Review

« Sherlock: le Grand Jeu », est le troisième tome relatant les aventures du célèbre Sherlock Holmes telles qu’il les vit dans la série à succès de la BBC. Ce volume correspond donc au splendide final de la saison 1, sorti en 2010 quand même. Pour le coup, Kurokawa nous offre une très belle édition, grand format, de la suite de cette saga et l’on n’espère qu’une chose: que ce seinen soit à la hauteur des passionnantes aventures du plus british des détectives !

Une enquête pour tuer l’ennui

« Sherlock s’apprête à rencontrer son plus grand ennemi »

A Londres, tout est calme, paisible, et on entendrait presque les oiseaux gazouiller. Une atmosphère qui ravirait de nombreux londoniens … sauf, évidemment, notre sociopathe de haut niveau préféré. Et oui, au 221B, Baker Street, Sherlock Holmes… s’ennuie à mourir!

Heureusement pour lui, après une journée classique ponctuée de têtes dans son frigo et de l’explosion de son appartement, notre héros reçoit la visite de son énigmatique frère, Mycroft Holmes. Celui-ci lui propose une affaire urgente, mystérieuse et d’une grande importance pour le Royaume. Après avoir bien évidemment refusé, dans le seul but d’ennuyer son frère, Sherlock finit par accepter l’enquête, sans se douter que celle-ci va lui faire rencontrer son plus grand ennemi …

Une adaptation très fidèle … peut-être un peu trop

C’est toujours le mangaka Jay qui est aux commandes pour la partie graphique de cet opus, et il est rapidement évident qu’il maîtrise toujours autant son sujet. La ressemblance avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman est toujours aussi saisissante ! Les décors sont parfaitement détaillés et l’ambiance retranscrite fonctionne à merveille. Le côté manga permet de jouer encore plus sur les expressions des divers protagonistes.

« Watson, un assistant toujours fidèle au poste »

Si vous n’avez jamais vu l’épisode TV correspondant, qui s’appelle également « Le Grand Jeu », cette aventure vous ravira ; il s’agit tout simplement d’une des meilleures enquêtes du Sherlock de la BBC! La relation entre notre héros et Watson continue de se développer et le duo nous offre tantôt des moments comiques, tantôt des passages remplis d’émotions et de sincérité. L’enquête en elle-même semble au début plutôt banale, puis se tisse de mystères et, si vous avez été attentifs, vous découvrirez très vite que tout, depuis le tome 1 de la série, ne désigne qu’un seul et unique coupable … Ce volume 3 est donc excessivement réussi et nous offre un final grandiose.

Toutefois, si vous avez déjà vu l’épisode en question, le manga n’apporte pas d’éléments supplémentaires à l’histoire ; il est d’ailleurs à tel point fidèle à l’adaptation télévisuelle qu’il en reprend même certains cadrages.

Vous l’aurez compris, bien que de très bonne facture, réalisé avec soin et ne trahissant à aucun moment le matériau dont il s’inspire, ce troisième tome de Sherlock, comme ses prédécesseurs, laisse une impression douce-amère. En effet, en tant que retranscription de l’épisode 3 de la saison 1 made in BBC, il est parfait. Cependant, si vous avez déjà vu l’opus télévisé, ce Seinen ne présente pas de véritable intérêt, à part celui d’être un bel objet de collection.

Note Globale N-Gamz: 4/5



About the Author

Amy
Amy
Gamer girl et otaku dans l'âme, j'ai fait du fansub -aux postes de traductrice/checkeuse- pendant plusieurs années. A la fin de mon anime favori (R.I.P. Bleach), j'ai lentement décroché ; et depuis, j'ai erré sur le net ... Jusqu'à ce que je trouve N-Gamz ! Un site qui me permettrait de partager ma passion non plus de la japanim, mais des jeux vidéos avec un public ; parfait ! Je vais donc mettre tout mon petit coeur dans mes articles et tests, en espérant qu'ils vous plairont ! Random fact : je fais un délicieux brownie