N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

31 décembre 2014
 

Until Dawn: la preview (« Tu aimes les films d’horreur, petit…? »)

Annoncé en grande pompe comme premier jeu « mâture » pour promouvoir le PS Move lors de la Gamescom 2012, Until Dawn nous avait alléché par son ambiance film d’horreur teenager et sa mise en scène inspirée. Mais alors que le public semblait conquis par l’idée de départ, le titre a tout simplement disparu des plannings PlayStation 3 et semblait définitivement… mort (un comble pour un jeu du genre)! Fort heureusement, la Gamescom 2014 a été l’occasion de constater qu’un pouls battait toujours et qu’Until Dawn avait changé de plateforme pour s’orienter vers la Next-Gen. L’occasion rêvée de demander à Sony un petit rendez-vous pour previewer la bête… et se faire peur!

Hayden Pannetiere face à un serial killer? Avouez que vous en rêviez!

Ah, la Gamescom! Le paradis européen de tout gamer cherchant à tester en avant-première les titres qui débarqueront dans les mois suivants sur nos consoles préférées (et PC, of course). Si, au début, le salon servait surtout d’E3 à destination du public, son succès croissant lui a permis de s’accaparer des « exclus » et autres « annonces » histoire de voler la vedette sur le Vieux Continent à son voisin américain. Ce fut le cas d’Until Dawn, un titre sorti de nulle part à une époque où le PS Move se cherchait un peu et tentait de séduire les gamers adultes en proposant des jeux un peu plus mâtures. Dévoilé en 2012 par un trailer assez flippant, Until Dawn revient aujourd’hui sous le feu des projecteurs après avoir changé de console pour passer de la PS3 à la PS4, perdant au passage sa spécificité PS Move mais gagnant un moteur de jeu assez impressionnant.

Au menu donc, on retrouve ce qui pourrait s’apparenter à un Heavy Rain (ou Beyond Two Souls pour les amoureux d’Ellen Page) au pays des films d’horreurs de série B. L’histoire reprend donc LE gros classique du genre: un groupe d’étudiants américains se retranche dans un chalet de montagne pour y boire et faire l’amour à outrance histoire de fêter… tout ce qui peut se fêter! Tous les clichés du style répondent à l’appel: de l’intello un brin coincé à la brune garçon manqué, en passant par la bimbo blonde et le champion de foot américain au Q.I. de petit pois. Les amateurs apprécieront, c’est sûr.

Les Jump Scare vont être légion

Bien entendu, la boisson et les plaisirs charnels ne faisant pas un bon film (… quoique…) et encore moins un bon jeu, un serial killer va gentiment s’inviter à la fête et décimer, un à un, nos représentants si distingués d’une Amérique que l’on devrait tous prendre en exemple (ok, j’arrête d’être cynique). Et c’est parti pour un jeu de cache-cache meurtrier mâtiné de surnaturel, notre ami le tueur n’en étant apparemment pas à son coup d’essai avec le groupe que l’on va tenter de faire survivre, et ses précédentes victimes fantomatiques n’hésitant pas à vous foutre les pétoches à grand coup de jump-scare!

Until Dawn se divise donc en chapitres qui vous mettront aux commandes d’un ado esseulé ou d’un binôme tentant tant bien que mal de survivre. De ce que l’on a pu voir et tester dans les locaux de Sony et à la Gamescom, le soft comporte deux types d’approche distinctes: l’aventure/enquête et la fuite. La première vous donnera vraiment l’impression de pratiquer un Heavy Rain version survival-horror. Imaginez: dans les soubassements glauques du chalet, vous allez avancer de pièce lugubre en débarras sordide pour tenter de reconstituer le passé de l’une des victimes du tueur, le tout grâce aux jeux de caméra imaginés par les développeurs, qui prennent un malin plaisir à utiliser toutes les ficelles du genre comme le hors-champ ou les ombres fugaces au détour d’un couloir.

La mise en scène est extrêmement inspirée, et la modélisation des visages incroyable!

Pour les fans de films d’horreur, autant dire que c’est un régal de pouvoir contrôler, ENFIN, l’une de ces bimbos qui a tendance à ouvrir une porte parce qu’elle a entendu un bruit flippant derrière alors que « NOOOOOONNNNN, ne l’ouvre pas et CASSE-TOI bon sang!!!! » . Bien entendu, Sony ne vous permet pas autant de liberté et vous finirez quand même par l’ouvrir, cette porte, mais vous aurez en général le choix de l’approche: on défonce ou on ouvre discrètement, on prend son temps pour investiguer ou on suit ce spectre que l’on aperçu du coin de l’oeil, etc… A ce niveau, le gameplay, bien que rigide (à la Heavy Rain, of course), fait son oeuvre et on a plus ou moins l’impression de « maîtriser » ce qui se passe.

Bien entendu, partie exploration oblige, vous allez vous retrouver devant diverses énigmes qui, à défaut de mettre à contribution le PS Move qui avait pourtant été l’instigateur du projet, vous permettront d’utiliser toutes les fonctionnalités de la Dual Shock 4: pavé tactile, inclinaison de la manette, micro, etc… Pour une preview, on peut dire que le résultat est assez enthousiasmant et rappelle par moment la flippe que l’on a pu ressentir en pratiquant un Project Zero 4 avec la voix des spectres sortant de la Wiimote (une référence seulement disponible en import… brûle en enfer, Big N!).

