N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

6 juillet 2018
 

Shadow of the Tomb Raider: Notre Preview… en plein Temple Maya! Conclusion épique?

Conclusion de la nouvelle trilogie Tomb Raider très attendue par les fans du reboot opéré par Crystal Dynamics en 2013, Shadow of the Tomb Raider nous inquiétait un peu à cause du changement de développeur, le titre ayant été confié à Eidos Montreal, les papas de Deus Ex, à l’étonnement général et alors que les deux précédents opus avaient été très bien accueillis par la critique et les joueurs. C’est donc une sacrée responsabilité qui pèse sur les épaules du studio, et nous voulions voir s’il avait réussi à garder l’essence du reboot pour nous livrer une fin épique avec un vrai retour à l’exploration de tombeaux. Pour le découvrir, nous nous sommes donc rendus dans un temple maya construit en plein coeur… de Japan Expo!

« Un imposant temple maya, rempli de brume et de végétation, pour découvrir le soft! »

Si la saga Tomb Raider a connu son heure de gloire à l’ère de la divine PlayStation 1, elle s’était un peu perdue en chemin sur PlayStation 2 avec un opus « L’Ange des Ténèbres » qui avait refroidi les fans, obligeant Core Design, le studio de développement originel, à passer les armes et céder la licence à Crystal Dynamics, qui lui a redonné un second souffle en misant sur une trilogie Legend-Anniversary-Underworld de haute volée. Pourtant, l’aventurière préférée (et fantasmée) des gamers semblait peiner face aux nouveaux jeux d’action-aventure, Uncharted en tête. Il fallait donc impérativement réinventer la franchise mais aussi… Lara Croft!

Ce fut chose faite avec une nouvelle trilogie « reboot » bien plus orientée survie, débutée par Tomb Raider en 2013 et continuée par Rise of the Tomb Raider en 2015, toujours sous la houlette de Crystal Dynamics. Et le dernier épisode? Et bien les devs étant affairés sur le prochain MMO Marvel Avengers de Square Enix, c’est Eidos Montreal, les papas de Deus Ex, qui ont hérité de l’épique conclusion avec un Shadow of the Tomb Raider censé boucler la boucle et amener la « jeune » Lara à devenir la femme ultra badass que l’on a découverte sur PlayStation 1. Mission réussie? C’est ce que nous avons tenté de découvrir en plein coeur du temple Maya construit au beau milieu de Japan Expo 2018!

« Un décor idéal made in Square Enix et des séquences de nage bien flippantes »

A l’entrée, brume et végétation tropicale nous accueillent au son de la faune d’une jungle dense et légèrement pluvieuse, comme nous avions déjà pu l’admirer dans le dernier trailer du jeu où Lara se la joue Batman Arkham, n’hésitant pas à user d’un grappin artisanal pour tuer silencieusement ses ennemis (une corde, une flèche, un arc et hop… pas besoin d’avoir les millions de dollars en gadgets de Bruce Wayne). L’hôtesse présente nous fait alors pénétrer au coeur du temple, envahi de troncs d’arbres sur lesquels luisent quelques serpents pas très sympathiques. On est donc totalement dans l’ambiance au moment de prendre la manette Xbox One X en main et lancer la démo jouable, longue d’une bonne demi-heure.

Au programme: notre chère Lara arborant un look bien plus baraqué que dans ses précédentes aventures étant donné qu’elle va devoir survivre à rien de moins que… l’apocalypse Maya! A la recherche d’indices sur une mystérieuse dague qu’elle tente de récupérer avant les Trinitaires (la faction ennemie de Rise of the Tomb Raider), notre belle arpente les rues d’une ville mexicaine en plein Jour des Morts en compagnie de Jonah, son fidèle équipier, qui a totalement changé de style capillaire pour le coup et se la pète à présent avec… les cheveux longs. Appréciera qui voudra.

« Lara a pris du muscle, et pas qu’un peu! »

Après une filature au milieu d’une foule plutôt dense et de décors ultra colorés, la piste nous emmène le long d’une falaise dont notre héroïne descend en rappel, l’un des nouveaux mouvements de cet ultime opus, en plus d’une corde-grappin déjà évoquée plus haut. Ambiance mystérieuse, bord de mer agité, pic escarpé et entrée de caverne sombre à souhait sur fond de clair de lune, le tableau est plutôt aguicheur et c’est avec la tension de rigueur que l’on entre dans les entrailles de la Terre, tout juste éclairé par le rayon de notre frêle torche électrique.

