N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les vidéos

8 septembre 2013
 

Gamescom 2013: Preview Shadow Warrior

shadow warrior 3

style= »text-align: justify; »>Devolver Digital a décidément le chic pour dénicher des projets atypiques. Alors quand nous avons appris qu’un remake au méconnu mais pourtant adulé Shadow Warrior, un FPS sorti par 3D Realms (Duke Nukem, ça ne vous dit rien ?) en 1997, allait voir le jour avec les technologies actuelles, et qu’en plus c’est au studio Flying Wild Hog que cette tâche avait été confiée, nous étions OBLIGES d’aller faire un tour du côté du business stand de l’éditeur à la Gamescom 2013. Et vous savez quoi ? On ne l’a pas regretté !

Pour les nouveaux arrivés dans le milieu du jeu vidéo, ceux qui n’ont pas grandi avec les Doom, Quake et autre Unreal, vous ne connaissez probablement pas « LE » First Person Shooter qui a défrayé la chronique. Celui qui, en seulement quelques répliques cultes lancées par son personnage principal, s’est forgé une réputation de jeu politiquement incorrect et par là-même résolument indispensable : Duke Nukem 3D. Développé par 3D Realms avec un moteur de jeu révolutionnaire pour l’époque, le titre faisait clairement dans la démesure et proposait un éditeur de niveau surpuissant, des babes à foison et des aliens tentaculaires. Succès garanti.

Un reboot dantesque du jeu de 3D Realms

Fort de son coup de poker réussi, 3D Realms s’est dès lors attelé à une nouvelle franchise, référence parodique aux films de triades hong-kongais, j’ai nommé Shadow Warrior. On y incarnait Lô Wang, un maître-ninja aux prises avec une horde de démons envoyés par son ancien employeur. Du sang, du fun, et un katana aussi tranchant qu’un cutter laser auraient dû hisser ce titre au panthéon, mais les joueurs ont eu du mal à passer à autre chose qu’à Duke, et le titre s’est retrouvé confiné dans une niche composée de joueurs passionnés.

Devolver a décidé de réparer cette injustice en profitant de la Gamescom 2013 pour inviter les développeurs de Fliying Wild Hog à nous montrer ce que leur reboot de Shadow Warrior avait dans le ventre. Il faut dire que les petits gars n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils sont déjà les auteurs du fort apprécié Hard Reset. Mais place au jeu à présent !

Tournant sur PC, ce Shadow Warrior, même s’il s’autorise énormément de clins d’œil à l’opus original et prend un postulat de départ plus ou moins similaire (un maître-ninja, des triades et des démons) vous plonge dans un univers typé asiatique à 200% et des niveaux totalement originaux. L’humour est au rendez-vous au travers des répliques du héros et la violence est tellement exagérée et surréaliste qu’elle n’est en rien choquante. On nous présente ainsi le second chapitre du jeu, avec un personnage surboosté et un katana maléfique qui découpe en tranche, façon Metal Gear Rising, tous les ennemis qui ont le malheur de croiser sa trajectoire. Le jeu tourne en 60FPS, les couleurs explosent la rétine, et la rapidité du gameplay est bluffante. C’est nerveux, très nerveux, et les morts se comptent par dizaines. A titre d’info, l’une des sources d’inspiration des développeurs est « Big Trouble in Little China » pour les décors et les situations rocambolesques, mais sans les aliens et entités démoniaques. Un gage de qualité.

Le katana est l'une des bases du gameplay

Il est à noter que  Shadow Warrior se veut résolument arcade et dépaysant. On se trimballe ainsi d’un quartier typé «Chinatown » à une forêt de bambous mystiques (l’occasion de voir les merveilles de la nature avec… deux lapins en train de copuler !) ou une montagne gelée, sans tergiverser. Pas de système de couverture ou de regain d’énergie avec le temps. Ici, tout se fait à l’ancienne, et ce n’est pas plus mal ! Autant dire que les « jeunes  générations » de joueurs vont trouver le concept original et découvrir des sensations inédites que les plus anciens gamers se feront une joie de retrouver.

Le soft disposera, dans sa version définitive, de trois modes de difficulté boostant les points de vie des ennemis et diminuant les vôtres, ainsi qu’un new game + qui vous permettra de conserver vos pouvoirs précédemment acquis. Car oui, vous ne pourrez pas tout débloquer lors de votre première partie dans ce FPS résolument axé action solo (entendez par là qu’aucun multi online ou local n’est prévu).

