N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

14 décembre 2013
 

Preview: Blackguards

More articles by »
Written by: Diad
Étiquettes : , , , ,

Après avoir dit adieu à Deponia, Daedalic Entertainment dit bonjour à la 3D! Le développeur passe en effet d’une licence point & click formidable en 2D à un tactical RPG tout de suite plus ambitieux techniquement grâce à ce Blackguards. La patte du studio Allemand se fait pourtant sentir, notamment sur les choix de ces antihéros et des interactions avec le décor, pour un résultat plus que prometteur! Place à la preview.

Si vous souhaitez prendre la place d’un preux chevalier allant sauver sa douce, je vous arrête tout de suite, vous vous êtes trompé de jeu! Dans Blackguards, point de “héros-blanche-colombe” mais plutôt de véritables canailles (d’où le titre du jeu). L’histoire débute d’ailleurs après le meurtre de votre amie, auquel vous avez assisté. Seul présent sur les lieux à l’arrivée de la garde, on vous arrête et vous torture, au point où vous ne savez plus vraiment où se situe la vérité et doutez de vos propres souvenirs. Après tout, peut-être qu’il s’agissait finalement de vous? Par chance, vous parviendrez à mettre fin à votre supplice en prenant la fuite en compagnie d’un nain à l’instinct aiguisé et d’un mage qui sait manier les mots comme personne. Vous prenez donc la route pour trouver des réponses et réussir à vous innocenter, sans pour autant savoir quelles sombres histoires entourent vos propres compagnons.

Au cours de votre aventure, vous pourrez prendre pleine mesure de la nature profonde des gens du commun. Nombreux de vos “amis” seront les premiers à vouloir vous voir tomber. Sans oublier les troupes qui vous coursent (dont un certain fou avec une voix doublée tout bonnement excellente!), les personnes se servant de vous et les ennemis que vous vous ferez en chemin. Très souvent, il vous faudra prendre une décision à une situation délicate qui impactera ensuite sur l’histoire, voire sur votre propre équipe. Notamment un piège tendu par vos “amis” dans lequel vous voudrez plus de cent fois rendre les armes tant le défi est ardu. Il est également question d’une histoire de bâton maléfique qu’on vous demandera d’aller chercher et que vous pourrez décider de garder pour vous ou de rendre, mais encore du destin d’une demoiselle, très attachée à notre mage, qu’il faudra secourir de mon fou préféré (car oui j’adore les méchants), tout en sachant que votre compagnon décidera de ne plus répondre à vos ordres si vous abandonnez la belle à son triste sort. Et là on ne parle que de l’aspect scénaristique !

Au niveau du gameplay, on a affaire à un tactical-rpg pure souche, au tour par tour dans la gestion des affrontements. La difficulté des combats lors des quêtes annexes est plus importante que durant la quête principale, mais en contrepartie ils rapportent plus d’expérience (50 AP au lieu de 25), en plus de développer le background ou de vous éviter un piège. Les combats en eux-mêmes demandent autant de réflexion que de chance. En effet, vous aurez beau recommencer autant de fois votre combat, il ne se déroulera jamais de la même manière grâce (ou à cause) des aléas des pourcentages de réussite. Les déplacements de vos unités se gèrent grâce à une grille d’hexagones dont la première surbrillance vous permet de vous mouvoir et attaquer tandis que la seconde, plus étendue, ne vous permettra qu’un déplacement.

On garde l’instinct du point & click grâce au déroulement des roues d’action qui ne se déploient qu’au clic de notre souris. La première roue permet de sélectionner l’action que l’on souhaite (attaque physique, sort, soin, fin de tour, etc…) et la seconde permet de choisir la spécialité (attaque simple ou coup puissant pour les attaques physiques par exemple, ou divers sorts). Il arrive également que certains éléments du décor vous permettent de prendre l’avantage: un chandelier au-dessus des gardes, une ruche d’abeilles à faire tomber au pied de vos ennemis d’une simple flèche, ou encore la possibilité de mettre le feu à un barrage rudimentaire qui affaiblira ceux qui tenteront de passer au travers. Tous les coups sont permis!

En matière de graphismes, la 3D des cinématiques n’est, selon moi, pas à la hauteur de ce qui se fait chez la concurrence. Néanmoins, le moteur utilisé en combat et en ville offre un rendu assez agréable. N’oublions pas que Daedalic est surtout spécialisé pour son incroyable 2D jusqu’à présent. J’espère donc qu’ils arriveront à nous satisfaire en termes de rendu trois dimensions d’ici à la sortie du jeu.