Les réflexes reviennent cependant très vite, avec des touches identiques aux deux autres volets, dont une esquive très utile pour éviter de finir empalée sur les pièges disséminés par les locaux, et une roue de sélection des armes avec les flèches directionnelles permettant de passer de l’arc au shotgun ou au fusil d’assaut en un seul clic. Quelques crânes luminescents servent de défis à accomplir, des urnes funéraires renferment du craft et on a toujours droit au déchiffrage d’inscriptions pour parfaire son niveau de connaissances des langues anciennes et à la vue « instinct » pour repérer en jaune pétant les éléments interactifs et l’objectif de Lara.

« Le vrai retour des tombeaux… enfin! »

On nage donc en terrain connu mais lorsque l’on découvre un immense temple caché en plein coeur de la caverne, on comprend que les développeurs ont mis l’accent sur les tombeaux à l’image du premier opus de toute la licence. En effet, pas moins de trois énigmes plutôt retorses, à base de chariot à pousser, de contrepoids à positionner et de flèches grapin à tirer pour manipuler le tout viendront parsemer votre découverte des lieux, avec à notre grande surprise deux chemins possibles pour accéder en haut de l’édifice et retrouver la dague.

Mais bien avant cela, vous allez devoir parcourir les eaux saumâtres suintant à même la roche, et plonger tête dans la première dans de profondes crevasses englouties. Là, vous devrez utiliser les rares poches d’air pour reprendre votre souffle, avant d’assister à une rencontre un peu stressante avec une énorme murène et survivre in-extremis à une noyade programmée par les développeurs, la stature (ou les boobs…) de notre nouvelle Lara étant parvenue à se retrouver bloquer à 3 mètres de la surface par un éboulement scripté. On nous promet d’ailleurs de nombreuses séquences de nage et d’exploration sous-marine, ce que les fans du premier volet originel apprécieront.

« Une infiltration bien plus jouissive »

Bref, l’exploration s’avère au rendez-vous, bien qu’à ce niveau aucun jeu ne pourra sublimer Tomb Raider I (ou Underworld, notre chouchou), les décors flattent la rétine, le mystère est bien présent et quand Lara récupère la dague et que le temple commence à s’effondrer, ce sont les séquences de run intenses qui reviennent au galop façon Uncharted, avant que notre héroïne ne se retrouve nez à nez avec les Trinitaires, desquels elle va de voir se défaire grâce à ses techniques d’infiltration un peu plus poussées que de coutume.

Entre camouflage à base de boue, jet de bouteilles pour attirer l’attention des ennemis et hautes herbes salvatrices pour se cacher avant d’effectuer une série de trois stealth kills, le plaisir est là, même si encore une fois, ça sent le déjà vu pour les amoureux des deux précédents opus. Il n’empêche que les gunfights tournant deux fois sur trois à votre désavantage, vous comprendrez rapidement qu’il vaut mieux prendre son temps et observer les ennemis alentours plutôt que de se jeter dans la masse en tirant à tout berzingue!

« La psyché de Lara Croft devrait en prendre un coup »

C’est donc bien plus dans les énigmes des tombeaux et l’équilibre plutôt réussi entre phases de recherche, de baston et d’infiltration que ce Shadow of the Tomb Raider devrait tirer son épingle du jeu, mais aussi via la psyché de Lara, qui culpabilise énormément puisqu’à peine est-elle sortie du Temple que le boss des Trinitaires lui révèle qu’en ôtant la dague, elle vient de provoquer l’arrivée d’un raz-de-marée titanesque sur la ville qu’elle venait de quitter quelques heures auparavant!

Les courants sont intenses, les scripts aussi (quelques sauts hors de la zone de confort du jeu nous l’ont prouvé direct), et l’action est menée tambour battant durant cette grosse séquence aquatique tandis que les morts se comptent par dizaines, les développeurs n’hésitant pas à sacrifier un enfant dans les eaux déchaînées pour que vraiment… vous ressentiez l’effroi de votre responsabilité.

