Review

Neuf ans après le début de la franchise Dragons (How To Train Your Dragon en V.O.) de Dreamworks, nous voilà enfin arrivés au terme de ce fantastique voyage en plein cœur d’un monde de vikings et de reptiles volants qui nous a tant fait rêver. Oui, c’est triste, mais « Dragons 3: Le Monde Caché » signe bel et bien la fin de toute la saga. Rassurez-vous cependant car cet opus la conclut de la meilleure façon possible. Un final de trilogie tout bonnement… enivrant de beauté et d’émotions!

« Vikings et Dragons vont devoir s’unir pour sauver leurs deux races! »

Harold, le chef de Berk, et son compagnon Krokmou, le roi des Dragons, sont enfin parvenus à créer un monde où les vikings et les sauriens ailés vivent en harmonie. Hélas, cela n’est pas au goût de tout le monde et quand le plus grand chasseur de Furie Nocturne apprend l’existence de Krokmou, tout va vite basculer et entraîner de graves conséquences, forçant nos amis à devoir quitter leur île pour protéger autant les Hommes que les Reptiles Volants. Comme si cela ne suffisait pas, une femelle Furie Nocturne apparaît et pourrait bien faire voler en éclat l’harmonie de notre binôme préféré de héros. Un fabuleux récit dans lequel Dragons et Vikings vont devoir se battre jusqu’au bout du monde pour trouver le Monde Caché et surtout protéger… leurs peuples respectifs!

Visuellement, Dragons 3 est, comme pour les deux précédents volets, tout simplement sublime. La gestion de la lumière et des couleurs est fascinante. Le contraste entre les gentils et les méchants est vraiment saisissant. Berk est extrêmement colorée et chaleureuse, tandis que chez les bad guys tout est sombre avec des nuances de gris, au point que même les dragons en perdent leurs couleurs. C’est divinement beau, rendant certaines scènes encore plus vibrantes qu’elles ne le sont déjà! De plus, le découpage et la mise en scène sont au top et il est impossible de se perdre lors des séquences plus rapides, cette fameuse gestion des couleurs permettant très rapidement de comprendre qui fait quoi. Un travail incroyable qui n’a d’égal que le niveau de détails du film de Dan DeBlois. Entre les chevelures qui volent au vent, la faune omniprésente, la flore luxuriante, la mer photo-réaliste et les reflets sur les écailles des dragons, on est tout bonnement bluffés par la réalisation du long métrage de Dreamworks.

« Une réalisation graphique à tomber! »

On peut d’ailleurs dire la même chose de la bande-son puisqu’on retrouve évidemment John Powell à la manoeuvre, lui qui avait déjà composé les musiques des deux premiers opus. On reste donc sur quelque chose auquel nous sommes habitués, certes, mais qui fonctionne parfaitement bien. Idem pour la prestation des doubleurs français, impeccable et sans bavure avec un Donald Reignoux (Spider-Man d’Insomniac Games) toujours au top niveau. Un sans faute alors? Et bien non car même si le scénario est plutôt cool, on devine très (trop?) vite la fin. Quasiment dès le début du film d’ailleurs, où l’on comprend rapidement comment tout cela va se terminer.

Au final, la trilogie Dragons nous aura fait rire et pleurer, nous aura émerveillés de bout en bout, et cet ultime long métrage est parfaitement dans la lignée des deux précédents, se plaçant même au-dessus en termes de réalisation technique. Le film est beau, certes esthétiquement mais aussi émotionnellement puisqu’il parvient à plusieurs reprises à nous toucher en plein cœur Personnellement j’ai vraiment adoré la façon dont se conclut cette saga et je n’imaginais clairement aucune autre fin. Un vrai moment de bonheur qui plaira à toute la famille.

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

MaximeChapeau
MaximeChapeau
Dévoreur de livres, de séries ou de films, j'adore partager ma passion avec le plus grand nombre. C'est donc forcément une joie pour moi de partager mes critiques cinéma avec vous ! Je suis un amateur de films d'action, de science-fiction et de fantastique, avec une grosse préférence pour la saga Hunger Games dont je suis extrêmement fan depuis que j'ai pu la découvrir en livres comme sur grand écran. Plus personnellement, je suis étudiant et grand adepte des arts du cirque, en particulier le jonglage. Gamer depuis mon plus jeune âge, j'aime les jeux rétros et tous ceux qui permettent d'avoir une bonne dose de fun entre amis! Pour l'histoire de mon pseudo, elle est très simple: j'adore les chapeaux, tout simplement! J'espère que vous apprécierez de lire mes critiques autant que le plaisir que j'éprouve à vous les rédiger!