N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

28 février 2019
 

A Plague Tale – Innocence: Notre Preview Complète du bouleversant The Last of Us français!

A Plague Tale: Innocence, c’est notre jeu coup de coeur du What’s Next 2018 de Focus Home Interactive. Une aventure horrifique bouleversante qui nous a de suite fait penser au mythique The Last of Us de Naughty Dog, mais avec la french touch propre à Asobo Studio, une talentueuse équipe de développement basée à Bordeaux. Depuis lors, le soft n’a cessé de s’améliorer sur le plan graphique, et a débarqué hier soir à la rédac sous forme de version Preview, à quelques mois de sa sortie prévue le 14 mai prochain sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. De quoi se rendre compte de l’incroyable boulot abattu par les devs, que ce soit en termes de direction artistique, de narration ou d’intensité dramatique. Allez, on ose le dire: A Plague Tale est sans doute passé du statut de très bon jeu en 2018 à celui de… Must Have inoubliable en 2019! On vous explique  pourquoi.

La version Preview de A Plague Tale: Innocence que nous avons reçue hier sur PC nous a permis de nous faire la main sur les trois premiers chapitres de ce jeu qui vous place aux commandes d’Amicia de Rune, fille du Seigneur d’une bourgade française, en plein XIVème siècle. Nous sommes en l’an de grâce 1349, au beau milieu de la Guerre de Cent Ans, et la Peste Noire commence tout doucement à faire des ravages.

« Un début bucolique qui enivre déjà par la beauté de sa réalisation graphique »

Le jeu démarre cependant sur une séquence toute guillerette: une partie de chasse à la fronde entre Amicia, âgée de 15 ans, et son père, accompagnés de leur chien: Lion. Si les premières minutes fleurent la bonne humeur et nous en mettent déjà plein les yeux par la beauté des environnements forestiers traversés et une gestion de la lumière absolument divine, les développeurs vont vite donner à leur récit une tournure horrifique brillamment mise en scène par une direction artistique sombre et angoissante à souhait, ainsi qu’un doublage anglais qui trouve toujours le ton juste (NDLR: le titre devrait bénéficier d’un doublage français pour sa sortie).

On entre donc, la peur au ventre, dans une espère de marécage qui semble avoir étendu ses teintes sombres, ses eaux boueuses et ses racines décharnées jusque sur votre terrain de chasse, avant d’assister, impuissant, à la mort plutôt sanglante de votre compagnon à quatre pattes, aspiré dans une gerbe de sang par un trou fraîchement formé dans le sol, comme une sorte de « puits démoniaque » qui offre un petit côté ésotérique à l’oeuvre. Et déjà… on sait que l’on est marqué à vie, mais la montagne russe émotionnelle n’ira qu’en s’accélérant durant les deux heures que durent cette preview, croyez-nous!

« La modélisation des visages est criante de réalisme et d’émotion »

De retour dans son domaine, Amicia aura pour mission de trouver sa mère, une alchimiste de renom qui vit cloîtrée avec son second enfant, Hugo, un garçon âgé de 5 ans atteint d’un mal étrange qui semble directement lié à l’apparition des forces obscures aux alentours. A peine le temps de souffler que l’Inquisition, avec à sa tête le dément Vitalis Bénévent, débarque chez vous en n’hésitant pas à tuer vos domestiques et vos proches dans un seul but: trouver votre frère, Hugo!

C’est alors que le véritable gameplay du soft se dévoile enfin, tandis que vous cherchez à vous échapper en compagnie de votre génitrice et de votre frangin dont les « crises » de maux de têtes ne cessent de s’accroître sous la pression engendrée par des événements dont il ne comprend pas la portée. On entre donc en mode infiltration pure et dure où il faudra s’aider des éléments du décor pour détourner l’attention des membres de l’Inquisition et vous faufiler hors de votre demeure, à leur insu. Au menu: coups de fronde en pleine tête, jets de pots en terre cuite ou lancer de cailloux sur des objets métalliques, le tout sur fond de réalisation graphique top niveau et de musique anxiogène à souhait, tandis que Hugo a désespérément besoin que vous lui teniez la main le plus possible (ce qui vous ralentit) sous peine de paniquer et attirer l’attention des ennemis.

« Amicia va devoir protéger son frère Hugo. Une relation terriblement touchante »

Un passage hautement jouissif, qui clôt avec brio le premier chapitre de l’aventure tandis que votre mère vous supplie de trouver un certain Laurentius, alchimiste comme elle, seul capable de soigner l’étrange mal de votre petit protégé. Cela vous amène en plein coeur de la bourgade gouvernée par votre père, mais là où vous pensiez trouver de l’aide, on vous accueille à coups de volets fermés, de portes cadenassées et surtout… d’un fou furieux et de ses sbires qui vous accusent de l’arrivée de la Peste Noire dans la région! Le titre alterne alors phases d’infiltration bien senties et séquences de fuite à toute allure, non sans se permettre parfois quelques pauses pour laisser Hugo s’exprimer et nouer des liens avec cette soeur qu’il n’a quasiment jamais vue.

C’est justement là toute la force de A Plague Tale: sa justesse dans les relations entre une ado de 15 ans dont le quotidien est totalement bouleversé, et son petit frère qu’elle connaît à peine mais qu’elle va devoir protéger coûte que coûte. Chaque ligne de dialogue est ainsi ciselée à la perfection pour vous toucher en plein coeur, autant par le choix des mots que par le ton employé et la qualité du doublage. Énormément d’émotions se dégagent donc de ce binôme atypique, ce qui n’est pas sans nous rappeler un autre jeu mythique où infiltration, tension et duo attendrissant avaient marqué les gamers à tout jamais: The Last of Us!

