Review

Si le monde des Petits Poneys existe depuis le début des années 80, la jeune génération le connaît surtout depuis 2010 et la sortie de la série animée My Little Pony: Les Amis c’est Magique, basée sur la quatrième génération de ces figurines cute et coiffables à souhait. Il était donc normal, vu le succès de cette nouvelle licence, qu’un film voit le jour dans les salles obscures, et c’est aujourd’hui chose faite pour le plus grand bonheur des fans. Avec Jayson Thiessen, déjà responsable d’Equestria Girls, aux commandes, on peut être rassuré quant au respect de la franchise mais transposer des épisodes d’une vingtaine de minutes en un long métrage de plus d’1h40 peut-il fonctionner sans perdre l’attention des plus jeunes? Pour que nous en ayons le coeur net, AB Communication nous a envoyé un jouet de la gamme du film ainsi que deux places de cinéma, l’une pour ma princesse de 6 ans et l’autre pour votre humble serviteur, histoire de voir si ce My Little Pony « The Movie » doit faire partie de votre liste d’animés à regarder en famille! 

« Une fête de l’Amitié troublée avec… Sia en guest star! »

C’est un grand jour au Royaume d’Equestria pour Twilight Sparkle! Fraîchement nommée Princesse de l’Amitié, notre héroïne, aidée par ses amies Pinkie Pie, Applejack, Rarity, Fluttershy, Rainbow Dash et le mini-dragon Spike, est en pleins préparatifs de son premier Festival de l’Amitié, avec le concert de la chanteuse Songbird Serenade (Sia) en guise d’apothéose.

Si la pression est déjà grande sur les frêles épaules de notre chère Twilight, c’était sans compter sur l’invasion de Canterlot par les troupes du diabolique Roi Storm, menées par une redoutable licorne « brisée »: Tempest! Submergés par le nombre d’adversaires et la capture des trois autres Princesses d’Equestria, Twilight Sparkle et ses amis n’ont d’autre de choix que de fuir pour tenter de retrouver l’antique peuple des Hippogriffes, seul à même de leur prêter main forte et de sauver… le monde de la magie!

« Une animation fluide et des décors hauts en couleurs »

Visuellement, si la charte graphique de la série animé est respectée, on se rend rapidement compte que les moyens ont été mis pour nous offrir un vrai film d’animation ciné en bonne et due forme. Ainsi, une grosse partie des décors est réalisé en images de synthèses pour permettre d’impressionnants travellings, les effets spéciaux jouissent également du même traitement et les jeux de lumière en imposent par leur style.

Les mouvements des protagonistes, de leur côté, sont fluides au possible tandis que les Poneys eux-mêmes ont bénéficié de procédures informatiques pour donner du relief à leurs traits et surtout… de la vie! Du coup, même s’il n’atteint pas la maestria graphique des maisons Disney ou Dreamworks, ce My Little Pony: Le Film est vraiment très agréable à regarder visuellement, bien loin de l’animation minimaliste (mais compréhensible) de la série télé.

« Des poneys-sirènes qui risquent de faire chavirer les coeurs »

Sur le plan de l’histoire, on peut dire que le réalisateur a fait du bon boulot puisqu’il parvient à ne jamais ennuyer son public, enfant comme adulte, durant la bonne heure quarante que dure son long métrage. Sa recette est simple: une grande variété de décors très réussis et de personnages hauts en couleurs, avec pas mal de fans service geek et girly puisque la troupe de Twilight Sparkle rencontrera notamment un chat arnaqueur au grand coeur, une bande de joyeux pirates du ciel et même… des Poneys Sirènes!

Et le tout passe sans que l’on se pose trop de questions, l’histoire suivant un rythme qui n’endort jamais le spectateur, s’agissant d’un enchaînement maîtrisé de phases narratives, séquences d’action, humour savamment dosé (en la personne de Pinkie Pie, totalement barrée et adorable) et… sympathiques chansons en français mis à part l’Opening et la fin, interprétés en anglais par Sia. Seul bémol: un scénario ultra prévisible malgré une grande méchante plutôt réussie en la personne de Tempest et son complexe de corne brisée.

« Une gamme de jouets qui va cartonner pour les fêtes »

Bref, ce My Little Pony: Le Film est une excellente adaptation de la série animée éponyme qui, si elle n’atteint forcément pas la qualité visuelle (ni le budget) des Pixar et autres ténors du genre, n’en offre pas moins un spectacle extrêmement agréable et sans prise de tête en famille. Hasbro l’a bien compris et en a d’ailleurs profité pour sortir une gamme de jouets exclusive au long métrage, parmi laquelle le très sympathique « Duo Chantant Twilight Sparkle & Spike » que notre princesse rédactrice en herbe a pu longuement tester… et qu’elle a approuvé sans retenue! Nul doute que les version « sirènes » de Twilight Sparkle, Rarity, Fluttershy, Rainbow Dash, Applejack et Pinkie Pie cartonneront également sur les listes de Noël!

En attendant les fêtes et les cadeaux sous le sapin pour continuer l’aventure initiée par le long métrage, on recommande donc à tous les fans de My Little Pony ce film empreint de bons sentiments et de personnages attachants qui vous fera passer un très chouette moment, en espérant déjà un second volet encore plus ambitieux.

La Bande-Annonce

Note N-Gamz: 4/5



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!