N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Game Music. Un seul crédo: Concession Zéro!



Les événements

23 octobre 2013
 

Gamescom 2013: Preview Batman Arkham Origins et Blackgate

Le plus gros salon vidéoludique européen aura clairement été euphorique cette année, avec une édition centrée sur la guerre des consoles next gen. On en oublierait presque que certains jeux sont encore développés sur les machines actuelles, sans aucune mention de leur future sortie sur PS4 et XBox One, par exemple. Et pourtant, on aurait tort, puisque Warner nous livrera avant la fin du mois d’Octobre le troisième opus de la série Batman : Arkham. Fort d’un moteur et d’une mécanique de jeu surpuissants développés par RockSteady pour les deux premiers épisodes, les équipes de Warner Bros Montreal ont relevé le défi de nous pondre un titre console de salon et PC encore meilleur, Origins, tout en y adjoignant une version portable très loin du portage bâclé, Blackgate. Focus sur ces deux softs qui risquent bien de faire un carton !

Batman : Arkham Origins

C’est lors de la deuxième journée Gamescom que la belle Cleo et votre humble serviteur ont eu la chance d’approcher les développeurs canadiens de Batman : Arkham Origins. Reprenant trait pour trait le moteur de jeu mis au point par les gars de Rocksteady, bien connus des amoureux de la franchise du chevalier noir, ce troisième opus ne cherche pas à clôre une quelconque trilogie, mais bel et bien à nous faire vivre les « jeunes années » du Justicier de Gotham. Les événements narrés dans cet opus sont donc antérieurs à ceux d’Asylum ou de City. En effet, notre cher Bruce Wayne n’est entré que depuis quelque temps dans la peau de l’homme chauve-souris, et déjà il voit sa tête mise à prix par Black Mask, la veille de Noël en plus ! Résultat, il va devoir survivre à cette nuit d’enfer face à huit criminels parmi les plus redoutables sortis de la fange de Gotham… et se révéler intérieurement pour devenir une légende !

La mission qui nous a été présentée était située sur le pont de Gotham, une structure gigantesque et inédite dans la saga, qui pourrait s’apparenter au Golden Gate Bridge. Firefly, l’homme-libellule armé de ses légendaires jetpacks, y a tendu une embuscade à destination de Batman en piégeant le pont de tonnes de C4. D’emblée, on nous explique que le soft se déroulant bien avant les événements du premier Arkham, la relation entre le Chevalier Noir et le Commissaire Gordon, également sur les lieux, n’est pas des meilleures et que la confiance s’installera peu à peu.

A peine le temps d’admirer les graphismes du soft, en tous points identiques à ceux de l’opus City (petite déception à ce niveau… Warner Montreal étant un peu trop frileux) qu’une bagarre éclate avec des truands. L’occasion de nous expliquer le système de combat, qui ressemble énormément à celui mis en place par Rocksteady (poing, pied, parade, contre), avec une petite nouveauté néanmoins : les Shock Fists ! Véritables aimants à énergie électrique, ils s’abreuvent au fur et à mesure des coups pour ensuite relâcher leurs pouvoirs sur les pauvres ennemis, et notamment permettre de briser d’une traite les boucliers tenus par certains d’entre eux. L’impact des coups est toujours aussi hallucinante, et la rixe se conclut par un très joli ralenti. Le tout vous fait gagner de l’expérience à répartir entre diverses aptitudes et gadgets. Jusque-là, l’impression de jouer en terrain connu est assez dominante. Et c’est là le problème !

En effet, malgré un système d’enquête plus poussé qu’auparavant, et qui donne réellement l’impression d’aboutir soi-même à la conclusion grâce à tout un panel d’angles de vues à analyser directement depuis l’ordi de la batcave, le reste donne vraiment le sentiment d’avoir entre les mains une version 2.5 d’Arkham City. Mêmes mouvements, mêmes gadgets, même filtre graphique, même combats… A ce niveau, il est clair que les fans ne seront pas dépaysés. On sent que Warner Montreal a eu peur de se faire huer par les adorateurs du travail de Rocksteady s’ils y touchaient un peu trop. Les modifications se font surtout dans les quêtes annexes, avec la possibilité d’aider la police en résolvant certains crimes mineurs, histoire d'accroître votre réputation auprès des forces de l’ordre.

