Review

Angleterre, 1450. Le jeune Richard, né hermaphrodite et héritier de la prestigieuse famille d’York, est rejeté et haï par sa mère qui considère sa naissance comme un fléau. Heureusement pour lui, son père lui voue un amour inconditionnel. Mais quand ce dernier s’engage dans une bataille contre les Lancaster afin de faire valoir ses droits au trône, le destin de Richard bascule. De ce conflit va naître l’un des tyrans les plus sanguinaires de tous les temps, alors que le duc d’York est pris d’assaut et se retrouve face à la mort. Parviendra-t-il à être couronné ? Qu’adviendra-t-il de Richard au cœur de cette « Guerre des deux Roses » ?

Richard est un personnage terriblement torturé et morbide

Richard est un personnage terriblement torturé et morbide

Niveau scénario, le manga de Aya Kanno, à qui l’on doit déjà le très connu Otomen, nous propose un contexte historique fort, directement inspiré d’une pièce de Shakespeare : Richard III. Elle nous dépeint le passé très sombre du futur Roi avant qu’il n’accède au trône. De constitution frêle et abandonné par sa mère, n’ayant pas vraiment de « sexe », il subit sans arrêt les brimades de sa génitrice. De plus, il est lui-même tourmenté par un double prénommé Jeanne, qui n’hésite pas à lui dire certaines « vérités » comme « Ne te fais pas d’illusions, Richard! Tu es bien trop chétif… Tu n’es même pas un homme, pas plus que tu n’es une femme ». Vous comprenez donc que notre héros est loin d’avoir une psyché normale. Alors quand l’homme à qui il voue une réelle admiration se lance dans un sanglant conflit pour l’accession au trône d’Angleterre, le destin de Richard ne peut que se révéler tragique.

D’ailleurs, on préfère vous prévenir, ce manga s’adresse à un public relativement averti : l’intrigue est extrêmement sombre, empreinte de mystère et de mort, et certaines scènes pourraient choquer le lecteur lambda. D’ailleurs, Richard est positionné d’emblée comme quelqu’un de très morbide, avec une mère qui le catalogue notamment comme l’enfant du Démon. Cela plus le fait que notre jeune homme est sujet à de très fortes hallucinations finit de nous plonger dans le doute : Richard est-il vraiment humain ?

Le trait d'Aya Kanno est extrêmement fin, accentuant le côté efféminé du héros

Le trait d’Aya Kanno est extrêmement fin, accentuant le côté efféminé du héros

Graphiquement, les traits de Aya Kanno sont toujours aussi fins, ce qui donne vraiment un point de vue efféminé à l’histoire de ce Roi d’Angleterre. Le design procurant largement à ce dernier l’aspect torturé voulu par l’auteur. Et pour confirmer le côté hermaphrodite du héros, la mangaka n’hésite pas à dessiner certains de ses compagnons comme des  » durs à cuire  » afin d’accentuer encore visuellement la malédiction de Richard de n’être ni un homme, ni une femme. Les décors et l’atmosphère, quant à eux, sont extrêmement travaillés. Tout est vraiment bien détaillé, comme dans Otomen. Aya Kanno n’éprouve aucun difficulté à nous plonger une nouvelle fois dans son univers graphique à la réalisation très impressionnante : le moindre petit brin d’herbe, la moindre goutte de sang est finement retranscrite, et chacun des protagonistes possède son propre style visuel. Pour tout dire, on se sentirait presque parfois, avec un contexte différent bien sûr, dans le manga Black Butler, notamment de par la délicatesse issue du trait de crayon.

En conclusion, Aya Kanno nous propose, avec le Requiem du Roi des Roses tomes 1 & 2, un shôjo très prometteur doté d’un héros torturé extrêmement charismatique, et qui promet de prendre une grosse ampleur scénaristique dans le troisième opus prévu pour le 22 octobre prochain, alors que pas moins de quatre volumes sont déjà disponibles au Japon. Le mystère va s’intensifier autour de Richard, et son histoire s’assombrir davantage pour un résultat que l’on espère tout aussi bon que ces deux premiers épisodes !

Note Globale N-Gamz: 4/5

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Lucy
Hey ! Moi c'est Lucy ! Fan de Visual Kei, Oshare kei, de musiques japonaises en tout genre, de l'univers Vocaloid et de celui de Touhou Project, j'adore aussi les jeux vidéo, spécialement les Survival-Horror et les MMORPG . Je suis passionnée de mangas et d'anime depuis toute jeune mais aussi de tout l'univers et la culture asiatique en général. Je pratique le cosplay depuis 2011 également. Vous pouvez voir mes créations sur ma page Facebook : Lucy.Shiro Cosplay . :)