N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Game Music. Un seul crédo: Concession Zéro!



Les news/Previews

7 septembre 2016

World of Final Fantasy : Notre Preview « Coup de Cœur » après deux heures de jeu!

Square Enix et BigBen Benelux nous ont convié, ce mardi 6 septembre, à venir essayer dans leurs locaux trois gros RPG prévus pour le dernier trimestre 2016. Parmi eux, un soft qui était passé plutôt inaperçu face au rouleau compresseur Final Fantasy XV, mais qui va étonnamment bénéficier du report de ce dernier pour montrer au monde entier ses nombreuses qualités: World of Final Fantasy! Et vous savez quoi ? Finalement, oublier un peu l’arlésienne FFXV et découvrir ce petit trésor de J-RPG addictif, c’est la meilleure chose qui nous soit arrivée récemment !

Télé géante, casque haut de gamme et pièce cosy pour... deux heures de bonheur !

« Télé géante, casque haut de gamme et pièce cosy pour… deux heures de bonheur ! »

Nous avions déjà pu tomber sous le charme de World of Final Fantasy sur PlayStation 4 à la Japan Expo 2016 où, perdu entre deux bornes de FF XII, XV ou Deus Ex, le titre développé avec amour par Square Enix nous avait tout de suite sauté aux yeux par ses nombreuses références à la saga culte dont il est tiré, mais aussi par sa réalisation graphique chatoyante de mille couleurs et ses personnages semblant tout droit sortis d’un Kingdom Hearts.

Par la suite, nous avions pu en apprendre plus sur le sujet lors de la Gamescom 2016, mais en conditions salon… autrement dit avec la foule qui vous presse de terminer votre partie pour jouer, le bruit environnant et des accompagnateurs Square Enix… allemands. Oui, pas l’idéal. Et pourtant, encore une fois, la magie a opéré et on avait hâte de pouvoir vous faire partager notre surprise en vidéo (on vous en a d’ailleurs parlé lors de nos reportages, avec même une petite session de gameplay filmée pour l’occasion, à cette adresse : https://www.youtube.com/YR1yf2eam5M).

Un monde et un chara design qui rappellent furieusement Kingdom Hearts

« Un monde et un chara design qui rappellent furieusement Kingdom Hearts »

Mais cette fois, c’est bien deux bonnes heures que Square Enix nous a offertes dans ses locaux! Et si l’attrait physique envers ce World of Final Fantasy était déjà très grand, l’idée d’approfondir le gameplay nous taraudait terriblement. Nos vœux ont été exaucés grâce à un build final du soft qui nous amenait juste après la démo de la Gamescom, aux portes de l’antique cité de Cornélia dont la princesse s’inquiète de la recrudescence de monstres (les Mirages) aux alentours.

Vous incarnez donc, à l’envie, l’un des deux jumeaux héros du soft : l’intrépide Lann et la plus posée Reynn, véritables géants dans ce monde baptisé « Grymoire » et peuplé d’être miniatures issus de la mythologie Final Fantasy. Votre but : découvrir qui vous êtes vraiment et aider cet univers en proie au chaos, en rossant une foultitude de Mirages pour les capturer et les faire combattre à vos côtés, à la façon d’un Pokémon, l’aspect épique et J-RPG en plus !

Malgré quelques textures de décors au rabais, les paysages sont grandioses!

« Une direction artistique et des décors grandioses! »

Graphiquement, le jeu est vraiment superbe en termes de direction artistique, et nous rappelle par moment l’excellence d’un Kingdom Hearts, notamment dans la proportion physique donnée aux personnages principaux. Les couleurs sont légion, les décors font dans le grandiose et les jeux de lumière flattent indubitablement la rétine. Seuls bémols : l’impossibilité de bouger la caméra à 360°, des textures qui font parfois tâche – le titre étant également développé sur Vita – et un effet de flou en avant et en arrière-plan parfois trop présent (essayez de courir face caméra et vous ne distinguerez plus votre personnage). On vous rassure, l’immersion est néanmoins totalement au rendez-vous et le monde de Grymoire s’avère être un régal pour les yeux, loin des univers sombres et matures des RPG occidentaux.

Fan service, quand tu nous tiens... mais on aime ça!