Deux autres ajouts de gameplay, très légers, font néanmoins leur apparition avec la présence du remote claw, une tyrolienne qui vous permet de passer en toute discrétion au-dessus des ennemis (ou d’en attirer deux l’un sur l’autre, assez fun), et surtout l'utilisation du Batwing, qui pourra être appelé pour passer automatiquement d’une zone de jeu à une autre. Ne vous attendez pas à faire des loopings et autres acrobaties aériennes, vous ne contrôlerez pas l’engin.

La présentation continue avec le désamorçage de trois bombes par Batman, avant une ultime confrontation contre Firefly, où l'observation sera de rigueur histoire d’agripper le pied de l’infortuné avec votre grappin, pour ensuite vous retrouver à valdinguer dans les airs jusqu’à ce que … STOP ! Nous n’en saurons pas plus, la démo se coupe pile à ce moment. Frustration, quand tu nous tiens. Nous avons néanmoins eu droit à la mise en image du DLC Deathstroke, qui vous permet d’incarner l’ennemi mortel de Batman dans un mode 1 VS 100 assez défoulant. Avec son bâton télescopique aussi mortel au corps à corps que de loin grâce à ses projections de feu, le personnage se révèle vraiment jouissif à jouer, même si on aurait aimé pouvoir tâter plus profondément du mode online, sans doute la principale nouveauté mise en place par Warner (Un 3 VS 3 VS 2 prometteur).

A noter qu’Arkham Origins est prévu pour le 25 octobre sur PS3 et XBox 360, et un peu plus tard sur PC et Wii U. On vous laisse avec mes impressions à chaud et une longue vidéo de gameplay du titre !

Note N-Gamz Preview : 3,5/5

Le trailer de gameplay exclusif

La bande-annonce TV 

Le trailer DeathStroke

Batman : Arkham Origins Blackgate

Place à présent à l’un de mes jeux coup de cœur du salon, Batman : Arkham Origins Blackgate sur Vita et 3DS ! Prévu pour une sortie le 25 octobre sur la nomade de Sony, et début novembre chez Nintendo, cet opus est développé par Armature Studios, d’anciens membres de Retro Studios, les créateurs de la trilogie Metroid Prime (excusez du peu !). Et justement, le soft se présente comme un metroid-like en 2.5D, dans lequel vous dirigez Batman quelque temps après l’opus Origins. Tous les criminels de l’épisode précité étant à présent emprisonnés à Blackgate, on aurait pu croire que le calme reviendrait sur Gotham… si seulement une émeute ne venait pas d’éclater dans le pénitencier !

Hélas, pas de présentation en bonne et due forme par un développeur cette fois, mais seulement une démo du tutorial du jeu, qu’il fallait essayer directement sur le stand Gamescom ouvert au public ! Heureusement, il n’a pas fallu trop jouer des coudes pour tenir entre nos mains les aventures nomades de l’Homme Chauve-Souris. Seule la version Vita était disponible, et il faut bien avouer que visuellement c’est une belle claque ! La modélisation des personnages est assez incroyable.

En termes de maniabilité, le soft se joue principalement façon jeu d’action/aventure 2D. Les combats se font sur un seul plan, mais disposent de tous les combos/esquives/contre propres aux opus de salon. Un vrai régal, d’autant que l’animation n’est jamais prise en défaut. Niveau plateformes, le grappin est utilisé pour s’accrocher à de nombreux rebords mis en évidence par la couleur adoptée, et le tout donne lieu à de sympathiques travellings 3D. Le soft répond au doigt et à l’œil et c’est un plaisir que de poursuivre Catwoman à travers Gotham jusqu’à arriver au pénitencier où une séquence de stealth skills se montrait nécessaire si l’on voulait avancer.

