Review

Personnage de comics ultra dark et charismatique, Judge Dredd a déjà fait l’objet d’une adaptation au cinéma, il y a 17 ans, sous les traits de l’inénarrable Sylvester Stallone. Foncièrement mauvais, ce long métrage a clairement fait du mal à la franchise, s’octroyant même l’ultime erreur : voir Dredd retirer son masque ! Il aura fallu attendre toutes ces années pour que Pete Travis et Alex Garland réparent cet affront avec un film en tout point percutant et digne du juge le plus connu de Mega City One. Attention, chef d’œuvre !

Un duo atypique pour une action décomplexée

U.S.A., dans un avenir pas si lointain que ça. Alors que la majorité du continent américain n’est plus qu’une vaste zone désertique, ce qui reste de l’humanité a trouvé refuge dans des mégalopoles de dizaines de millions d’habitants. Entassés les uns sur les autres, tentant de survivre à l’ombre de tours gigantesques, les humains n’ont souvent que la voie de la violence et du crime pour se faire entendre. Drogue, meurtres, viols par milliers, chaque jour, voilà le quotidien de tout habitant de Mega City One, la plus célèbre des méga-cités. Pour faire régner un semblant d’ordre dans ce chaos de chair et de sang, une seule institution : les Juges. A la fois flic et bourreau, chacun d’eux dispose d’un arsenal conséquent et d’un uniforme qui force le respect.

Olivia Thirlby est bluffante de fragilité et de détermination à la fois

Dredd est le meilleur d’entre eux. Implacable, loyal, froid et méthodique, il va se voir adjoindre les services d’une recrue en évaluation : la belle Cassandra Anderson, dotée de pouvoirs psychiques hors norme. Le duo se verra vite assigner une mission qui tournera au cauchemar : enquêter sur une série de meurtres au sein du super building Peach Trees. L’endroit, dirigé d’une main de fer par Ma-Ma, ex-prostituée défigurée ayant fait fortune en commercialisant une nouvelle drogue,la Slo-Mo, va très vite devenir un vrai champ de bataille dont nos deux juges ne ressortiront pas indemnes. Et c’est parti pour 1h35 d’action débridée !

Techniquement, Dredd impressionne avec des ralentis absolument bluffants pour reproduire les effets dela Slo-Mosur le cerveau humain, et des effets 3D totalement saisissants. On sent que tout le film a été pensé comme un gigantesque tour de force visuel, et vous allez en prendre plein les yeux du début à la fin. La patte artistique est totalement respectueuse de l’œuvre originale, proposant un Peach Trees titanesque, glauque et malsain. Les balles pleuvent, les morts aussi, et le réalisateur s’est vraiment fait plaisir avec les effets spéciaux. Un régal pour les mirettes qui vous poussera à voir et à revoir certaines séquences chocs, juste pour le plaisir.

Ma-Ma dirige Peach Trees d'une main de fer

Les acteurs ne sont pas en reste non plus, avec un Karl Urban parfait en Judge Dredd. Ton glacial et véritable « gueule » de tueur, celui qu’on a pu voir dans Star Trek notamment en impose par sa prestance et nous fait clairement oublier le déplorable Stallone. Touchante de sincérité et de fragilité, la belle Olivia Thirlby interprète une juge Anderson absolument incroyable, se transfigurant au fur et à mesure de l’avancée du scénario. Enfin, le trio gagnant est complété par Lena Headey en Ma-Ma complètement schizo et tortionnaire. Le tout nous offre un film qui se laisse suivre sans anicroches, pour un final renversant. Tout au plus pourra-t-on déplorer le manque de profondeur alloué aux autres protagonistes, qui font juste office de faire-valoir (le geek énucléé aurait mérité un meilleur traitement).

Bref, avec son visuel de toute beauté, sa pléthore d’effets spéciaux de haut niveau, son respect de l’œuvre originale et ses acteurs ultra charismatiques, Dredd est véritablement une excellente surprise qui mérite de figurer dans la classe très courtisée des adaptations de comics réussies. Une belle claque graphique et un héros qu’on est heureux de retrouver sous son meilleur jour !

Note Globale N-Gamz: 4,5/5

LA BANDE-ANNONCE



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!