« Des décors de toute beauté »

On espère donc avoir un traitement quasi malsain de la psychologie de Lara Croft pour comprendre comment elle a pu devenir la fameuse « Tomb Raider » que nous connaissons tous, car c’est assurément en cela que le titre d’Eidos Montreal pourrait marquer les esprits selon nous.

Quoiqu’il en soit, cette prise en main de Shadow of the Tomb Raider nous a vraiment conquis, le titre reprenant les bases de ses aînés pour les sublimer avec un moteur de jeu vraiment costaud, des visuels de toute beauté et de nouvelles approches d’infiltration et d’exploration pour varier les plaisirs.

Au vu de cette démo plus que généreuse, on peut croire en toute bonne foi que cet ultime volet sera une future valeur sûre à sa sortie le 14 septembre prochain sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Reste à voir s’il deviendra comme l’opus originel… cultissime!

La Bande-Annonce

La Note Preview N-Gamz: 4,5/5

PS: La Note Preview N-Gamz symbolise le degré d’attente suscité à la rédaction après la découverte du jeu et non une cotation sur sa qualité finale. Elle ne représente donc aucunement une idée de la note qui sera attribuée à l’issue du test complet


About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

Wreck it Ralph 2: Disney va remodeler Tiana pour qu’elle soit plus « black ». Vous validez?

« White Washing », ce terme n’a eu de cesse de faire le buzz ces derniers mois pour les adaptations cinématographiques hollywoodiennes accusées de « laver plus blanc » (c’est la définition exacte) le cast...
by Neoanderson
0

 
 

Dragon Quest XI: S’il se plante en Europe, adieu à la saga localisée chez nous! (les devs)

Alors qu’il aura fallu attendre Sony, véritable précurseur en matière de J-RPG localisé pour l’Europe (avec Final Fantasy VII), pour enfin avoir droit à un Dragon Quest localisé chez nous avec l’excellen...
by Neoanderson
0

 
 

HITMAN 2: Le second stage présenté en vidéo de gameplay! Bienvenue en… Colombie!

Warner Bros. Interactive Entertainment et IO Interactive offrent aujourd’hui un aperçu de ce nouvel environnement sombre et dangereux disponible dès le 14 novembre prochain avec la bandeannonce HITMAN 2 : la Colombie. S...
by Neoanderson
0

 

 

Pokémon: Tonnerre Perdu, la nouvelle extension du JJC, sort en novembre, et Zeraora juste avant!

The Pokémon Company International a confirmé aujourd’hui les détails concernant la prochaine extension du Jeu de Cartes à Collectionner Pokémon, Soleil et Lune – Tonnerre Perdu. Dans un décor de collines boisé...
by Neoanderson
0

 
 

The Walking Dead – The Final Season: les derniers épisodes pourraient voir le jour!

Alors que la fermeture toute proche de Telltale Games, à la surprise générale, semblait avoir scellé le destin de la saison Finale de leur jeu culte « The Walking Dead », laquelle allait donc s’arrêter à la sort...
by Neoanderson
0

 
 

Call of Duty Black Ops 4: le trailer de lancement est là! Assez hypé pour acheter le jeu?

On y est: le Call of Duty qui aura fait couler tellement d’encre et inquiété nombre de fans par son absence totale de campagne solo va fouler les terres de nos PC, PlayStation 4 et Xbox One le 12 octobre prochain. Déve...
by Neoanderson
1

 

 

Castlevania: Une compilation avec Symphony of the Night et Rondo of Blood en vue!

Les listings coréens nous l’avaient livré en avant-première, mais c’est aujourd’hui confirmé par l’ESRB en personne: Konami va recycler la saga Castlevania histoire d’arrondir ses fins de mois ...
by Neoanderson
0

 
 

PlayStation Classic: Sony confirme l’impossibilité d’ajouter des jeux! C’est 20 ou rien! Déçu?

C’était déjà l’un des gros reproches de la NES et de la Super NES Classic Mini, même si les pirates de tous bords étaient parvenus à contourner cette règle: l’impossibilité d’ajouter des jeux, m...
by Neoanderson
0