Niveau bande-son, je tiens à préciser que si les dialogues et quelques éléments du jeu sont traduits en Français, ce n’est pas le cas de tout le jeu (les tutoriels sont d’ailleurs tous en Anglais). Le jeu étant encore en phase de bêta, c’est tout à fait normal. De plus les doublages sont intégralement british. Ils sont cependant très bons, j’ai d’ailleurs eu un coup de coeur pour quelques-uns. Je ne demande qu’à voir le doublage français, qui arrivera sûrement à la fin de la phase bêta, en espérant qu’il soit aussi bon quela VO.

Blackguards repose au final sur un univers assez noir, où la confiance se paie à prix d’or. Notre esprit est sans cesse en réflexion, que ce soit en combat, lors des décisions à prendre durant les phases scénaristiques, ou encore lors du choix quant à l’évolution des compétences de nos bad guys. C’est le genre de jeu que l’on a clairement envie de recommencer pour explorer les diverses possibilités du scénario. Si ce n’est une 3D à humaniser davantage, le soft me semble être en très bonne voie !

Note Preview N-Gamz: 4/5

Le trailer du jeu



About the Author

Diad
Passionnée de jeux vidéo depuis l’enfance, j’ai grandi avec des titres comme Baldur’s Gate, Dungeon Keeper, Heroes of Magic and Might II ou encore Dune II, sans oublier les licences Pokémon, Zelda, Spyro ou Vandal Hearts sur consoles. Bien que je sois restée très attachée aux périodes retro, je joue également aux jeux plus récents. Mes genres préférés restent les RPG et plates-formes difficiles ainsi que ceux d’action et d’aventure. Plus un jeu demande de jugeote pour être fini et plus il me plaît. Assez garçonne sur mes choix de mangas je lis plutôt du shonen et seinen. Je ne dis pas non à quelques trillers/horreur et à certains « seinen girly » (Pandora Hearts par exemple). Je suis également une très grande fan d’Heroïc-fantasy au point où les œuvres de SF qui me plaisent sont pour le moins rares.



 
Les dernières news!
 

 

Xbox Live Jeux Gratuits Juin 2017: Si Sony fait mieux que ça, on n’y comprend plus rien!

Waouh! C’est exactement ce que nous nous sommes dit devant la montée en puissance de Microsoft ces derniers mois pour les jeux offerts à ses abonnés Xbox Live Gold. Beaucoup de triple A, assurément, alors que son conc...
by Neoanderson
0

 
 

PSN: 70 millions d’utilisateurs actifs par mois contre 52 millions pour le Xbox Live

Sony vient de révéler le nombre d’utilisateurs actifs de son PlayStation Network par mois, une statistique dont Microsoft use et abuse pour nous présenter le succès de ses consoles (Xbox 360 et One) à défaut de nous...
by Neoanderson
0

 
 

Film Uncharted: WTF?! Reboot préquelle avec T.Holland en Drake car Sony… a adoré son Spider-Man!

Si l’on en croit le site américain Deadline, le film Uncharted, qui avait pourtant un script finalisé issu du premier jeu et écrit par l’homme derrière l’adaptation de l’Agence Tous Risques au ciné ...
by Neoanderson
0

 

 

Xbox Scorpio: « Microsoft arrête les conneries et les rassemble dans un musée à merde »

Si on ne peut nier que Cliff Bleszinski est plutôt doué quand il s’agit de faire sauter des têtes au fusil à plasma et de trancher net des adversaires à la tronçonneuse (pour info, c’est le créateur de Gears ...
by Neoanderson
1

 
 

Red Dead Redemption 2: Catastrophe pour les fans! Report au printemps 2018! (+7 Screens)

Alors que Rockstar nous avait indiqué un joli « automne 2017 » pour la sortie du très attendu Red Dead Redemption 2 sur PlayStation 4 et Xbox One, voilà que le développeur brise le rêve de nombreux fa...
by Neoanderson
1

 
 

LawBreakers: 60fps sur PS4, pas de Crossplay PS4-PC car « C’est débile » d’après les devs

LawBreakers vient à peine de révéler son portage sur PlayStation 4 que déjà les questions techniques fusent en tous sens, notamment sur le framerate et la fonction Crossplay éventuelle, le titre étant issu du PC. Si on n...
by Neoanderson
0