage HD ultra paresseux de Warner pour le coup. On sent clairement que l’éditeur cherche à se faire de l’argent facile pour le coup, en surfant sur la vague des Créatures Fantastiques à moindre frais. Si vous avez déjà terminé les jeux originels, passez votre chemin. Si ce n’est pas le cas, l’achat pourrait se révéler utile pour vous remettre à niveau avant d’aller voir le spin-off !



About the Author

Samouss
Samouss
J’ai débuté avec une Game Boy color et Pokémon dans toutes les versions possibles (jusqu’à obtenir la cartouche jaune… en Italien !), je me suis « vite » retrouvée face au monde de Sony, grâce auquel j’ai passé des soirées géniales avec mon frangin, sur PS1, puis sur PS2… Pour en arriver à m’accrocher corps et âme à l’univers des PC…. <3 Les jeux qui ont marqués mon enfance : Final Fantasy VIII (mon grand amour <3), Final X et X2, mais aussi les Crash Bandicoot, les Sims. Et puis Call of Duty et Battlefield m’ont ouvert les bras, et depuis le fps est sans doute ce à quoi je joue le plus, et ce que je préfère. Et maintenant on peut me retrouver sur l’excellent Titanfall ! =D Ce qui m’a toujours épaté, c’est qu’ayant joué pendant des années sur OGame, personne ne croyait qu’une fille pouvait aimer cet univers, les jeux, les PCs, etc…. Et encore plus la fierté de ma team de présenter une bonne joueuse, UNE … muahahahah *rire diabolique*