Review

Après avoir roulé sa bosse sur Wii en 2011, la compilation de mini-games en mode « vacances » de Bandai Namco a décidé de voir s’il y avait plus de soleil sur Nintendo Switch! Go Vacation nous propose donc stricto sensu le même jeu qu’à l’origine, avec la possibilité de jouer jusqu’à quatre en écran splitté, et s’il conserve toutes les qualités de son modèle, il n’a malheureusement pas mis à profit les 7 années d’attente pour en gommer les errances. De quoi bouder le soft? La réponse dans notre vidéo-test en mode portable!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 9/20

Prenez le jeu Wii vieux de 11 années, augmentez la résolution pour vous promouvoir de l’appellation « HD », revisitez quelques textures et hop… vous obtenez un portage visuel paresseux alors que la machine est capable de tellement plus.

Gameplay/Scénario: 12/20

Le scénario est simple: obtenir des badges en participant (non, il ne faut pas même les réussir) à un maximum d’activités sportives ou de détente, seul ou à plusieurs. On apprécie le fait de pouvoir explorer l’île librement, et les petits à côtés sympathiques comme la prise de photo pour compléter son album animalier ou l’achat d’une villa également. Niveau gameplay, si certains mini-games sont vraiment plaisants et assez drôle, une partie s’avère hautement répétitive, bien trop courte et assez lente. Mais c’est surtout la maniabilité adaptée « en brut » de la Wii qui pose souci, avec des combinaisons de touche contre nature pour les cascades ou la caméra, alors que la Switch est doté d’une kyrielle de boutons et de deux sticks analogique.

Bande-Son: 09/20

Déjà que la bande-son sur Wii n’était pas mémorable, mais vu la puissance sonore du processeur de la Switch, on se demande pourquoi Bandai Namco a fait un bête copié-collé pour le coup. On se retrouve donc avec des mélodies passe-partout mais, surtout, des bruitages vraiment hideux en engin motorisé.

Durée de vie: 15/20

On ne peut pas nier que le contenu de Go Vacation est plutôt costaud, avec quatre stations à explorer sur une île assez vaste, 50 activités qui disposent de plusieurs variations, des défis à accomplir, des chiens à collecter, une villa à aménager et des coffres au trésor à dénicher. Bref, si vous comptez atteindre le 100%, vous en aurez largement pour vos 40€!

Note Globale N-Gamz.com: 11/20

Sortir un portage HD pas moins de 7 années après un titre déjà moyen au départ, et ne pas mettre ce temps à profit pour redorer le blason des graphismes, des musiques ou de certains modes de jeu, c’est déjà clairement paresseux de la part de Bandai Namco. Mais adapter « bêtement » une maniabilité Wiimote alors que la Switch dispose d’un double stick analogique et d’une pléthore de touches, ça donne un résultat frustrant au possible. Ajoutez à cela certains mini-jeux mal conçus ou trop lent et trop courts, et vous comprendrez qu’il fallait mettre une note sanction pour le coup. Pourtant, le capital sympathie du soft est bien là et son prix de 40€ le rend tout de suite attractif pour les gamers adeptes de Party Games qui veulent beaucoup de contenu et une dose de fun sans prise de tête… en attendant Super Mario Party!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!