Review

Rosario+Vampire est un sympathique shonen manga mélangeant milieu scolaire et personnages de contes et légendes tels que le loup-garou, la goule ou encore…le vampire. La jeune fille principale du récit n’est autre que celle qui se retrouve ici-même en version résine, j’ai nommé la magnifique Moka Akashiya sous sa forme démoniaque!

Moka vue par GSC est ultra sensuelle!

Tsukune est un lycéen qui n’a vraiment pas de veine: en plus d’avoir raté tous les examens d’entrée dans les grandes écoles du pays, le voilà qui se retrouve par hasard dans un institut scolaire…pour monstres. Tentant vaille que vaille de cacher son identité d’humain, il va y faire la connaissance de la sublime Moka, vampire de son état, dont les pouvoirs et la vraie personnalité sont scellés par le mystérieux rosaire qu’elle porte autour du cou. Attention, Good Smile Company a cru bon de le lui enlever pour nous livrer la version diabolique mais terriblement sexy de la belle. Accrochez-vous: chef d’oeuvre en perspective!

Au premier coup d’oeil, on sait directement que l’on a affaire à la vraie personnalité de Moka. Et pour cause: lorsque le rosaire qui maintient scellé sa vraie nature est ôté, la demoiselle se pare d’une magnifique chevelure argentée et d’un regard de braise à vous faire fondre. Mais attention à ne pas vous brûler car sous ses airs de petite fille sage, notre vampirette cache une personnalité froide et machiavélique. Et c’est là tout le génie de Good Smile Company: avoir réussi à faire si bien ressortir tout le charme provocateur et dangereux de cette sublime créature de la nuit!

La chevelure de la belle est une réussite

Ainsi, les longs cheveux d’argent tendant vers le rosé si caractéristiques de Moka sont fidèlement modélisés et le mouvement qui est donné à sa chevelure, en forme de demi cercle, donne un côté très dynamisant. Les yeux, quant à eux, sont d’un rouge vif intense, finement dessinés, et peuvent parfois paraître terriblement réels. Son sourire en coin lui donne un air coquin et son visage tout entier respire un mélange aguichant. La réalisation de ce dernier est sans faille, que ce soit au niveau du nez, des oreilles ou même de la jonction peau-cheveux, définie au millimètre près. Que dire également de sa coupe, laissant traîner une douce mèche entre ses deux yeux, et qui se montre si délicatement ciselée. Du travail de professionnel.

Pro, Good Smile Company l’est également question habillage puisque la robe de la belle, toute en crénelés, se dévoile sur trois niveaux, tous différents, sans que la peinture ne dérape

Pro, Good Smile Company l’est également question habillage puisque la robe de la belle, toute en crénelés, se dévoile sur trois niveaux, tous différents, sans que la peinture ne dérape. La fluidité est de mise avec pareil vêtement gothic-lolita et le créateur n’a clairement pas raté le coche. Il suffit de voir comment cette robe épouse la forme de la croix sur laquelle Moka est assise pour s’en rendre compte. Le bustier est également à l’honneur avec un laçage se terminant par un joli noeud blanc et un décolleté plus qu’émoustillant nous laissant apercevoir une poitrine aux dimensions réalistes (miracle! C’est si rare au niveau des statuettes hentai!). Enfin, les chaussures noires à talons donnent un côté sensuel que notre cher Tsukune ne renierait pas, d’autant que là aussi, la précision du trait de couleur est irréprochable.

Le souci du détail, quant à lui, force le respect. Ainsi, le tour de cou est totalement dans le style de notre vampirette sexy et s’orne d’une chaîne en vrai métal dont tous les maillons sont indépendants! Idem pour celle qui entoure le bras gauche de la demoiselle. Du grand art qui donne véritablement vie à la figurine. Le fameux rosaire, même s’il est assez ardu à placer entre les doigts de Moka, ne bougera plus une fois en place (il faut persévérer pour contempler la créature diabolique dans son entière splendeur^^). Les ailes démoniaques, elles, bénéficient d’un petit traitement brillant pour leur donner de la profondeur et ont l’air on ne peut plus naturelles. Un sans faute? Pas tout à fait.

Un petit visuel totalement fan service^^

Et oui, il faut bien que je trouve un petit quelque chose qui cloche avec la divine Moka, et le seul reproche que j’ai à formuler vient du socle. Attention, il est vraiment de toute beauté car l’effet miroir qui lui est donné permet d’apprécier la figurine sous tous les angles. De même, la croix où repose le somptueux postérieur de la demoiselle est extrêmement travaillé pour un effet érodé de toute beauté. Hélas, ladite croix ne s’emboîte pas à fond dans le socle réfléchissant (et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé). Du coup, la belle n’arrive pas à poser son pied droit à terre. Je vous rassure, c’est très léger, de l’ordre du millimètre, mais quand on voit le souci de finition de la statuette, c’est dommage de rater le 100% pour un problème de mesure.

Allez, allez, ne boudons pas notre plaisir. Hormis ce microscopique détail, force est de constater que Good Smile Company a accompli un travail titanesque avec Moka et que la beauté de la lolita goth vampirique par excellence est magnifiée par la pose, le regard et l’allure à la fois lugubre et sensuelle qui caractérisent cette somptueuse statuette. Clairement une œuvre d’art, que vous soyez fan du manga ou non!

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!