« L’infiltration est au coeur de phases de gameplay d’une rare intensité »

Fort heureusement, après avoir couru jusqu’à en perdre haleine dans les étroites ruelles de la bourgade, vous trouvez enfin une âme charitable qui vous accueille et vous cache de vos poursuivants mais vous offre aussi des vêtements plus « passe-partout » ainsi qu’une nouvelle possibilité de gameplay: le crafting pour améliorer votre fronde et votre équipement via la récolte de matières premières disséminées dans les niveaux. De quoi vous donner envie d’explorer comme jamais les environnements conçus par Asobo, lesquels accrochent directement la rétine par la foultitude de détails visuels qu’ils intègrent, donnant véritablement vie à cette France du XIVème siècle en proie aux pires horreurs.

Mais le must est sans doute atteint au chapitre III, quand vous allez pour la première fois devoir échapper à des nuées… de rats! Alors on va être francs: si les infectés au Cordyceps de The Last of Us ou les zombies de Resident Evil vous filaient déjà une trouille bleue, vous risquez de faire un infarctus face aux rongeurs démoniaques de A Plague Tale: Innocence! C’est bien simple, dès qu’ils apparaissent à l’écran tel un raz-de-marée de noirceur et de cris stridents, vous vous crispez directement sur votre manette et ne recherchez alors plus qu’une chose: de la lumière!

« Un jeu bouleversant et une ambiance unique! »

C’est ainsi qu’une autre fonction de gameplay s’ajoute au soft: la gestion du feu! Il vous faudra cogiter pour trouver de quoi vous éclairer et faire fuir ces engeances monstrueuses, mortelles au moindre contact, tout en gardant Hugo proche de vous. Et là, je vous assure que le stress monte vite en flèche, avant un final qui vous entraîne en plein coeur d’un « nid » de rats et une fuite qui devrait vous rester longtemps en tête tant l’atmosphère suffocante des lieux est retranscrite à la perfection.

Vous l’aurez compris, en l’espace de trois chapitres et deux heures à peine, A Plague Tale: Innocence a réussi à nous subjuguer de part en part, rendant l’attente avant sa sortie encore plus difficile à supporter. Avec sa narration maîtrisée à chaque instant, son binôme de héros attendrissant et terriblement humain, son doublage tout bonnement parfait, son gameplay intelligent et ses phases de jeu qui jouissent d’une intensité visuelle et dramatique de haute volée, le nouveau jeu d’Asobo Studio va faire date dans le coeur de tous les gamers adeptes d’expériences vidéoludiques bouleversantes, on vous le garantit!

Story Trailer FR

Gameplay Vidéo

 

La Note Preview N-Gamz: 5/5

PS: La Note Preview N-Gamz symbolise le degré d’attente suscité à la rédaction après la découverte du jeu et non une cotation sur sa qualité finale. Elle ne représente donc aucunement une idée de la note qui sera attribuée à l’issue du test complet


About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

A Plague Tale : Un Accolades Trailer, avec N-Gamz, qui montre à quel point le jeu est incroyable!

Sorti il y a une dizaine de jours, A Plague Tale: Innocence a reçu un accueil triomphal, recevant les éloges des joueurs, de la presse, et des influenceurs. Avec des dizaines de milliers de vues simultanées sur Twitch, des r...
by Neoanderson
0

 
 

PlayStation VR 2: HDR, Sans Fil, Suivi du Regard, Résolution Doublée, … Un monstre!

Sony est le premier constructeur de console à avoir franchi le cap de la réalité virtuelle en investissant pas mal d’argent histoire de donner naissance à son PlayStation VR, alias le casque le plus vendu du marché v...
by Neoanderson
0

 
 

Roller Champions: Pour l’E3 2019, Ubisoft annoncerait un jeu de… patins avec un ballon!

Sympathique leak de New_WabiSabi, célèbre Insider sur Twitter, la révélation d’une nouvelle IP made in Ubisoft pourrait bien donner des sueurs froides à Psyonix et son Rocket League! En effet, l’homme à qui l&...
by Neoanderson
0

 

 

Nom de Zeus! Pierre Hatet, la voix de Doc Brown et du Joker… est décédé!

Triste nouvelle pour l’univers geek puisque l’on apprend aujourd’hui que Pierre Hatet, doubleur français célèbre s’il en est, est mort hier à l’âge de 89 ans. L’artiste était notamment ...
by Neoanderson
0

 
 

Google Stadia: le prix et les jeux de lancement seront annoncés… cet été! Vous l’attendez?

La Stadia, c’est la plateforme streaming vidéoludique de Google qui entend bien faire un effet « PlayStation 1 » à sa sortie en fin d’année, à savoir devenir l’outsider auquel personne ne croyait et qu...
by Neoanderson
0

 
 

Call of Duty 2019: titré « Modern Warfare » et reboot de la saga basé sur la mission « No Russian »

On pensait tous que le prochain Call of Duty, développé par Infinity Ward, serait Modern Warfare 4 mais on dirait bien que chez Activision, on a envie de rebooter… toute la licence! En effet, on apprend par le biais de ...
by Neoanderson
0

 

 

Darksiders: l’épisode ultime, alias Genesis, serait présenté à l’E3 2019! Tenté par une préquelle?

Si Darksiders 3 n’a clairement pas rencontré le succès critique escompté, la faute à une optimisation technique totalement à l’ouest et une difficulté loin d’être bien pensée, le titre a quand même re...
by Neoanderson
0

 
 

Akira The Movie: Prévu pour le 21 mai 2021 avec.. le réalisateur de Thor Ragnarok! Inquiet ou hypé?

Manga phare créé par Katsuhiro Otomo en 1984, Akira s’est surtout fait connaître du grand public par sa spectaculaire adaptation animée de 1988, qui a clairement donné naissance à toute une génération d’otak...
by Neoanderson
0