Survivre ou vous sacrifier pour vos amis… un choix inéluctable!

Mais les développeurs ont voulu aller plus loin que les poncifs du genre série B, et tentent d’amener des notions bien humaines de choix vital dans Until Dawn via deux canaux: l’impossibilité de revenir sur ses décisions et le sacrifice. Tout d’abord, sachez qu’une décision prise est irréversible. Pas de reprise de sauvegarde histoire de récupérer le fail précédent… non. Votre perso meurt, le scénario continue… sans lui. On a hâte de voir si c’est vrai ou juste une idée marketing. Concernant le sacrifice, autant dire que vous allez souvent être mis devant des choix cornéliens, à l’image de SAW, une référence pour les devs. Pour preuve: la séquence de recherche se finissait par ce dilemme: votre personnage a la vie sauve mais cela engendre la mort de votre fiancée… ou l’inverse! Si réellement toutes ces décisions ont un impact sur la fin du soft, on tient peut-être là le digne successeur d’Heavy Rain (Beyond Two Souls ayant été décevant sur ce point) en mieux puisqu’au final, le soft de David Cage ne définissait ses embranchements scénaristiques finaux que durant le dernier chapitre!

On passe à présent au deuxième type de gameplay: le rush/fuite! Grosso modo, le serial killer est à vos trousses et vous allez vous coltiner une succession de QTE utilisant notamment les capacités gyroscopiques de la Dual Shock 4 comme lampe torche pour mettre en exergue des décisions à prendre rapidement, chrono oblige (je prends à gauche ou à droite? Je me cache dans l’armoire ou je cours?). On veut de l’immersion donc on n’hésite pas à vous faire gesticuler la manette dans tous les sens ou, au contraire, à la garder immobile tout contre vous pour rester planqué. De ce que l’on a pu tester, la corrélation entre action à l’écran et mouvement du pad est plutôt réaliste, et la montée de stress liée à ce type de scène est au rendez-vous.

Le moteur 3D envoie du lourd en termes d’effets de lumière

Bref, après plus d’une heure en compagnie de nos ados voués à une mort atroce, Until Dawn a réussi à nous convaincre, mais l’on se permettra quand même certains bémols, à savoir la maniabilité un chouia rigide des personnages en phase de recherche et un moteur 3D qui envoie du lourd en termes de modélisation de visages, de lip-sync, de gestion de particules et de lumière, certes, mais qui souffre d’un aliasing assez prononcé et d’une animation un peu « hachée ». On doute franchement que le souci soit réglé dans la version finale, mais sincèrement, si le scénario nous révèle un final haletant et permet de nombreux embranchements suivant chacune de vos décisions ingame (promesse des devs qu’il nous semble difficile de tenir… but wait and see), alors je pense que David Cage a bien du souci à se faire pour le type de jeu « cinématographique » qu’il a lui-même initié sur les consoles de Sony. L’élève aurait-il dépassé le maître? Réponse début 2015 sur N-Gamz!

La Note Preview N-Gamz: 4/5

La bande-annonce

Séquence de gameplay: poursuite

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

Anthem: Discrétos, EA le retarde de… 6 mois! Futur Mass Effect Andromeda?

Anthem, alias le Destiny Killer made in Bioware qui a enthousiasmé les foules lors de sa présentation à l’E3 2017, devait originellement sortir au printemps 2018 si l’on en croit sa chaîne Youtube spécialement ...
by Neoanderson
0

 
 

Project Cars 2 – Xbox One X: Annoncé en 4K@60FPS, le studio n’y arrive pas!

Alors qu’il y a quelque temps, le studio Slightly Mad annonçait fièrement que son Project Cars 2 tournerait en 4K Native à 60FPS sur Xbox One X, voilà que Ian Bell, l’un de ses membres, refroidit les ardeurs de ...
by Neoanderson
0

 
 

Beyond Good and Evil 2: Michel Ancel nous livre du gameplay vidéo et… c’est énorme!

Après nous avoir scotchés avec une séquence cinématique aussi déjantée que rythmée, Michel Ancel remet le couvert avec sa présentation vidéo de Beyond Good and Evil 2 qu’il a faite en « Behind Closed Doors » ...
by Neoanderson
0

 

 

PlayStation 4: Alléluïa, le firmware 4.71 va tout déchirer! Euh, non en fait…

Forcément, quand on s’habitue à recevoir des firmwares 4.50 gonflés au boost mode PlayStation 4 Pro, à la prise en charge des disques durs externes, au custom du dashboard et aux Blu-ray 3D via PS VR, on a du mal à r...
by Neoanderson
0

 
 

Destiny 2 sort le 8/9? « Mec, c’est un we ça! Et nos serveurs? ». « Merde! Avance la date!!! »

Originairement prévu pour le 8 septembre prochain sur PlayStation 4 et Xbox One, Destiny 2 déboulera finalement deux jours plus tôt, soit le 6 septembre, chose assez rare dans le milieu. En effet, il arrive à 95% du temps q...
by Neoanderson
0

 
 

Xbox One X: Une « bête à couper le souffle » d’après Mercury Steam (Castlevania LoS, Raiders of the Broken Planet)

Mercury Steam, le développeur de la trilogie Castlevania: Lords of Shadow, est véritablement euphorique à l’idée de travailler sur la Xbox One X, la nouvelle console de Microsoft qui débarquera le 7 novembre prochain...
by Neoanderson
0