Review

BloodRayne Revamped : Mon Test Vidéo sur Nintendo Switch de ce jeu d’action/aventure développé par Terminal Reality et édité par Ziggurat Interactive sur PlayStation 4, Nintendo Switch et Xbox One pour le prix de 19,99€. Portage du BloodRayne originel sorti sur PC, PlayStation 2, Xbox et GameCube en 2002, le titre vous met dans la peau de Rayne la dhampire, une femme issue de l’union d’un(e) vampire et d’un(e) humain(e). Travaillant pour le compte de la Brimstone Society, elle va d’abord devoir vaincre des abominations apparues soudainement dans les marécages de Louisiane en 1932, avant de pister un général nazi en 1939. Ce dernier se terre dans un gigantesque bunker scientifique ultra sécurisé où il tente de mettre contrôler un artefact surnaturel qui permettrait à Hitler d’arriver au pouvoir et de conquérir le monde ! Armé de vos lames inversées et capable d’utiliser toute une kyrielle de flingues en tous genres, vous allez devoir vous frayer un chemin bien gore à travers une armée de zombie, de bestioles horrifiques et de soldats allemands prêts à vous faire retourner à la poussière. Tout un programme remastérisé pour l’occasion histoire de tourner en 60 images par secondes et en HD. Mais aussi éternelle soit-elle de par sa lignée vampirique, BloodRayne n’a-t-elle pas pris un coup de vieux depuis 19 ans ? La réponse dans mon vidéo-test complet sans concession sur Nintendo Switch, avec en prime une photo exclusive de Tanya Croft en Lara gothique qui sied à merveille à l’ambiance du soft !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Note Globale N-Gamz.com: 12/20

Quel bonheur de revoir la sulfureuse et sensuelle Rayne en cette fin d’année 2021 ! En effet, après un portage très réussi du spin-off Betrayal, voilà que Ziggurat Interactive nous livre coup sur coup les remaster des deux BloodRayne originels, sortis respectivement en 2002 et 2004 ! Des titres qui avaient assez plu à l’époque, notamment par le côté très gore des affrontements permettant même de sectionner les membres de vos adversaires en mode ralenti façon « Max Payne » ! Seulement voilà : pour porter un jeu qui a 19 ans aux normes de notre époque, il faut se retrousser le manche et moderniser le gameplay, ce que les devs ont compris en proposant diverses options de maniabilité dont l’une façon FPS, mais aussi ajouter du contenu à l’ensemble ! Et c’est là que le bât blesse puisqu’il n’y rien de notable ajouté à ce BloodRayne Revamped par rapport à son modèle. Le titre offre donc un petit polish graphique mais souffre de chutes de framerates un peu rageantes sur Switch et ne doit compter au final que sur le charisme de son personnage et de ses compétences (sucer le sang de ses ennemis à tout va ou tirer avec un flingue dans chaque main façon Lara Croft, ça a toujours son petit effet) pour vraiment sortir du lot. Il n’empêche que retrouver la redoutable Rayne pour 8 heures de durée de vie fait toujours plaisir et que ceux qui n’ont pas eu l’occasion de pratiquer le jeu à sa sortie en 2002 devraient se laisser tenter si le soft descend son tarif de quelques Euros !


About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!