« Fan service, quand tu nous tiens… mais on aime ça! »

La musique, quant à elle, n’est pas en reste avec des compositions magistrales qui donnent une dimension plutôt inoubliable à l’aventure. Envolées lyriques, orgues, flûtes de pan et autres violons viendront littéralement vous donner des ailes lors des phases d’exploration. De plus, les voix anglaises ou japonaises (au choix) sont tout bonnement parfaites, et chaque dialogue, même avec le plus petit NPC, est doublé (sous-titré français)! L’humour tient également une grande part dans l’épopée, et les jumeaux n’auront de cesse de s’invectiver au second degré durant votre périple, sans que cela ne génère une masse de cut-scenes. Ces discussions se font le plus souvent en temps réel, rendant les donjons moins monotones. Ces derniers jouissent d’ailleurs de quelques mécaniques de game design plutôt ingénieuses, comme ces switchs à activer en posant dessus divers Mirages capturés pour que le total de leurs forces élémentaires et leur poids cumulé atteignent un certain palier.

La capture de monstre est simple... et deviendra vite chronophage

« La capture de monstre est simple… et deviendra vite chronophage »

Bon, maintenant que l’on vous a fait part de la technique plutôt maîtrisée du soft, place au gros morceau de cette session de deux heures : le gameplay ! Vous n’êtes pas sans savoir que, dans World of Final Fantasy, vous pouvez affaiblir les monstres (Mirages) rencontrés avant d’utiliser une commande baptisée « Prism » pour les enfermer dans divers…  prismes (logique) ! Vous récupérerez des modèles de ces pièges tout au long de votre aventure, et certains seront plus à même de capturer telle bestiole ou telle autre, notamment en fonction de son affinité élémentaire ou de son type (animal, végétal, invocation, …). Une fois un Mirage sous votre domination, et renommé par vos soins par la même occasion, vous allez pouvoir réaliser deux actions bien précises : soit le faire combattre devant vous en tant que personnage à part entière, idéal pour remettre de l’énergie à vos deux héros ou leur servir de bouclier, soit… l’empiler avec ses congénères sur votre tête ! On appelle cela, un « stack » (pile en FR).

Gérer votre stack est primordial pour espérer vous en sortir

« Gérer votre stack est primordial pour espérer vous en sortir »

Le but du stack est simple : bénéficier des forces mais aussi des faiblesses de chaque Mirage, que ce soit au niveau affinité élémentaire ou au travers de ses stats classiques (HP, MP, Force, Agilité, …). Attention, vous ne pouvez faire un stack que de trois créatures, vous compris, suivant la règle « le plus gros en dessus et le plus léger au-dessus ». Chaque Mirage est donc associé à une lettre : L pour Large, M pour Medium et S pour Short, et votre stack doit aller de L au sol à S en l’air. Je vous vois venir :  » Si Lann ou Reynn sont de taille « L », à quoi servent les Mirages L alors ?  » Et bien sachez que vous pouvez tout simplement faire prendre à vos jumeaux une taille réduite en mode Chibi, qui les fait passer d’un bon gros L à un joli M (NDNeo : on aimerait tous pouvoir faire ça au moment d’essayer nos nouveaux t-shirts gamers reçus en convention…). Vous pourrez dès lors utiliser les fameux Mirage L, tels que le Béhémot, comme monture !

Ramuh, Ifrit et Shiva... parlent! Et ils ont de l'humour en plus!

« Ramuh, Ifrit et Shiva… parlent! Et ils ont de l’humour en plus! »

Bien entendu, votre pile a aussi pour utilité de débloquer des coups spéciaux et autres sorts dévastateurs en mélangeant ceux des Mirages qui la composent. Vous avez une créature avec Fire et un autre avec Fire + ? Mettez-les sur votre tête et hop, vous pourrez utiliser Fire All ! Idem pour les attaques physiques et les combos destructeurs qui peuvent en découler. Un vrai bonheur d’autant qu’il y a une pléthore de Mirages à capturer et même des invocations issues de tous les Final Fantasy, qu’il faudra d’abord abattre une première fois avant de retenter le combat pour les faire vôtre définitivement. Enfin, pour ajouter un peu de piment aux affrontements, sachez que votre pile pourra s’effondrer sous le coup d’une grosse attaque si son poids est trop important. Bref, il y a pas mal de paramètres à prendre en compte pour trouver le bon compromis puissance/stabilité, d’autant que vos ennemis aussi peuvent se mettre en stack !