En termes d’armement, Wang aura une panoplie titanesque à sa disposition, avec la possibilité de tenir deux uzis simultanément, mais aussi d’arracher une tête de démon et de se servir de ses yeux comme laser, d’utiliser un cœur palpitant qui fera exploser les ennemis avoisinant par simple écrasement, et bien entendu de découper à tout va à l’aide du katana. Si l’on pouvait avoir peur des corps à corps face à un environnement et des monstres en full 3D, le résultat est plus que satisfaisant et le sabre fait vraiment office d’arme à part entière et non de simple featurette. D’ailleurs, on nous a assuré qu’il était possible de finir le soft uniquement en maniant l’épée. Il faut dire qu’elle permet un peu tout et n’importe quoi, comme lancer des ondes explosives sur ses adversaires, les découper en apéricubes sanglants, voire même effectuer un 360° de protection pour éviscérer les aliens autour de vous. Comme si ça ne suffisait pas, Wang peut également manier la magie grâce à son union avec un Hoji, un esprit exilé du monde des démons, lui conférant de nombreux pouvoirs mystiques.

Un jeu coloré, vif et nerveux pour des sensations old-school incroyables!

Vous l’aurez compris, Shadow Warrior revu et corrigé par Flying Wild Hog et Devolver, est plus qu’un hommage au jeu de base, c’est un titre à la réalisation next-gen et au gameplay old school dans tout ce que dernier a de bon. Bourré d’humour, ultra nerveux, ne s’embarrassant pas des fioritures redondantes des FPS actuels, ce « Kill’em All » en vue interne mérite largement le succès, ne serait-ce que pour permettre à ses développeurs d’aller encore plus loin dans le délire grâce à quelques DLC ou encore une adaptation console qui leur trotte dans la tête (mais chut, c’est un secret !).

Et puisqu’on parle de délire, petite anecdote sympa pour vous prouver l’esprit second degré du studio : je vous ai parlé plus avant des deux lapins en train de démontrer les bienfaits de la « copulation » (faites l’amour, pas la guerre). Et bien je n’ai pu m’empêcher de poser la question « intelligente » suivante : « peut-on les tuer ? ». Je sais, c’est bête, méchant et gratuit, mais c’est le genre d'interrogation existentielle que tout bon gamer se doit d'avoir…  A mon grand étonnement, la réponse apportée a été pour le moins humoristique : « Oui, vous pouvez tout à fait tirer sur les lapins, mais si vous en tuez trop, le Dieu Hardcore des Lapins va apparaître et vous poursuivre, façon Némésis, dans tout le niveau sur un fond de musique Heavy Metal ». Et le pire, c’est que c’est vrai ! Il n’y a pas à dire, ce Shadow Warrior va faire parler de lui à sa sortie sur PC, le 26 septembre prochain!

Note N-Gamz preview: 4,5/5

La bande-annonce

Mon avis après la démo à la Gamescom

zp8497586rq



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 
 

 
titanfall 2 new teaser become one

Titanfall 2 n’a même pas atteint les 30% de ventes de… Titanfall 1!

SuperData a livré ses derniers chiffres de ventes numériques, et c’est sans surprise que Battlefield 1 tient le haut du pavé avec un impressionnant 110 millions de $ générés sur tous les supports (dont 70 millions r...
by Neoanderson
0

 
 
dead rising 4

Dead Rising 4: la vraie fin est… payante via un DLC!

Alors merde tiens! Ubisoft nous avait déjà fait le coup avec son Prince of Persia sur Old Gen, puis on a eu, dans une moindre mesure, Bioware dont les DLC pour Dragon Age nous révélaient le futur de votre avatar après la f...
by Neoanderson
0

 
 
the-last-guardian-test-video

The Last Guardian : une presse quasi unanime… sauf jeuxvideo.com! Festival de notes!

The Last Guardian sort aujourd’hui mais les premiers tests sont déjà tombés hier, et notamment chez nous avec un vidéo-test plutôt euphorique qui attribue un joli 16,5/20 au chef d’œuvre de Fumito Ueda malgré de gros...
by Neoanderson
0

 

 
pt-metal-gear-solid-5-data-mining-norman-reedus-ghost

WTF?! Reedus et le spectre de P.T. font la danse du Fetus dans… MGS V?! (Vidéo)

P.T. est officiellement devenu, il y a peu, le premier jeu PlayStation 4 à avoir fait l’objet d’un Datamining en bonne et due forme, permettant à tout un tas de codeurs d’accéder à ses données, mêmes les...
by Neoanderson
0

 
 
playstation-plus-games-with-gold-logo

PS+ Vs. Xbox Live Gold 2016: 220€ de jeux offerts en plus chez Sony… mais moins bons?

Maintenant que nous connaissons les titres offerts pour les abonnés Xbox Live Gold et PlayStation Plus au mois de décembre, il est temps de dresse le bilan de tout ce qui a été proposé gratuitement en téléchargement par ...
by Neoanderson
0

 
 
wipeout-omega-collection-trailer-logo

Wipeout Omega Collection: 4K native confirmée sur PS4 Pro pour vitesse décoiffante! (Vidéo)

Annoncé lors du PlayStation Experience 2016, Wipeout Omega Collection a généré autant d’enthousiasme que de déception. En effet, si certains sont ravis de retrouver une compilation Next-Gen des trois derniers Wipeout...
by Neoanderson
0