Review

Les amoureux des nanars signés Syfy et des films catastrophes de série B doivent forcément connaître la saga Earth Defense Force, créée par Sandlot sur PlayStation 2 et qui a déferlé tout récemment chez nous avec l’opus 4.1, en test juste ici : http://n-gamz.com/video-game-review/earth-defense-force-4-1-test/. TPS apocalyptique n’hésitant pas à vous faire combattre des dizaines d’aliens et d’insecte mutants, le jeu débarque sur PlayStation Vita dans le « remake d’un remake » parfaitement adapté aux parties rapides d’un support nomade. Véritable hommage aux nanars de la science-fiction, le titre représente un sacré défouloir capable d’afficher une foultitude d’ennemis simultanément à l’écran dans un ouragan d’explosions et de cris de panique. Malheureusement, la réalisation et la répétitivité de l’ensemble risquent de lui jouer des tours, comme le démontre notre vidéo-test complet !

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 10/20

C’est un fait, EDF 2 est loin d’être le plus beau jeu de la Vita, très loin même. Portage d’un titre PSP qui était lui-même le portage d’un jeu PlayStation 2, le soft propose certes une quantité impressionnante de monstres en tous genres simultanément à l’écran et une haute destructibilité des immeubles, mais la distance d’affichage des détails (brins d’herbes, textures plus nettes) est bien trop courte, les grosses structures ont tendance à « popper » sans crier gare, les bugs de collision sont légion et la caméra n’en fait parfois qu’à sa tête dans les niveaux souterrains, sans parler de l’animation plutôt étrange de la jolie Pale Wing, qui doit vraisemblablement disposer de hanches bioniques pour se mouvoir comme elle le fait. Si on vous parle en plus des quelques chutes de framerate que vous pourrez subir contre les boss, vous comprendrez que cet épisode d’EDF ne risque pas de pousser la Vita dans ses derniers retranchements. Néanmoins, on met quand même la moitié pour le moteur capable de gérer ce véritable tsunami d’aliens qui déferle sur vous.

Gameplay/Scénario: 13/20

Le scénario basique au possible est raconté par le biais de textes avant les missions. Grosso modo : on se retrouve dans une merde intergalactique puisque l’on subit à la fois une invasion alien ET une attaque d’insectes géants gavés au mutagène. Le but est simple : tout faire péter ! Pour ce faire, vous aurez accès à trois classes de personnages se jouant radicalement différemment et à pas moins de 300 armes aux effets divers, voire même parfois drôles, à récupérer sur le cadavre des abominations en fonction du niveau de difficulté choisi. A vous de trouver la bonne combinaison pour chaque objectif, sachant qu’il vous sera loisible de booster votre jauge de vie de façon permanente en ramassant les items d’armures lâchés par les monstres lors de vos missions. Le gameplay fait dans le TPS basique mais certains affrontements vous demanderont quand même une dose de stratégie tant ils peuvent s’avérer éprouvants et longs. On vous rassure, 90% du temps, EDF 2 est un énorme défouloir bien jouissif et sans prise de tête !

Bande-Son: 15/20

Incontestablement l’un des points forts du soft, la bande-son nous propose des musiques anxiogènes dignes des films catastrophes hollywoodiens, des hurlements de la population ultra cheap et des cris de soldats, beuglant dans leur interphone que « Oh mon Dieu, il en arrive de partout ! On va tous crever !!! », totalement euphorisants pour qui aime l’ambiance film de science-fiction de série B. Ajoutez à cela un bruitage des armes plutôt réussi bien que repompé sur l’opus antérieur, et vous en déduirez fort logiquement que Earth Defense Force 2 fera plaisir à vos oreilles ! Seul bémol : le nombre de pistes sonores est un peu limité.

Durée de vie: 13/20

Earth Defense Force 2 pourra vous tenir en haleine excessivement longtemps si vous voulez terminer la septantaine de missions qu’il comprend, le tout sur pas moins de cinq niveaux difficultés et avec chacun des trois personnages. Malheureusement, le jeu se montre terriblement répétitif, empêchant toute longue session sous peine d’indigestion, le tout sans parler de quelques affrontements bien trop ardus qui vous forceront à refaire inlassablement les niveaux antérieurs pour trouver LA bonne arme vous permettant de vaincre tel ou tel boss. Bref, à petites doses, EDF 2 est très sympa, mais au-delà, vous risquez de lâcher rapidement l’affaire, ce qui le rend au final totalement adapté à l’objectif premier d’un support nomade pour peu que vous le pratiquiez dans les transports en commun, par exemple. A noter qu’un mode multi online en coopération est également de la partie, mais il n’y a quasiment pas âme qui vive dessus hélas.

Note Globale N-Gamz.com: 12/20

Earth Defense Force 2 aurait pu pousser largement plus loin sa réalisation en tournant sur PlayStation Vita ! S’il conserve l’intérêt des autres opus de la saga en proposant un défouloir bien barré pour les adeptes de films fantastiques de série B et exhibe un nombre impressionnant de monstres à l’écran, le titre souffre de textures pauvres, d’une distance d’affichage des détails bien trop courte et de bugs de collision en pagaille, sans parler d’une répétitivité hors norme qui s’étale sur une bonne septantaine de missions. Et pourtant, la sauce prend et on s’étonne même à vouloir enchaîner les missions pour récupérer des armes toujours plus mortelles et augmenter la résistance de son brave petit soldat. Pas le meilleur épisode de la série (foncez sur le 4.1 pour ça !) mais un TPS sans prise de tête qui contentera votre soif de destruction d’aliens et autres insectes mutants sur de courtes sessions de jeu. C’est déjà pas si mal, non ?



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!