L'évolution de vos Mirages passera par un arbre de compétence plutôt fourni

« L’évolution de vos Mirages passera par un arbre de compétence plutôt fourni »

Vos petites bébêtes, en plus d’être ultra kawaii, vont évidemment monter de niveau au gré de vos affrontements, pour peu qu’elles fassent partie du combat ou des six places restantes de votre inventaire. Pour les autres, vous devrez les laisser dans votre Prism Case, disponible à chaque point de sauvegarde ou via Nine Wood Hills, une ville désertique traversée par une foule de portails de téléportation, qui vous servira aussi bien de point de commerce, de zone de repos ou de Colysée que de Hub pour revisiter les niveaux déjà terminés dans les chapitres précédents (à noter qu’il faut compter une bonne heure par chapitre, le titre arborant une histoire principale de… 100 heures !).

A chaque niveau gagné par un Mirage, vous pourrez lui apprendre des boosts de stats ou des compétences supplémentaires via un skill tree assez fourni (Le Mirage Board), le but ultime étant bien évidemment de parvenir à faire une « transfiguration », autrement dit le faire évoluer vers une espèce plus puissante. De ce que l’on a pu voir, il y a énormément d’évolutions différentes pour un même Mirage d’ailleurs, bien que vous puissiez également capturer certaines de ces formes « upgradées » dans la nature. Néanmoins, l’avantage de la transfiguration réside dans le fait que votre Mirage conserve toutes ses stats et boosts précédents.

Les rixes font dans le classique tour par tour, mais vous pouvez les accélérer à tout moment

« Les rixes font dans le classique tour par tour, mais vous pouvez les accélérer à tout moment »

Et vous dans tout ça ? Et bien si vous gagnez des niveaux histoire de monter vos HP, MP et autres points d’attaque ou défense, vous n’aurez comme seul équipement que des Mirajewels, des bijoux possédant l’une ou l’autre capacité comme scan, par exemple. Hormis ça : rien ! Vous comprendrez donc aisément que tous vos pouvoirs et la force de votre avatar passeront d’office par le stack qu’il aura sur lui.

Niveau combat, le soft nous a envoyé dans une sombre grotte, la Nether Nebula, afin d’y affronter l’une des trois invocations primaires de tout Final Fantasy : Ramuh, Ifrit ou Shiva, ces dernières semblant reconnaître en nous d’anciens héros. Pour l’anecdote, nous avons choisi Shiva histoire de la capturer… mais ce fut dur ! Le leveling et la construction intelligente de votre stack, tout comme le fait de prendre en compte les pouvoirs de l’ennemi sont primordiaux, on vous le dit ! De plus, le rythme d’apparition des joutes est plutôt soutenu et certaines Saves se montrent assez éloignées. Chaque duel, même le plus insignifiant au demeurant, vous demandera donc une certaine attention car vous serez très loin des 99.999 HP d’un Disgaea !

Les duels vous demanderont une bonne dose de préparation et un stack maîtrisé

« Les duels vous demanderont une bonne dose de préparation et un stack maîtrisé »

Les affrontements se présentent de fait sous la forme classique des bons vieux FF : au tour par tour ! Vous pouvez définir des raccourcis pour certaines de vos actions ou passer par l’habituel menu sur fond bleu, mais également accélérer le déroulement de la rixe en appuyant sur R1, ce qui marche d’ailleurs aussi pour les cut-scenes scénaristiques (et bon sang que c’est pratique !). A gauche, une barre temporelle vous indique qui va pouvoir jouer et quand, ce qui vous offre la possibilité, via des breaks savamment distillés, de ralentir votre adversaire pour l’attaquer sur deux tours d’affilée. Un système qui a fait ses preuves donc, et devrait faire verser une petite larme de nostalgie aux amoureux des J-RPG « old school ».

Au final, le tout se révèle très fluide, la magie se régénère petit à petit à chaque tour, les coups s’enchaînent à merveille et l’ingéniosité de certains affrontements force le respect (et si, histoire de ruiner les stats trop puissantes de votre adversaire, vous faisiez vaciller son stack, par exemple ? ). Bref, on s’amuse énormément, cherchant plus que jamais à optimiser sa pile pour obtenir la configuration de tueur digne de votre style de jeu.

Oui, World of Final Fantasy va vous offrir une aventure incroyable, on vous le garantit!

« Oui, World of Final Fantasy va vous offrir une aventure incroyable, on vous le garantit! »

Vous l’aurez compris, ce World of Final Fantasy est un réel coup de cœur de la rédac grâce à son ambiance incroyable empreinte de fan service maîtrisé, sa direction artistique sublime, sa bande-son enchanteresse et son système de jeu se révélant très vite chronophage entre la chasse aux Mirages, leur évolution et les combats à foison. Seuls écueils à nos yeux, hormis des textures sur les décors qui auraient mérité plus de travail : un level design des donjons très simple et une certaine linéarité de l’ensemble… mais nous étions au début de l’aventure.