Enfin, la vue « détective » a été conservée et permet de passer son doigt sur l’écran tactile à la recherche d’indices. Le titre devrait également permettre de revenir dans des zones de la prison déjà visitées, mais avec de nouvelles capacités, histoire d’obtenir bonus et expérience et casser la linéarité.

Personnellement, je suis tombé sous le charme de ce Batman : Arkham Origins Blackgate, qui propose un gameplay fluide, ultra simple à prendre en main, tout en ne négligeant pas l’aspect infiltration propre aux aventures du Justicier de Gotham. Une vraie bonne surprise, qui devrait combler les amoureux de la Chauve-Souris ! On vous laisse avec une très courte séquence de gameplay live (filmer était interdit…), mes impressions, et une bande-annonce comme vous les aimez !

Note N-Gamz preview : 4,5/5

La courte séquence de gameplay volée!

Le story & gameplay trailer

Mes impressions sur le stand Warner

zp8497586rq


About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

Fairy Tail RPG: Un nouveau trailer, des screens et des détails sur le gameplay!

Sans aucun doute l’un des plus gros titres de Bandai Namco pour 2020, Fairy Tail peut compter sur la fidélité des fans de l’oeuvre de Hiro Mashima pour se vendre pas paquebots entiers, d’autant que son syst...
by Neoanderson
0

 
 

Resident Evil REsistance: Face aux dislikes records sur le trailer, Capcom monte au créneau!

Alors que le teaser de Resident Evil REsistance nous faisait miroiter une suite aux deux excellents jeux coopératifs mulitjoueurs Resident Evil Outbreak, le trailer de présentation officielle du soft avait un peu douché les ...
by Neoanderson
0

 
 

Dragon Ball Z Kakarot: Vegeta et sa chemise rose à l’honneur dans 15 min de gameplay vidéo!

Sans doute l’un des jeux phares du Tokyo Game Show 2019, le Dragon Ball Z Kakarot de Bandai Namco et CyberConnect 2 vient de s’offrir 15 bonnes minutes de gameplay non centrées sur Son Goku! En effet, les développ...
by Neoanderson
0

 

 

Final Fantasy VII Remake: 20 min de gameplay avec un Boss Fight, le Tour par Tour et… Ifrit en action!

Le Tokyo Game Show 2019 touche tout doucement à sa fin (programmée pour demain), et aujourd’hui fut l’occasion pour Square Enix de nous livrer un livestream nous présentant pas moins de 20 minutes de gameplay de ...
by Neoanderson
0

 
 

Death Stranding: 30 min de gameplay vidéo pour apprécier la customisation du héros et… revoir Mads!

Comme prévu, ce 14 septembre a marqué la seconde session de gameplay livestream de Death Stranding au Tokyo Game Show 2019, et si la première session s’était concentrée sur les mécaniques du soft en extérieur, cett...
by Neoanderson
0

 
 

Cyberpunk 2077: Désespoir! On ne pourra pas… embrasser Keanu Reeves dans le jeu!

Si l’annonce de la présence de Keanu Reeves en tant que Johnny Silverhand dans Cyberpunk 2077 a provoqué une hype intersidérale, les esprits des fans transis de la star se sont forcément de suite emballés, connaissan...
by Neoanderson
0

 

 

Final Fantasy VII Remake: un mode classique au tour par tour confirmé!

S’il y a bien une chose qui a inquiété les fans de Final Fantasy VII dès les premières vidéos de gameplay du Remake lancées sur la toile, c’est la modification drastique du système de combat (toutes les infos...
by Neoanderson
0

 
 

Final Fantasy VII Remake: WTF?! Don Corneo est doublé par… Mark Hamill (Luke Skywalker)!

Si tout le monde connaît Mark Hammil pour son rôle de Luke Skywalker dans la saga Star Wars (et on oubliera bien vite la vision déplorable du personnage infligée par Rian Johnson dans l’épisode VIII), notre talentueu...
by Neoanderson
0