Le pire dans tout ça, c’est que l’on ne vous a même pas encore parlé des deux autres chapitres que nous avons pu terminer et qui montent en puissance, nous faisant entrapercevoir le grand méchant de l’histoire, fortement inspiré des fameux Heartless de Kingdom Hearts, ou encore la première « invocation héroïque » du soft en la présence du Chevalier de Lumière de Final Fantasy I, bientôt rejoint par Cloud, Squall ou encore Tidus ! Mais chut, les « preview guidelines » de Square Enix sont là pour être respectées, et on vous laissera le plaisir de la découverte lors de notre test complet ! Un petit bijou en devenir que ce World of Final Fantasy ? Assurément… OUI!

La Bande-Annonce

La Note Preview N-Gamz: 5/5

PS: La Note Preview N-Gamz symbolise le degré d’attente suscité à la rédaction après la découverte du jeu et non une quotation sur sa qualité finale. Elle ne représente donc aucunement une idée de la note qui sera attribuée à l’issue du test complet

 



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!




 
Les dernières news!
 

 

Bethesda: Xbox confirme que Deathloop et Ghostwire Tokyo gardent leur « exclu » PS5

Si l’annonce du rachat de Zenimax, la maison mère de Bethesda, par le géant Microsoft pour 7,5 milliards de dollars a chamboulé toute la planète vidéoludique, les gamers PlayStation 5 se sont demandés ce qu’il...
by Neoanderson
0

 
 

Guerre des Consoles: Microsoft rachète Bethesda ! Fallout 5, Starfield, TES 6, … Game Pass Day One!

Enorme tour de force de la part de Microsoft dans la prochaine guerre des consoles qui s’annonce entre la Xbox Series X et la PlayStation 5 puisque le géant américain vient d’annoncer qu’il venait tout bonne...
by Neoanderson
0

 
 

Resident Evil Village: Un nouveau trailer à l’occasion du show PS5!

Capcom a profité du récent show dédié à la PlayStation 5 pour nous offrir un tout nouveau trailer de gameplay bien flippant pour son Resident Evil Village qui vous fera à nouveau incarner Ethan Winters et sa femme maudite...
by Neoanderson
0

 

 

WandaVision: Une bande-annonce pour la série sur Scarlet Witch et Vision !

Accrochez-vous les amis ! En effet, je pense que rien ne peut vous préparer à cette toute première bande-annonce de la première série Disney Plus dédiée aux héros de Marvel, j’ai nommé « WandaVision »! Avec E...
by Neoanderson
0

 
 

Demon’s Souls Remake: l’exclu PS5 sera bien un jeu de lancement ! Prix: 80€ ! (Vidéo)

Si vous espériez avoir un bon Action-RPG hardcore à vous mettre sous la dent pour la sortie de la PlayStation 5 ce 19 novembre prochain alors réjouissez-vous ! En effet, Sony a confirmé durant son dernier show dédié à la...
by Neoanderson
0

 
 

Deathloop: Un nouveau trailer de gameplay PS5 pour le jeu d’Arkane !

Lors du PlayStation 5 Showcase, Bethesda Softworks a dévoilé une nouvelle bande-annonce pour DEATHLOOP, le jeu de tir à la première personne innovant d’Arkane Lyon, qui sortira au deuxième trimestre 2021 en excl...
by Neoanderson
0

 

 

Spider-Man Miles Morales: Du gameplay vidéo pour le jeu de lancement PS5 qui… viendra avec un Remaster !

Si vous aviez peur d’avoir droit à une durée de vie un peu chiche de 10 heures pour le très attendu Spider-Man Miles Morales, réjouissez-vous ! En effet, le jeu a été annoncé comme titre de lancement de la PlayStat...
by Neoanderson
0

 
 

God of War 2 Ragnarok teasé par Sony en vidéo ! Sortie en exclu PS5… l’année prochaine !

Si on se doutait que le show Sony du 16 septembre dernier allait nous offrir du Final Fantasy XVI, du Spider-Man Miles Morales ou encore du Resident Evil Village, on n’avait pas vu venir… le teaser vidéo pour le pr...
by Neoanderson
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *